PORTRAITS


PHOTOS DIVERSES

 

SCENES DE FILMS


Partir revenir

Tchao pantin

Paroles et musique

Gangsters

Alive

Le petit criminel


Lévy et Goliath


Envoyez les violons


zone rouge




La vérité si je mens


La vérité si je mens 2





Itinéraire d'un enfant gâté

BIOGRAPHIE

Richard Anconina est né à Paris le 28 janvier 1953 de parents restaurateurs juifs d'origine espagnole. Son père décide de le baptiser Richard en hommage à l'un de ses collègues de travail, dont il est vraiment très proche. Rapidement, ses parents l'inscrivent au club de foot de son quartier, le FC 12. Il joue ailier gauche. Puis, à 13 ans, il s'essaie au hockey sur glace. Catastrophe ! Un match tourne au drame. Le sportif en herbe est envoyé dans le décor et s'écrase le nez contre une des vitres en Plexiglas qui bordent la patinoire. Il revient en sang, le nez cassé. Son père met définitivement fin à la carrière de son fils. Le nez de Richard garde encore des séquelles de cet accident. Richard Anconina quitte l'école tôt avec un CAP d'électrotechnicien ; il trouve un emploi comme animateur d'un centre de vacances du troisième âge sur la Côte d'Azur à Menton. Mais il rêve de devenir acteur...

Richard Anconina débarque pour la première fois sur les écrans en 1977 dans Comment se faire réformer ?, un film qui ne restera sans doute pas dans les annales.

Nous sommes en 1978, et Robert Hossein l'engage pour "Notre-Dame de Paris", une pièce qui restera à l'affiche jusqu'en 1979. C'est l'année suivante que Richard Anconina exécute sa véritable entrée dans les salles obscures, avec quatre films à l'affiche. Parmi ceux-ci, on trouve "Inspecteur la bavure" (de Claude Zidi et avec Coluche), mais aussi "Le bar du téléphone", qui voit également les débuts d'un autre jeune acteur français, Christophe Lambert. Cette année-là sera décidément chargée, puisque Anconina tourne deux autres films, destinés à la télévision, "Le petit pommier" (de Liliane de Kermadec) et "L'arme bleue", sous la direction de Maurice Friedland. 1981 marquera sa dernière apparition en date au théâtre, dans "L'étrangleur s'excite", mis en scène par Jean Rochefort.

La consécration au cinéma viendra en 1983, avec, pour son rôle dans "Tchao pantin", les César du jeune espoir masculin et du meilleur second rôle masculin.
Il vit alors une période de gloire et d'intense activité cinématographique, partageant les premiers rôles avec de nombreuses vedettes, notamment dans "Paroles et musique" en 1984 avec Christophe Lambert, "David et Goliath" en 1987 avec Michel Boujenah, "Envoyez les violons" en 1988 avec Anémone...

Son rôle dans "Itinéraire d'un enfant gâté", réalisé par Claude Lelouch, lui vaudra d'ailleurs une nomination pour le César du meilleur acteur en 1990, ainsi que le Prix d'interprétation masculine au Festival de Chicago et le Prix Grégory Chmara. "Le petit criminel", de Jacques Doillon lui vaudra quant à lui la Mention spéciale du jury au Festival de Berlin 1991, ainsi que le Prix Louis Delluc.

Richard Anconina connaît ensuite une période d'inactivité jusqu'à son interprétation dans la comédie "La vérité si je mens" en 1997, rôle qu'il reprend trois ans plus tard dans la version II. Il tente les films policiers : '"Six Packs"en 2000 et "Gangsters" en 2002.

En 2004, un nouveau défi s'offre à lui : incarner un metteur en scène de comédie musicale pour les besoins du film "Alive", qui nécessite de sa part une préparation physique intensive.

En 2007, Richard nous revient dans le rôle d'un entraineur d'un club de Boxe Française où il s'occupe de sa fille et sa nièce dans le film "Dans les cordes".

En 2009, il prête sa voix au héros du nouveau dessin animé des studios Disney, "Volt star malgré lui" , la star canine d'une série télévisée, un chien qui se croit doté de super pouvoirs...

En 2010, il rejoint le casting de "Camping 2" et s'engage officiellement sur le projet de "La vérité si je mens 3" qui sort en février 2012.

FILMOGRAPHIE SELECTIVE

1977 Comment se faire réformer de Philippe Clair
1980 Inspecteur la bavure de Claude Zidi
1980 Le bar du téléphone de Claude Barrois
1981 Le choix des armes d'Alain Corneau
1983 Le battant d'Alain Delon
1983 Cap canaille de Juliet Berto & Jean-Henri Roger
1983 Tchao, Pantin de Claude Berri
1983 Une pierre dans la bouche de Jean-Louis Leconte
1983 Le jeune marié de Bernard Stora
1984 L'intrus d'Irène Jouannet
1984 Paroles et musique d'Elie Chouraqui
1984 Partir revenir de Claude Lelouch
1985 Police de Maurice Pialat
1986 Zone rouge de Robert Enrico
1986 Le môme d'Alain Corneau
1987 Lévy et Goliath de Gérard Oury
1988 Envoyez les violons de Roger Andrieux
1988 Itinéraire d'un enfant gâté de Claude Lelouch
1990 Miss Missouri d'Elie Chouraqui
1990 Le petit criminel de Jacques Doillon
1991 A quoi tu penses tu de Didier Kaminka
1992 Coma de Denys Granier-Deferre
1996 Hercule et Sherlock de Jeannot Szwarc
1996 La vérité si je mens de Thomas Gilou
2000 Six-Pack d'Alain Berberian
2000 La vérite si je mens 2 de Thomas Gilou
2001 Gangsters d'Olivier Marchal
2004 Alive de Frédéric Berthe
2007 Dans les cordes de Magaly Richard-Serrano
2010 Camping 2 de Fabien Onteniente
2012 La vérité si je mens 3 de Thomas Gilou


Extrait de "Tchao pantin".


Extrait de "La vérité si je mens".

 

 


AFFICHES DE FILMS