PORTRAITS

"Burt Lancaster connaîtra une carrière riche et variée, qui est un modèle du genre. Son physique d'athlète renfermant une sensibilité d'intellectuel lui valut en effet un formidable éventail de rôles complexes, magnifiés par les plus grands metteurs en scène. Il fut aussi l'un des premiers acteurs hollywoodiens à devenir un brillant producteur indépendant. Parcours sans faute." STUDIO MAGAZINE

"Connu pour son sourire éclatant (qu'il appelait par ses propres mots "sa grimace") et une carrure particulièrement athlétique, Burt Lancaster aime jouer les grosses brutes dans des westerns, ce qui lui valut le surnom de "Mr Muscles and Teeth" (dents)". L'INTERNAUTE.COM

 

SCENES DE FILMS


Tant qu'il y aura des hommes

Vera Cruz

Le corsaire rouge


La rose tatouée




La flèche et le flambeau





Valdez

Les tueurs

Le guépard

Le train

Bronco Apache


Trapèze

Réglement de comptes à O.K Corral

BIOGRAPHIE

Burton Stephen Lancaster est né le 2 novembre 1913 à New York. Grâce à ses dons d'athlète, il devient acrobate professionnel et part en tournées avec des cirques. En 1945, démobilisé, Burton joue dans une pièce où il se fait remarquer par la critique, ainsi que Hollywood, toujours à la recherche de nouveaux talents. Il tourne ainsi son premier film en 1946, sous la direction de Robert Siodmak : Les Tueurs , avec Ava Gardner. Le film a du succès, Lancaster fait forte impression, sa carrière décolle.
En moins de dix ans, il devient un acteur confirmé, voire même une « star ». En 1948, il fonde sa propre maison de production. Avec l'arrivée de James Hill, naissent les Hecht-Hill-Lancaster Productions. Homme ambitieux et intelligent, aux nombreuses facettes, il ne se cantonne pas dans les fantaisies acrobatiques et les prouesses physiques, et accepte aussi bien des rôles « sérieux ».
Il a également des idées bien précises sur la réalisation, et passe derrière la caméra en 1955 pour L'Homme Du Kentucky .

Après une nomination à l'Oscar pour TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES, il reçoit un Oscar en 1960 pour son interprétation dans ELMER GANTRY, LE CHARLATAN.

En 1961, il assure la production de Le Temps Du Chatiment , son premier film avec John Frankenheimer à qui il fait appel en catastrophe à deux reprises : pour Le prisonnier d'Alcatraz , commencé par Charles Crichton et pour Le train commencé par Arthur Penn. Il accepte, alors qu'il est une vedette confirmée, de jouer dans le film de John Cassavetes, Un enfant attend en raison de son sujet : l'enfance handicapée. À 50 ans, il tourne avec Visconti dans Le guépard : l'un de ses meilleurs rôles. Dans Sept Jours En Mai , il s'oppose à Kirk Douglas. Les deux hommes qui ont beaucoup de points communs, joueront d'ailleurs ensemble dans six films.

Il retrouve Richard Brooks et son côté « physique » dans Les professionnels , et à 57 ans, comme toute star masculine vieillissante, il se tourne vers le western : il est Valdez et L'Homme De La Loi . La fin des années 1960 marque cependant un certain flottement dans ses rôles. Mais ce démocrate convaincu, qui s'est battu pour les droits civiques et l'égalité raciale, se passionne dans Executive Action , pour l'assassinat de kennedy.

Bien que Le prisonnier d'Alcatraz ait marqué la fin de la Hecht-Hill-Lancaster Company, il tourne en 1974, son second film Le Flic Se Rebiffe qu'il co-écrit, co-réalise et co-produit avec Roland Kibee, scénariste de plusieurs de ses films. L'année 1975 est particulièrement riche, en Italie, où il tourne deux de ses meilleurs rôles sous la direction de Visconti et de Bertolucci. Puis, il revient à des rôles plus conformes à son image et se produit dans de nombreux téléfilms.
À la fin des années 1970, Burt Lancaster s'envole pour l'Afrique du Sud pour tourner sous la direction de Douglas Hickox dans L'ultime attaque , un remake modernisé de Zoulou (1963), écrit par son réalisateur Cy Endfield, avant d'apparaître dans son dernier western, Cattle Annie And Little Britches dans lequel il joue Bill Doolin, authentique hors-la-loi du vieil Ouest.

En 1980, affaibli par une opération, il reprend le chemin des studios pour fignoler, sous la direction de Louis Malle dans Atlantic city , le portrait d'un petit héros sans envergure qui lui vaudra maintes récompenses ainsi qu'une quatrième nomination à l'Oscar. Choisissant toujours ses rôles avec parcimonie, il accepte d'incarner un général dans La Peau de Liliana Cavani, un magnat du pétrole dans Local hero, fable écologique écrite par un jeune réalisateur écossais qui n'osait espérer le voir figurer dans son film ; un cynique directeur de la Cia enfin dans Osterman Week-end , le dernier film de Sam Peckinpah.

Mais sa santé est de plus en plus déclinante et il doit être opéré à cœur ouvert, subir un quadruple pontage et céder à Grégory Peck le rôle d'Ambrose Bierce dans Old Gringo de Luis Puenzo . Il joue pour la dernière fois aux côtés de son vieux rival et complice Kirk Douglas dans Coup double , puis tient le rôle principal de La Boutique De L'Orfèvre , adapté d'un roman d'Andrzej Jawien, un pseudonyme cachant Karol Wojtyla alias le pape Jean-Paul II. Sa dernière apparition au cinéma est aux côtés de Kevin Costner, en ancienne gloire du base-ball, dans Jusqu'Au Bout Du Rêve .

Victime d'un malaise cardiaque le 1er décembre 1990, il ne peut terminer Separate But Equal , un drame politique tourné en Caroline du Sud aux côtés de Sidney Poitier. À moitié paralysé par une attaque d'hémiplégie, Burt Lancaster meurt d'une crise cardiaque le 21 octobre 1994 à Los Angeles à l'âge de 80 ans.


FILMOGRAPHIE SELECTIVE

1946 - LES TUEURS de Robert Siodmak
1947 - LA FURIE DU DÉSERT de Lewis Allen
1947 - LES DEMONS DE LA LIBERTE de Jules Dassin
1947 - L'HOMME AUX ABOIS de Byron Haskin
1948 - ILS ETAIENT TOUS MES FILS de Irving Reis.
1948 - RACCROCHEZ, C'EST UNE ERREUR de Anatole Litvak
1948 - LES AMANTS TRAQUÉS de Norman Foster
1949 - POUR TOI J'AI TUÉ de Robert Siodmak
1949 - LA CORDE DE SABLE de William Dieterle
1950 - LA FLÈCHE ET LE FLAMBEAU de Jacques Tourneur
1950 - LA BONNE COMBINE de Edmund Goulding
1951 - LA VALLEE DE LA VENGEANCE de Richard Thorpe
1951 - LE CHEVALIER DU STADE de Michael Curtiz
1952 - LE CORSAIRE ROUGE de Robert Siodmak
1952 - REVIENS, PETITE SHEBA de Daniel Mann
1953 - LE BAGARREUR DU PACIFIQUE de Arthur Lubin
1953 - TANT QUIL Y AURA DES HOMMES de Fred Zinnemann
1954 - LE ROI DES ILES de Byron Haskin
1954 - BRONCO APACHE de Robert Aldrich
1954 - VERA CRUZ de Robert Aldrich
1955 - L'HOMME DU KENTUCKY de Burt Lancaster
1955 - LA ROSE TATOUÉE de Daniel Mann
1956 - TRAPÈZE de Carol Reed
1956 - LE FAISEUR DE PLUIE de Joseph Anthony
1957 - RÈGLEMENT DE COMPTES A O.K. CORRAL de John Sturges
1957 - LE GRAND CHANTAGE de Alexander Mackendrick
1958 - L'ODYSSÉE DU SOUS-MARIN NERKA de Robert Wise
1958 - TABLES SEPAREES de Delbert Mann
1959 - AU FIL DE L'EPEE de Guy Hamilton
1960 - LE VENT DE LA PLAINE de John Huston
1960 - ELMER GANTRY, LE CHARLATAN de Richard Brooks
1961 - LE TEMPS DU CHÂTIMENT de John Frankenheimer
1961 - JUGEMENT A NUREMBERG de Stanley Kramer
1962 - LE PRISONNIER D'ALCATRAZ de John Frankenheimer
1963 - UN ENFANT ATTEND de John Cassavetes
1963 - LE GUEPARD de Luchino Visconti
1964 - SEPT JOURS EN MAI de John Frankenheimer
1965 - LE TRAIN de John Frankenheimer
1965 - SUR LA PISTE DE LA GRANDE CARAVANE de John Sturges
1966 - LES PROFESSIONNELS de Richard Brooks
1968 - LES CHASSEURS DE SCALPS de Sydney Pollack
1968 - THE SWIMMER de Sydney Pollack
1969 - UN CHÂTEAU EN ENFER de Sydney Pollack
1969 - LES PARACHUTISTES ARRIVENT de John Frankenheimer
1970 - AIRPORT de George Seaton
1971 - VALDEZ de Edwin Sherin
1971 - L'HOMME DE LA LOI de Michael Winner
1972 - FUREUR APACHE de Robert Aldrich
1973 - SCORPIOde Michael Winner
1974 - EXECUTIVE ACTION de David Miller
1974 - LE FLIC SE REBIFFE de Burt Lancaster
1975 - VIOLENCE ET PASSION de Luchino Visconti
1975 - 1900 de Bernardo Bertolucci
1976 - LE PONT DE CASSANDRA de George Pan Cosmatos
1976 - BUFFALO-BILL ET LES INDIENS de Robert Altman
1976 - VICTOIRE A ENTEBBE de Marvin J Chomsky
1976 - TWILIGHT'S LAST GLEAMING de Robert Aldrich
1977 - L'ILE DU DOCTEUR MOREAU de Don Taylor
1978 - LE MERDIER de Ted Post
1979 - ZULU DAWN de Douglas Hickox
1980 - ATLANTIC CITY de Louis Malle
1981 - LA PEAU de Liliana Cavani
1983 - OSTERMAN WEEK-END de Sam Peckinpah
1983 - LOCAL HERO de Bill Forsyth
1986 - COUP DOUBLE de Jeff Kanew
1988 - LA BOUTIQUE DE L'ORFEVRE de Michael Anderson
1989 - JUSQU'AU BOUT DU REVE de Phil Alden Robinson






 

 


Extrait de "Le guépard".


Extrait de "Le train".

 

AFFICHES DE FILMS