PORTRAITS

"Sean Connery a marqué à tout jamais, avec son sourire malin, son sens de l'humour et sa stature imposante (1,91 m), le personnage du célèbre espion britannique au matricule 007. Il en a même fait un mythe. Mais refusant de se faire happer par la légende de James Bond, il a su varier son répertoire et séduire les plus grands. Avec l'âge, sans rien avoir perdu de son charme, il s'amuse à jouer avec sa propre légende, acceptant même les rôles d'immortel !" STUDIO MAGAZINE.

"Monstre sacré, la star est à la fois le plus adulé des comédiens britanniques et l'un des acteurs les mieux payés d'Hollywood. Et ce après 40 ans de carrière constante. Redoutable businessman, artiste exigeant et tyrannique, charmeur et professionnel, gentleman idéal, il a su traverser les époques, transcender les genres et épater les publics. Connery a l'allure, la nonchalence, le sourire coquin et la prunelle allumeuse de ces stars charismatiques qui dévorent l'écran sans effets spéciaux, tels Cary Grant ou Harrison Ford. Il était donc parfait pour créer, incarner, être James Bond. Au service de sa majesté durant une décennie (62-71), il sera le héros aussi chanceux au jeu qu'en amour, ferme dans l'action et maniant avec dextérité la dérision". ECRAN NOIR.FR







PHOTOS DIVERSES






 

SCENES DE FILMS


James Bond contre Dr No

Le nom de la rose

A la poursuite d'Octobre Rouge


Outland



A la rencontre de Forrester

La rose et la flèche


La maison Russie



Indiana Jones et la dernière croisade


Pas de printemps pour Marnie


Les incorruptibles



Haute voltige


L'homme qui voulut être roi


BIOGRAPHIE

Né Thomas Connery le 25 août 1930 à Edimbourg, en Ecosse, Sean est issu d'un milieu pauvre : fils d'un camionneur mi-irlandais mi-écossais et d'une femme de ménage, écossaise pure souche. Gamin frondeur, il quitte l'école à l'âge de 15 ans et s'engage dans la marine britannique, qu'il quitte pour cause d'ulcères. Il exerce par la suite divers métiers : maçon, garde du corps, modèle pour cours d'arts plastiques et même vernisseur de cercueils. Bodybuilder confirmé, il a l'insigne honneur de représenter l'Ecosse au concours de Mr. Univers en 1953, où il arrive troisième, ce qui lui vaut de figurer au générique d'une pièce de théâtre, à Londres, intitulée "South Pacific". Suivront d'autres pièces, puis Sean, après une figuration non créditée dans Let's Make Up, apparaît pour la première fois à la télévision en 1956.

 
Engagé dans la marine britannique à 15 ans.
A l'âge de 23 ans, il représente l'Ecosse au concours de Mr Univers où il finit 3ème.

Le cinéma fait ensuite appel à lui, et un contrat signé avec la MGM à la fin des années 50 en fait un jeune premier en vogue. Il participe alors au concours organisé par le journal "London Express" pour choisir l'acteur qui incarnera le héros de Ian Fleming, l'agent secret James Bond 007. Sean triomphera au final, au détriment de Cary Grant, Rex Harrison, Trevor Howard, Patrick MacGoohan et... Roger Moore ! Fleming dira pourtant : “Connery ne correspond pas vraiment à ce que j'avais en tête.” Le premier Bond, James Bond contre Dr. No, étant un succès, le comédien rempilera trois fois pendant les cinq années suivantes, imposant un Bond charmeur, élégant, dandy et plein de malice.

Toutefois, il sent que l'image de 007 lui colle déjà beaucoup à la peau, et poursuit une carrière parallèle bien remplie, puisqu'il tourne entre autres dans Pas de printemps pour Marnie d'Alfred Hitchcock, où il apparaît physiquement très massif. Il travaillera ensuite avec des réalisateurs assez presitigieux tels qu'Irvin Kershner, Sidney Lumet, John Boorman, John Huston ou Richard Brooks, qui contribuent à nuancer son personnage jusque-là stéréotypé entre flegme et misogynie. Il ira jusqu'à incarner des personnages d'inadapté social (L'homme à la tête fêlée), de loser (Le gang Anderson) ou de héros vieilli et faillible (La rose et la flèche, où il incarne, aux côtés de Audrey Hepburn en Marianne, un Robin des bois sur le retour). Autant de rôles qui cassent à la fois sa propre légende et les mythes qu'il véhicule.

Depuis ses adieux à James Bond (auquel il reviendra pourtant en 1971 pour Les diamants sont éternels et en 1983 pour Jamais plus jamais), son personnage semble avoir trouvé un équilibre dans des rôles d'individualistes, socialement intégrés ou aventuriers, où la force physique est tempérée par de l'humour et un jeu volontairement distancié. Le lion et le vent et L'homme qui voulut être roi peuvent de ce point de vue être considérés comme l'aboutissement d'une carrière, sans doute plus que Zardoz, Meteor ou Outland, qui flirtent plus avec l'héroic-fantasy, le film catastrophe ou la SF.

Dans les années 80, Connery incarne, avec l'âge, des personnages de mentors (Highlander et sa suite), de personnages raffinés comme le moine du Nom de la rose, et surtout de figures paternelles éternellement malicieuses (Family business, Indiana Jones et la dernière croisade). Oscar du Meilleur second rôle pour sa prestation savoureuse de flic irlandais dans Les incorruptibles, il continue, dans les années 90, à œuvrer dans un registre physique. Après une apparition (non créditée) en Roi Richard dans Robin des Bois, prince des voleurs , il se lance dans l'aventure de Medecine man, où il retrouve le réalisateur John McTiernan. Le tournage en pleine jungle mexicaine, avec une partenaire (Lorraine Bracco) qu'il n'apprécie pas, lui laisse un mauvais souvenir. Dès l'année suivante, toutefois, il fait son grand retour en policier féru de culture japonaise dans Soleil levant de Philip Kaufman, où il forme avec son disciple Wesley Snipes un tandem mémorable.

Récompensé par l'Oscar du Meilleur Second Rôle pour son interprétation de Malone dans "Les incorruptibles".

Il a été depuis interprète dans plusieurs films, principalement à gros budgets : Juste Cause d'Arne Glimcher, Lancelot, le premier chevalier de Jerry Zucker , Rock de Michael Bay, Chapeau melon et bottes de cuir de Jeremiah Chechik, Haute Voltige de Jon Amiel , A la rencontre de Forrester de Gus Van Sant et la ligue des gentlemen extraordinaires de Norrington.

À partir des années 90, il s'engage pour l'indépendance de l'Écosse, en devenant un des principaux contributeurs du Scottish National party et militant activement lors de chaque élection.
La Film Society of Lincoln Center a rendu en 1997 hommage à l'ensemble de sa carrière, et le titre le plus précieux à ses yeux,la Freedom of the City of Edinburgh,lui fut décerné en 1991.

Pour anecdote, Sean Connery porte un postiche dans tous les films de James Bond. En effet, il a commencé à perdre ses cheveux à l'âge de 21ans .

Il a été mariée à Diane Cliento, actrice, de 1962 à 1974 avec laquelle il a eu un fils, Jason, également acteur. Depuis 1975, il est remarié à Micheline Roquebrune.

Sean et sa première femme, Diane Cliento.
Son fils Jason Connery, également acteur.
Sean en compagnie de sa femme Micheline.

Sean Connery a été anobli le 5 juillet 2000 par la Reine Elizabeth II d'Angleterre lors d'une cérémonie au palais de Holyroodhouse à Edimbourg, ville natale de l'acteur.

Il est également Titulaire de l'Oscar et du Golden Globe pour LES INCORRUPTIBLES, Commandeur des Arts et des Lettres, Docteur Honoris Causa des universités écossaises St.Andrews et Heriot-Watt, membre honoraire de la Royal Scottish Academy of Music and Drama, il compte parmi ses nombreuses distinctions le British Academy Award pour LE NOM DE LA ROSE, le Lifetime Achievement Tribute Award 1990, un masque d'argent spécial de la BAFTA, remis en 1998 par Son Altesse Royale la Princesse Anne pour services rendus au cinéma et le Cecil B.DeMille Award de la Hollywood Foreign Press Association (1995).


En 2006, à 76 ans, Sean Connery devient la nouvelle figure emblématique de Citroën, succédant ainsi à Grace Jones et Claudia Schiffer dans le clip promotionnel de la marque aux chevrons. Originalité du spot, tourné aux Bahamas et à Porto Rico : Sean Connery y rajeunit de 40 ans en trente secondes à peine !

 

 

FILMOGRAPHIE SELECTIVE

1955 - Let's Make Up (Wilcox)
1956 - Les criminels de Londres (Tully)
1957 - Au bord du volcan (Young)
1957 - Train d'enfer (Endfield)
1959 - La plus grande aventure de Tarzan (Guillermin)
1961 - L'enquête mystérieuse (Lemont)
1961 - Deux des commandos (Franckel)
1962 - James Bond 007 contre Dr. No (Terence Young)
1962 - Le jours le plus long
1963 - Bons baisers de Russie (Terence Young)
1964 - Goldfinger (Terence Young)
1964 - La femme de paille (Dearden)
1964 - Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock)
1965 - La colline des hommes perdus (Sidney Lumet)
1965 - Opération Tonnerre (Terence Young)
1966 - L'homme à la tête fêlée (Irvin Kershner)
1967 - On ne vit que deux fois (Gilbert
)1968 - Shalako (Dmytryk)
1969 - Traître sur commande (Ritt)
1969 - La tente rouge (Kalatozov)
1970 - Le gang Anderson (Sidney Lumet)
1971 - Les diamants sont éternels (Hamilton)
1972 - The Offence (Sidney Lumet)
1973 - Zardoz (John Boorman)
1974 - Le crime de l'Orient Express (Sidney Lumet)
1974 - Un homme voit rouge (Wrede)
1975 - Le lion et le vent (John Milius)
1975 - L'homme qui voulut être roi (John Huston)
1976 - La rose et la flèche (Lester)
1976 - Un pont trop loin (Richard Attenborough)
1978 - Meteor (Neame)
1978 - La grande attaque du train d'or (Michael Crichton)
1978 - Cuba (Lester)
1981 - Outland (Peter Hyams)
1982 - Bandits, bandits (Terry Gilliam)
1982 - Meurtres en direct (Brooks)
1982 - Cinq jours ce printemps là (Zinnemann)
1983 - Jamais plus jamais (Irvin Kershner)
1985 - Highlander (Russell Mulcahy)
1986 - Le nom de la rose (Jean-Jacques Annaud)
1986 - Les incorruptibles (Brian de Palma)
1988 - Presidio (Peter Hyams)
1988 - Memories of Me (Winkler)
1989 - Indiana Jones et la dernière croisade (Steven Spielberg)
1989 - Family Business (Sidney Lumet)
1990 - A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan)
1990 - Highlander 2, le retour (Russell Mulcahy)
1990 - Robin des bois, prince des voleurs (Kevin Reynolds)
1991 - La maison Russie (Schepisi)
1991 - Medicine Man (John McTiernan)
1993 - Soleil levant (Philip Kaufman)
1993 - Un Anglais sous les tropiques (Bruce Beresford)
1994 - Juste cause (Glimcher)
1994 - Lancelot (Jerry Zucker)
1996 - Rock (Michael Bay)
1997 - Chapeau melon et bottes de cuir (Jeremiah Chechik)
1998 - Haute voltige (Jon Amiel)
1998 - La carte du cœur (Carroll)
2000 - A la rencontre de Forrester (Gus Van Sant)
2003 - La ligue des gentlemen extraordinaires (Stephen Norrington)

 

Extrait du Nom de la rose". 

 


Extrait de "James Bond contre docteur No".
 

 
Extrait de "L'homme qui voulut être roi"

 

 


AFFICHES DE FILMS