PORTRAITS

"Le plus fabuleux et le plus original des acteurs. Un artiste rebelle et explorateur, toujours prêt à faire tomber de nouvelles barrières. J'ai imité son style artistique, ce qui m'a valu une bonne carrière. Et puis j'ai imité son style de vie, mais ça m'a valu beaucoup d'ennuis." Dennis HOPPER, son partenaire dans LA FUREUR DE VIVRE et GEANT.

"Le mythe absolu. Parce qu'il était jeune, parce qu'il était beau, parce qu'il était transfiguré à l'image, parce qu'il a vécu vite et dangereusement, parce qu'il a incarné des rebelles en mal d'amour, parce que, pour la première fois peut être, la jeunesse - pas seulement la jeunesse américaine mais celle du monde entier - se reconnaissait sur un écran... Trois films, tournés en moins de deux ans, ont suffi à sa gloire - entièrement posthume. Un culte dont la célébration depuis près de 40 ans n'a jamais faibli." STUDIO MAGAZINE



 









 

SCENES DE FILMS


A l'est d'Eden

La fureur de vivre

Géant

 

BIOGRAPHIE

James Byron Dean est né à Marion dans l'Indiana le 8 février 1931 vers 2 h du matin. Six ans après que son père ait abandonné son travail à la ferme pour devenir dentiste, sa famille part s'installer à Santa Monica en Californie. James entre alors au Brentwood Public School. Déjà tout jeune, son passe-temps favori consiste à improviser des pièces de théâtre avec sa mère à l'aide de figurines et d'une scène miniature. Sa mère meurt d'un cancer du sein alors qu'il n'a que 9 ans. Ces quelques faits marqueront sa vie de façon permanente et unique.
James est envoyé dans l'Indiana à Fairmount, pour vivre chez son oncle et sa tante, Marcus et Ortense Winslow. Au lycée, James s'initie au théâtre et pratique le basketball, où sa petite taille de 1m72 ne l'empêche pas d'être un très bon joueur. A 18 ans, James Dean se présente au concours d'art dramatique de l'état d'Indiana et remporte un prix. Après avoir obtenu son diplôme en 1949, il quitte Fairmount pour Los Angeles, où il rejoint son père et sa belle-mère.


James à l'âge de 4 ans.

A l'âge de 16 ans.


James pratiquant le basketball au Lycée.

Il entre dans le Santa Monica College et est intégré dans la confrérie des Sigma Nu. Il est ensuite transferé vers l'Université de Californie à Los Angeles. C'est à cette époque qu'il s'investit totalement dans le théatre, provoquant une grande cause de désaccord avec son père : il le quitte pour vivre dans un appartement avec un ami. Il s'inscrit ensuite à l'Actor's Studio.

James commence sa carrière d'acteur dans une pub pour Pepsi Cola. Il quitte l'université pour pouvoir se consacrer entièrement à sa passion, et fait alors des apparitions dans différentes séries comme : "Kraft television theater, Studio One, Lux vidéo theatre , Danger, Robert Montgomery presents et General Electric Theater". Il joue également au théâtre dans la pièce d' André Gide, "L'immoraliste", qui le propulse dans le monde du cinéma.


James Dean dans la pub "Pepsi Cola" en 1954.
Au théâtre, dans la pièce "L'immoraliste".

Il apparaît dans différents films peu connus ("baïonnette au canon, la polka des marins"...), mais c'est son rôle de Cal Trask dans "A l'est d'Eden" où il reçoit d'ailleurs une nomination aux Oscars pour le meilleur second rôle masculin (première nomination posthume de l'histoire des Oscars), qui le rend célèbre. Il enchaîne ensuite avec "La fureur de vivre", puis "Géant", son dernier film où il reçoit également une nomination aux Oscars pour le meilleur acteur.

Le jour de sa mort, le 30 septembre 1955, il roule depuis bientôt 4 heures, quand il arrive à Cholame, une petite ville de Californie. A ce moment-là, un jeune étudiant, Donald Turnuspeed, arrive de la route 41; James Dean se trouve alors sur la US Highway 466. Le jeune étudiant coupe la priorité, et James, en bon conducteur, ne freine pas mais essaie de contourner la voiture : il n'y arrivera pas. C'est le choc, les deux voitures se rentrent dedans, mais les secours arrivent tout de suite : deux policiers ont été témoins de la scène. Le passager de la voiture de James Dean, Rolf Wutherich, est projeté de la voiture mais s'en sort indemne avec quelques blessures légères. Le jeune étudiant ne s'en sort qu'avec quelques hématomes mais James Dean meurt sur le coup. Sa mort fût annoncée à 17h59 précise.

Contrairement à ce que tout le monde disait, James ne roulait pas excessivement vite, à peine à 88km/h, c'est l'étudiant qui roulait trop vite (il mourut d'un cancer en 1995). James Dean venait juste de terminer le tournage de "Géant". Ironie du sort, une clause de son contrat lui interdisait les courses automobiles ou les conduites dangereuses durant toute la durée du tournage. C'est en 1955, que James Dean acquiert une des 90 Porsche 550 spyder, qu'il surnomme "Little Bastard". Après sa mort, cette voiture est devenue célèbre malgré elle, car elle n'a pas seulement tué James, mais également quelques autres personnes dans les années qui suivirent. Beaucoup de gens crûrent que le véhicule de l'acteur était maudit. Georges Barris, qui a personnalisé la voiture de James, achète l'épave du véhicule 2500$, et se fait quelques temps plus tard, une fracture à la jambe. Peu après, il vend le moteur et la transmission à deux physiciens. En faisant la course l'un contre l'autre, l'un meurt en percutant l'arbre après avoir perdu le contrôle de sa voiture, tandis que l'autre est sérieusement blessé après que la sienne ait quitté la route. Barris vend les pneus de la voiture : ils causent un accident de voiture à l'acheteur, et ce malgré le fait qu'ils soient en bon état. Deux jeunes essayent de voler la voiture, mais l'un d'eux en prenant le volant de la Porsche, s'ouvre le bras à cause d'un morceau de métal déchiqueté. Plus tard, un autre homme est blessé en essayant de voler le siège du conducteur couvert de sang. Enfin, Barris décide de cacher la voiture, qui est récupérée par la California Highway Patrol pour l'exposer à titre d'exemple sur les accidents de la route. La première exposition a connu un désastre: en effet, un incendie se déclare dans le local et seule la voiture en sort indemne. La deuxième, dans un lycée, a une autre conséquence, la voiture tombe et casse la jambe d'un étudiant. Sur la voie menant à Salinas, le camion qui transporte le véhicule, a un accident et le conducteur est blessé, uniquement à cause de la Porsche. A deux autres occasions, la voiture s'est "échappée" des camions sans causer d'accidents graves, mais en brisant le pare-brise d'un véhicule. Finalement en 1959, ce fût la dernière exposition de la voiture en onze pièces, car en 1960, elle disparût mystérieusement avec le camion dans laquelle elle était. On n'a plus jamais revu "Little Bastard".

 


James Dean et sa porsche 550 Spyder surnommée "Little Bastard".

Epave de la voiture après l'accident.

Il est enterré aujourd'hui dans le Park Cemetery à Fairmount dans l'Indiana. Environ 3 000 personnes ont assisté aux funérailles.

Des lettres pleines de tristesse arrivent par milliers à la Warner Bros. Pour y répondre, le studio produit un documentaire "The James Dean Story" (L'histoire de James Dean) comme s'il était encore vivant.

"A l'est d'Eden" et "Géant" valent à James Dean deux nominations aux oscars dans la catégorie meilleur acteur. Au grand étonnement de la Warner, le succès de ses trois films ne se dément pas au fil des années. Le culte dont il fait l'objet gagne le monde entier. Ses fans tentent de faire ressusciter son image de toutes les manières possibles. Partout, on trouve des T-shirts, des posters à l'effigie de James Dean. Il est figé dans le temps, ce qui crée un mythe.

Sa légende a contribué à déclencher une révolution parmi les adolescents américains. Il est le premier à avoir exprimé l'idéal héroïque des adolescents et à le rendre si attrayant. Plus d'un demi-siècle après la mort de Jimmy, des milliers de fans se réunissent toujours, tous les ans, à Fairmount, en septembre pour se souvenir de la star disparue.

Différentes biographies de l'acteur affirment son homosexualité, d'autres sa bisexualité ; mais c'est la deuxième hypothèse qui semble la plus probable. En effet, dans une interview, on apprend qu'il a perdu sa virginité avec un pasteur, et c'est ce même pasteur qui célébra son enterrement. Mais il a connu de grandes relations amoureuses avec des femmes: sa toute première fût la danseuse Liz Sheridan avec qui il a vécu lorsqu'il était à New York, leur relation durera un peu plus d'un an. Cette dernière affirmera, plus tard, dans sa biographie, que James a eu une relation avec le producteur Rogers Brackett. Il sortit ensuite avec Geraldine Page, sa partenaire dans 'l'immoraliste", cette relation dura seulement 3 mois car James Dean devait partir sur le tournage de "A l'est d'Eden".

Sa plus grande relation fût avec l'actrice italienne, Pier Angeli. Cette relation était tellement forte que James la demanda en mariage, mais la mère de l'actrice refusa. Ce refus eût pour conséquence la séparation entre James et Pier ; quelques jours après, on annonce les fiancailles de Pier Angeli avec un chanteur de charme inconnu, Vic Damone. Une légende raconte que le jour du mariage, le 24 novembre 1954, l'acteur a attendu devant l'église sur sa moto, afin d'espèrer que sa promise vienne le rejoindre.

En 1977, le mémorial de James Dean fût construit à Cholame. Il est composé d'une sculpture stylisée de béton et d'acier inoxydable, faîte au Japon, commandée par Seita Ohnishi, qui a elle même choisi l'endroit de l'accident pour l'édifier. Les dates et heures de la naissance et mort de James Dean sont gravés sur cette sculpture avec une des phrases préférées de l'acteur, tirée du "Petit Prince" de St Exupéry  : " L'essentiel est invisible pour les yeux".

FILMOGRAPHIE SELECTIVE

1951 - La polka des marins (Hal Walker)
1951 - Baïonnette au canon (Samuel Fuller)
1954 - A l'Est d'Eden (Elia Kazan)
1955 - La fureur de vivre (Nicholas Ray)
1955 - Géant (George Stevens)

Extrait de "A l'est d'Eden".

AFFICHES DE FILMS