PORTRAITS

"Meryl Streep préfère l'être au paraître, le talent au glamour, le personnage à sa personne... Ce profond respect pour le métier d'acteur, cette immense propension au travail et surtout cette faculté incroyable de donner vie et émotion à des personnages très différents lui ont valu l'admiration du public et de ses pairs". STUDIO MAGAZINE

"Elle est une figure emblématique du cinéma hollywoodien. Incontestablement, une des rares - peut-être même la seule – à avoir conquis trois générations de cinéphiles ou simples amoureux de sa grâce. Au-delà de l'âge, des tendances, de toutes ces marques du temps et, souvenons-nous, incontournables traversées du désert suivies de brillants retours que seule la jeune génération de cinéastes aura forcé. Celle-ci même qui aura grandi, appris et rêvé avec la comédienne. Avec sa prestance, son art – quasi énigmatique - de toujours parvenir à crever l'écran, de serrer nos gorges sans pathos, nous porter du rire aux larmes avec toujours tant d'exaltation. Meryl Streep est une des plus grandes actrices de composition de toute sa génération. Voilà déjà bien longtemps que la comédienne est devenue une icône". ECRAN NOIR.FR

 



 

SCENES DE FILMS


La musique de mon coeur

Out of Africa

Sur la route de Madison


Un crime dans la tête

Le diable s'habille en prada

Le mystère Silkwood

Kramer contre Kramer

Le choix de Sophie

The hours

Falling in love

La maîtresse du lieutenant français

La rivière sauvage

 

BIOGRAPHIE

De son vrai nom Mary Louise Streep, l'actrice américaine Meryl Streep est née le 22 juin 1949 à Summit, dans le New Jersey, d'un père pharmacien et d'une mère dessinatrice. Originaire d'un milieu aisé, elle est envoyée dans un collège de jeune fille. Elle est assez mal dans sa peau et se sent plus garçon manqué que petite fille modèle. Meryl démontre dès sa douzième année un penchant pour l'opéra ; elle s'oriente alors vers la carrière de cantatrice et étudie à New York avec Estelle Liebling . Mais elle lui préfère rapidement l'art dramatique qu'elle découvre au collège de Vassar, dont elle ressort diplômée en musique en 1971, et où elle monte pour la première fois sur scène en tant que comédienne, obtenant le rôle-titre du spectacle de l'école dès sa première audition. Elle y remporte ses premiers succès dans " Mademoiselle Julie " et " Un tramway nommé Désir ". Elle intégre ensuite vocalement les opérettes " Oklahoma " et " The Music man" au Bernards High School. Elle complète sa formation dramatique en passant une année à Darmouth et étudie l'écriture scénaristique, la décoration et la création de costumes, puis termine ses études à la Yale Drama School, figurant dans six des sept pièces présentées annuellement par la Yale Repertory Company, rôles allant du " Songe d'une nuit d'été " de Shakespeare à " l'Opéra de Quat'sous " de Brecht et Weillt en passant par " Le Père " ou encore " Eté et fumées ", participant même à un spectacle aquatique nommé " Frogs ". Elle y obtient un Master of Fine Arts en 1975 et possède déjà à son actif une quarantaine de pièces.
Sur la lancée d'une prestation remarquée à l'O'Neill Playwright Conference en 1976, elle joue tout d'abord sur la scène du Lincoln Center de New York la même année dans " Trelawney of the Wells " de Pinero. La même saison, et successivement dans la même journée, elle joue au Phoenix Theater une secrétaire dans " A Memory of Two Mondays " d'Arthur Miller, et une souillon dans " 27 Remorques pleines de coton " de Tennessee Williams, 2 pièces qui lui permettent de remporter l'Outer Critics Circle Award, le Theatre World Award, une citation au Tony Award, et une nomination au Drama Desk. Durant cette seule saison à New York, Meryl Streep joue au total dans pas moins de 7 pièces.
Comme beaucoup de jeunes acteurs, ses débuts sont plutôt difficiles. Elle commence à la télévision où diverses petites apparitions lui permettent de gagner un peu d'argent et de se faire connaître. Elle obtient son premier rôle au cinéma en 1977 dans un film de Fred Zinnemann , "Julia".

Mais c'est surtout grâce à la série télévisée "Holocauste", diffusée en 1978, que Meryl Streep est enfin découverte par le public et connaît un grand succès. Pour ce rôle, elle a obtenu un emmy award.

Ce succès à la télévision lui ouvre définitivement les portes du cinéma. Elle est repérée par Michael Cimino qui lui offre un très beau rôle au côté de Robert De Niro et de Christopher Walken dans son film, "Voyage au bout de l'enfer" (1978), pour lequel elle obtient une nomination à l'Oscar du Meilleur Second Rôle. A cette époque, elle vit avec l'acteur John Cazale, victime d'un cancer des os dont il décèdera en mars 1978, ce qui l'oblige un temps à mettre sa carrière entre parenthèse, en restant au chevet de son compagnon.

Puis Woody Allen, en 1979, la fait tourner dans "Manhattan". En 1980, elle reçoit son premier Oscar (Meilleure Actrice dans un second rôle) pour son très beau rôle de mère divorcée qui veut à tout prix conserver la garde de son enfant, dans le film de Alan J. Pakula , "Kramer contre Kramer", dans lequel elle donne la réplique à Dustin Hoffman. Dès lors, elle ne quittera plus le devant de la scène, multipliant les rôles divers. Elle est très remarquée dans le second film qu'elle tourne avec Alan J. Pakula, "Le choix de Sophie" (1982), où elle interprète de manière bouleversante une mère obligée de choisir lequel de ses deux enfants sera épargné par les nazis à son entrée dans un camp de concentration. Ce rôle lui vaudra l'Oscar de la meilleure actrice. Elle prouve également qu'elle peut composer des personnages de femmes issues de la middle class , tantôt dépeintes dans leur quotidien ordinaire, tantôt plongées dans un contexte particulier, comme dans "Le mystère Silkwood" de Mike Nichols (1983). Les plus grands acteurs, comme Robert De Niro ( "Falling in love" , 1984) et Jack Nicholson ( "La force du destin",1987), se l'arrachent pour lui donner la réplique. On la retrouve par la suite dans" Out of Africa" (1986) de Sidney Pollack aux côtés de Robert Redford , dans "Ironweed" d' Hector Babenco (1987), et surtout, en 1995, dans le magnifique film de (et avec) Clint Eastwood , "Sur la route de Madison", où elle joue le rôle d'une mère de famille rangée qui découvre tardivement le grand amour dans les bras d'un photographe de passage.

Récompensée par l'Oscar de la Meilleure Actrice pour son rôle dans "Le choix de Sophie".
En compagnie de Dustin Hoffman, elle est récompensée par l'Oscar de la Meilleure Actrice dans un Second rôle pour le film "Kramer contre Kramer".

Souvent cantonnée dans des rôles dramatiques la prédestinant à recevoir un Oscar ("Simples secrets", "Contre-jour", "La musique de mon coeur"...), elle tente toutefois de varier les genres : morte-vivante dans la comédie fantastique "La mort vous va si bien" (1992), elle s'essaie au rafting pour les besoins du thriller "La rivière sauvage" (1995).

Le 16 Septembre 1998, on lui attribue enfin une étoile sur le Walk of Fame à Hollywood et elle monte sa première maison de production.

A cause de la rareté croissante des rôles intéressants pour une comédienne de son âge, et la baisse relative du succès de ses derniers films, Meryl Streep remonte sur les planches en 2001 à l'occasion d'un récente adaptation de " La Mouette " de Tchekhov. Eelle revient en force puisqu'elle est à l'affiche de 2 films en 2003, et pas des moindres puisqu'il s'agit d' "Adaptation" de Spike Jonze, puis, un peu plus tard dans le même mois, le multi-récompensé "The hours" de Stephen Daldry au côté de Nicole Kidman et de Julianne Moore.

En 2003, elle a été récompensée par le cinéma français qui lui a remis un "César d'Honneur" pour l'ensemble de sa carrière.

Cette grande actrice à l'air sage et réservée, qui peut jouer tous les rôles, de la militante acharnée à l'Américaine moyenne type, ne semble jamais plus à l'aise et prend toute son ampleur, dans les mélodrames où sa grâce et sa sensibilité nous font vibrer à l'unisson. Nommée en France Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2000, Meryl Streep cumule treize nominations aux Oscars en 25 ans de carrière, record absolu, dont deux effectifs, et douze nominations aux Golden Globes. Elle devient de ce fait l'unique rivale de Katharine Hepburn, à la différence près que celle-ci a mis un demi siècle pour atteindre ce record !

Sa vie privée n'est pas en reste puisque Meryl Streep a rencontré le sculpteur Don Gummer, le futur père de ses 4 enfants (Henry, Mary Willa, Grace et Louisa) qu'elle a épousé en Septembre 1978 et avec qui elle vit toujours dans leur propriété du Connecticut. Elle mène une vie écolo, proche de la nature, loin de la vie agitée et de la presse à scandale d'Hollywood.

Meryl, entourée de son mari Don Gummer et leurs 4 enfants.

En 2003, on a pu l'apercevoir dans "Un crime dans la tête" de Johnatan Demme et en 2004 dans "Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire" de Brad Silberling. En 2006, on la retrouve dans deux comédies : "Petites confidences à ma psy" de Ben Younger et "Le diable s'habille en Prada" de David Frankel (adaptation du roman d' Helen Weisberger) dans lequel elle prend un malin plaisir à tyranniser la jeune actrice Anne Hathaway. Puis à la fin de l'année, Meryl Streep apparaît dans le dernier film de Robert Altman : "The last show - a prairie home companion", une comédie dramatique rétro sur une mythique émission radiophonique à sa dernière heure.

En 2007, Meryl Streep joue dans le très politique long métrage "Lions et agneaux" aux côtés de Tom Cruise sous la direction de Robert Redford.

La comédie musicale "Mamma Mia" est adaptée au cinéma pour une sortie en 2008. Ponctué de 22 chansons du groupe ABBA, le film Met en scène Meryl Streep dans le rôle de la mère rebelle. La comédie raconte l'histoire d'une future mariée qui souhaite plus que tout être menée à l'autel par son père, qu'elle ne connaît pas. Sa mère (Meryl Streep) n'a jamais révélé l'identité de son géniteur et s'est exilé sur une île grecque. La fille décide donc d'aller lui rendre visite accompagnée de trois candidats à la paternité... En chanteuse accomplie, l'actrice interprète plusieurs tubes du groupe ABBA. Ce n'est pas la première fois que l'actrice chante à l'écran puisqu'elle a déjà poussé la chansonnette dans "Bons baisers d'Hollywood" de Mike Nichols et "The last show" de Robert Altman.

En 2009, le film "Doute" permet à Meryl Streep d'obtenir sa 15e nomination aux Oscars. Elle se glisse ensuite dans la peau d'une cuisinière pour la comédie "Julie et Julia", rôle pour lequel elle remporte le Golden Globe 2010 de la meilleure actrice dans un film de comédie ou musical.
En 2012, dans "La dame de fer", Meryl Streep incarne avec brio le rôle de Margaret Thatcher, l'ancienne premier ministre britannique. En reprenant la coiffure, le rouge à lèvres et la voix sévère de la politicienne made in England, l'actrice fait renaître la première femme politique qui a marquée l’Europe.


FILMOGRAPHIE SELECTIVE

- 1977 JULIA (Fred Zinnemann).
- 1978 VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER (Michael Cimino).
- 1979 MANHATTAN (Woody Allen)
- 1979 LA VIE PRIVÉE D'UN SÉNATEUR (Jerry Schatzberg)
- 1979 KRAMER CONTRE KRAMER (Alan J. Pakula).
- 1981 LA MAÎTRESSE DU LIEUTENANT FRANÇAIS (Karel Reisz)
- 1981 LA MORT AUX ENCHÈRES (Robert Benton).
- 1982 LE CHOIX DE SOPHIE (Alan J. Pakula).
- 1983 LE MYSTÈRE SILKWOOD (Mike Nichols).
- 1984 FALLING IN LOVE (Ulu Grosbard).
- 1985 PLENTY (Fred Schepisi)
- 1985 OUT OF AFRICA / SOUVENIRS D'AFRIQUE (Sydney Pollack)
- 1986 LA BRÛLURE (Mike Nichols).
- 1987 IRONWEED / LA FORCE D'UN DESTIN (Hector Babenco).
- 1988 UN CRI DANS LA NUIT (Fred Schepisi)
- 1989 LA DIABLE (Susan Seidelman).
- 1990 BONS BAISERS D'HOLLYWOOD (Mike Nichols).
- 1991 DEFENDING YOUR LIFE (Albert Brooks).
- 1992 LA MORT VOUS VA SI BIEN (Robert Zemeckis).
- 1993 LA MAISON AUX ESPRITS (Bille August)
- 1994 LA RIVIÈRE SAUVAGE (Curtis Hanson)
- 1995 SUR LA ROUTE DE MADISON (Clint Eastwood)
- 1996 BEFORE AND AFTER (Barbet Schroeder)
- 1996 SIMPLES SECRETS (Jerry Zaks).
- 1998 CONTRE-JOUR (Carl Franklin)
- 1998 DANCING AT LUGHNASA (Pat O'Connor).
- 1999 LA MUSIQUE DE MON COEUR (Wes Craven).
- 2002 THE HOURS (Stephen Daldry).
- 2002 ADAPTATION (Spike Jonze).
- 2003 DEUX EN UN (Bobby et Peter Farrelly).
- 2004 UN CRIME DANS LA TÊTE (Jonathan Demme)
-2005 LES DÉSASTREUSES AVENTURES DES ORPHELINS BAUDELAIRE (Brad Silberling).
- 2006 PETITES CONFIDENCES (À MA PSY) (Ben Younger)
- 2006 LE DIABLE S'HABILLE EN PRADA (David Frankel)
- 2006 THE LAST SHOW - A PRAIRIE HOME COMPANION (Robert Altman)
- 2007 LIONS ET AGNEAUX (Robert Redford)
- 2008 MAMMA MIA (Phyllida Lloyd)
- 2009 DOUTE (John Patrick Shanley)
- 2009 JULIE ET JULIA (Nora Ephron)
- 2009 PAS SI SIMPLE (Nancy Meyers)
- 2012 LA DAME DE FER (Phyllida Lloyd)



Extrait de "Doute".


Extrait de "Le diable s'habille en Prada".
 

 

AFFICHES DE FILMS