Comédie

2002
Film français


PRINCIPAUX INTERPRETES


Christian Clavier
(Astérix)


Gérard Depardieu
(Obélix)


Jamel Debbouze
(Numérobis)


Monica Bellucci
(Cléopâtre)

Claude Rich
(Panoramix)

Gérard Darmon
(Amonbofis)


Alain chabat
(César)


PHOTOS




 


 




HISTOIRE

Dans le palais pharaonique de Cléopâtre, César provoque la reine d'Egypte. A bout de nerfs, elle lance un défi à l'empereur romain : construire le plus beau des palais, et en trois mois seulement ! L'architecte de Cléopâtre, Numérobis, est dans l'embarras. Deux opportunités s'offrent à lui : soit il s'exécute, mène à bien son projet et réussit, soit il sera jeté vivant aux crocodiles... Pour parvenir à ce résultat à priori irréalisable, il lui faudrait les pouvoirs surnaturels d'un mage ! Ça tombe bien, il connaît Panoramix, célèbre druide gaulois. Avec l'aide d'Astérix et Obélix, ils vont ensemble devoir lutter contre le temps, les mauvais coups des Romains et surtout déjouer les tours d'un autre architecte, Amonbofis, un être machiavélique...

 

SECRETS DE TOURNAGE

Les aventures d'Astérix le Gaulois ont marqué la culture française depuis les années 60. Tout droit issue du journal "Pilote" (premier numéro édité en 1959), née de la collaboration de René Goscinny (scénariste) et d'Albert Uderzo (dessinateur), cette bande dessinée à l'esprit franchouillard et à l'humour hilarant a fait le tour du monde et a rencontré un franc succés.
La mort de Goscinny en 1977 a mis fin à l'âge d'or d'Astérix. Ses aventures sont désormais scénarisées par Uderzo en personne. Son incroyable renommée et l'amour sans faille qu'il reçoit du public toujours nombreux fait vendre les nouveaux albums à une échelle spectaculaire, engrangeant des recettes record (environ 300 millions d'albums d'Astérix vendus à ce jour, traduits en près de 80 langues et dialectes).

Réné Goscinny (1926-1977),
co- créateur et scénariste.
Albert Uderzo (né en 1927), co-créateur, dessinateur et le scénariste (depuis 1977).
1er numéro du magazine "Pilote" où sont apparues les premières aventures d'Astérix et Obélix en 1959.

De nombreuses adaptations en dessin animé (au nombre de 7 à ce jour) ont été réalisées en trente ans ; elles visaient toutes un public très jeune. La précédente aventure d'Astérix au cinéma avec de vrais acteurs à l'écran était aussi la première : "Astérix et Obélix contre César". Mais bien avant ce premier film, il y eut deux projets en prise de vues réelles qui ne virent jamais le jour ; l'un de Claude Lelouch et l'autre de Louis de Funès qui voulait incarner un Astérix sans moustaches.

1er film d'animation des aventures d'Astérix en 1967.
1ère aventure au cinéma avec des personnages "en chair et en os" réalisée par Claude Zidi (également produite par Claude Berri) avec Christian Clavier et Gérard Depardieu en 1999.

Ce film est adapté de l'album "Astérix et Cléopâtre" de René Goscinny et Albert Uderzo. "Claude Berri trouvait que c'était un des albums les plus cinématographiques. Moi, j'adore tous les albums. Celui-là permettait en plus d'offrir à Jamel Debbouze un rôle sur mesure" , explique Alain Chabat, le réalisateur. De plus, il souhaitait voyager et faire apparaître les célèbres pirates des albums de BD. Au départ il pensait mélanger Astérix Gladiateur et celui avec Cléopâtre. Mais le mix ne fonctionnait pas à l'écriture. Il éliminera aussi la présence des villageois, et remplacera Claude Piéplu par Claude Rich dans le rôle du druide.

ALAIN CHABAT

ACTEUR - REALISATEUR-SCENARISTE - PRODUCTEUR - ANIMATEUR DE TELEVISION

Alain Chabat est né le 24 novembre 1958 à Oran (Algérie). En 1963, la famille Chabat s'exile en France. Après une scolarité difficile, il cherche sa voie dans la bande dessinée et la musique avant d'être engagé comme animateur sur la radio RMC. Il y fait la rencontre de Pierre Lescure, qui en fait l'un des pionniers de Canal + dès son lancement au milieu des années 80. Il forme alors avec Chantal Lauby, Dominique Farrugia et Bruno Carette le collectif des "Nuls", qui fait les belles heures de la chaîne cryptée. En 1993, le trio comique (sans Bruno Carette, décédé en 1989) écrit la comédie déjantée "La Cité de la peur", énorme succès populaire dont ils tiennent également la vedette. Alain Chabat poursuit dès lors une carrière en solo. Il incarne un mari macho et infidèle dans le "Gazon maudit" de Josiane Balasko (1994) avant de réaliser son premier long métrage en 1996, "Didier", où il se met en scène dans le rôle d'un... labrador ! Auréolé du César de la meilleure première oeuvre, Alain Chabat revient ensuite devant la caméra, s'illustrant dans le film policier "Le Cousin" (1997) et la comédie "Le Goût des autres" (2000). Il s'essaie même à l'animation en doublant à deux reprises l'ogre vert Shrek (2000 et 2004 avec Shrek 2). En 2002, Alain Chabat signe le scénario, la mise en scène d'"Astérix et Obélix : mission Cléopâtre" et s'occtroie le rôle de César ; l'un des plus gros succès du box-office français. La côte de sympathie de Chabat est énorme : il est sollicité par les Robins des Bois pour mettre en scène la comédie préhistorique "RRRrrrr !!!" (2004), joue aux côtés de Gad Elmaleh ("Chouchou", 2003) et d'Yvan Attal ("Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants", 2004), ou se retrouve devant la caméra du "Robin" Maurice Barthélémy, qui lui offre en 2005 le rôle doux-amer et plein d'émotion de son "Papa". La même année, il incarne avec brio le supérieur déjanté à tendance machiste et légèrement obsédé de Gael Garcia Bernal dans "La Science des rêves" de Michel Gondry. En 2006, Alain Chabat a imaginé, écrit et produit "Prête-moi ta Main", la comédie romantique événement de Eric Lartigau. Au départ, il ne devait pas jouer, mais le réalisateur l'en a convaincu, avec le succès que l'on connait....



Le budget du film s'élève à 50,3 millions d'euros (330 milllions de francs), le record pour un film français.

Le film a mobilisé 500 ouvriers pour les décors marocains, 2 000 figurants, plus de 11 kilomètres de tissus pour les costumes, 5 000 sandales, 60 habilleurs, une douzaine de perruques pour Monica Bellucci et 9 costumes (dont l'un comporte 5 000 perles et a nécessité 400 heures d'enfilage). Il a fait appel pour les effets numériques à "Duboi et aux Versaillais" ("Amélie Poulain"). Plusieurs animaux ont été importés : un guépard, un agneau, le chien Idéfix, des crocodiles et des chats égyptiens pour la scène du trône de Cléopâtre..

Malte a été choisie pour ses studios aquatiques, un des seuls au monde à posséder les installations dignes d'accueillir un tournage de cette complexité. De gigantesques bassins et des machines à vagues ont été adaptées aux besoins du film. En effet, c'est là que furent tournés les plans mettant en scène "Barbe Rouge" et son équipe de pirates.

Tous les extérieurs - à savoir la bataille, le chantier, le désert, le palais de César, la course de chars, le Nil, le Sphinx - seront tournés au Maroc.
Le tournage a été perturbé par deux tempêtes de sable. L'une d'entre elles, qui a duré huit heures est survenue pendant la préparation d'une scène en extérieur avec 2 000 figurants.
Elle a paralysé le tournage pendant deux jours. C'est durant le tournage de cette séquence que Luc Besson est passé faire un tour et n'a pas hésité à faire quelques plans.

Au terme de 14 semaines de tournage du Maroc, l'équipe regagne la France et les studios d'Epinay pour tourner les intérieurs du palais de Cléopâtre, ceux de la hutte de Panoramix (début du film) et les extérieurs enneigés de la Bretagne.
Le tournage en studios comporta de nombreux avantages, dont celui de dominer totalement la lumière. Mais il a fallu cependant pour Laurent Dailland (directeur de la photographie) maîtriser un point essentiel : le raccordement entre la lumière du studio et l'incroyable luminosité marocaine.

Les animaux font partir du décor égyptien et tiennent une place importante dans le film. Alain Chabat a tenu à choisir chaque animal. Idéfix a été trouvé en Angleterre par Patrick Pittavino, dresseur. Restait les animaux indésirables, qui s'invitent sur le plateau : les serpents et autres scorpions. Pour écarter tout danger la production engagea dès la construction du chantier un charmeur de serpents, avec la mission de nettoyer chaque décor des intrus. Si la quasi-totalité des animaux était bien dressé, il n'en fut pas de même pour Cannabis, l'âne de Numérobis. Lors des prises de vue, l'âne partait dans n"importe quelle direction. Plus tard l'équipe appris que le vrai nom de l'âne n"était autre que Marijuana !

Pour les scènes où les romains volent en l'air lorsque les gaulois ont avalé la potion magique, des planchettes à air comprimé les projettent à huit ou neuf mètres, une cascade violente qui a nécessité un entrainement intensif.
Pour le combat entre Numérobis et Amonbofis, les acteurs ont participé à la plupart des prises, excepté quelques chutes ; Gérard Darmon a même traversé 4 murs tiré par un 4x4.

Claude Berri, producteur du film, fait une appartition en tant que portraitiste de la reine Cléopâtre, insensible à l'art contemporain. De plus, c'est l'acteur Jean-Pierre Bacri qui commente la scène de la langouste.

A Cannes, Alain Chabat a défendu son long métrage au Marché du Film. Les douze minutes de promotion projetées sur place ont plu. Après des applaudissements debout -fait très rare dans les salles de marché - le film a été pris d'assaut par les distributeurs. En plus de l'Allemagne et des Pays de l'Est, détenus par le coproducteur du film (KC Medien), "Astérix et Obélix mission Cléopâtre" a été acquis par le Canada, la Grèce, le Portugal et l'Espagne ainsi que par les Etats-Unis (Miramax) qui, en même temps, ont acheté "Astérix et Obélix contre César" qui n'est pas sorti en salles là-bas.

Pour certains rôles, Alain Chabat a fait appel à des amis dont Chantal Lauby, sa collègue des Nuls, Jamel Debbouze, Edouard Baer et les Robins des Bois. "Dominique Farrugia n'est pas dans le film pour des problèmes de dates. Mais il a quand même fait les premières bandes-annonces où il est déguisé en Cléopâtre" , explique Alain Chabat.

Au générique apparaissent également des noms familiers : Carole Chabat qui incarne une ouvrière et qui était stagiaire à la réalisation, et Max Chabat, le fils du réalisateur, qui joue un enfant égyptien. Quant à Momo Debbouze, le frère de Jamel, il campe un vendeur de sphinx.
Pierre Tchernia, narrateur dans les versions dessins animés, est également narrateur dans le film et joue le rôle d'un légionnaire romain.

Joey Starr devait incarner un Egyptien surnommé Niclapolis mais son personnage a disparu à la quatrième version du scénario. Le rappeur n'est cependant pas totalement absent du film : il interprète une chanson du film, "Gaz-L" . D'ailleurs, cette chanson a été l'objet d'un procès opposant les producteurs du film "Féroce" à ceux "d'Astérix et Obélix mission Cléopâtre". En effet, Gilles de Maistre assure que Joey Starr avait réservé l'exclusivité du titre pour la sortie de "Féroce" alors qu'elle figure au générique d'Astérix....

La musique composée par Philippe Chany a été enregistrée dans le mythique studio des Beatles "Abbey Road" à Londres avec le London Symphonic Orchestra.

Avec un peu plus de 14 millions d'entrées, ce film vient se placer en 2e position au box office français, juste derrière "La grande vadrouille" et devant "Les visiteurs".

En 2003, le film a obtenu le César des meilleurs costumes pour Philippe Guillotel, Tanino Liberatore et Florence Sadaune. Il a également été nominé trois fois : meilleurs décors pour Hoang Thanh At et meilleurs seconds rôles pour Gérard Darmon et Jamel Debbouze.

En 2008, Thomas Langmann et Frédéric Forrestier ont réalisé un troisième long métrage "Astérix aux jeux olympiques". Avec un budget avoisinant les 78 millions d'euros, il dépasse le film d'Alain Chabat sans avoir toutefois rencontré le même succés.

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Les aventures des deux célèbres Gaulois remaniées par un Alain Chabat en forme ont donné une excellente comédie où chaque scène contient sa blague, son calembour, sa référence. Les acteurs interprètent superbement leur rôle et bien que je ne sois pas fan de Jamel Debbouze, sa présence dans ce film est agréable. Christian Clavier et surtout Gérard Depardieu dans le rôle d'Obélix sont excellents. J'ai trouvé que l'atmosphère de la BD est plutôt respectée, Uderzo et Goscinny aimaient eux aussi lancer des références et des jeux de mots, faire apparaître des anachronismes, etc. Un très bon moment de divertissement à voir de 7 à 77 ans ! Le meilleur des trois volets à ce jour....




Fiche technique


scénario
Alain CHABAT
D'après l'album “Astérix et Cléopâtre” de

René GOSCINNY et Albert UDERZO
Directeur de la photographie
Laurent DAILLAND
Musique
Philippe CHANY
Production
Claude BERRI - Katharina Renn Prod /
TF1 Films Production / Chez Wam /
CP Medien erste zweite /
Vierte Beteiligung KC Medien AG & Co /
AG & Co KG Munich / Canal +
Distribution
Pathé Distribution
Durée
1 h 47

Autres interprètes

Otis Édouard BAER
Caïus Céplus DIEUDONNÉ
Itinéris Isabelle NANTY
Nexusis Édouard MONTOUTE


Irréductible gaulois, petit, moustachu et blond, Astérix a le droit au dernier mot mais pas au premier rôle. Toujours est-il qu'en buvant la potion magique il devient un super-héros, courant à toute allure ou castagnant les romains. Mais il y aura bien mieux que la potion magique pour lui : celui d'un baiser d'une belle égyptienne, dont il tombe amoureux dès le premier regard.

Non, il n'est pas gros, juste un peu enveloppé... Mais il est susceptible. Tombé dans la potion magique quand il était petit, obélix ne brille pas par sa subtilité. Il a quand même bien fait d'emmener Idéfix (c'est utile pour sortir d'une Pyramide) et il aura même le droit à deux gouttes de potion, exceptionnellement. Sa force est démesurée. Et son amitié avec Astérix, immense.

Le célèbre druide Panoramix est le cerveau qui compose la potion magique, mais aussi le sage qui arbitre les conflits. Il porte donc en lui le paradoxe de soutenir des batailles violentes pour résister aux romains, et d'apaiser les colères de ses gaulois, mais aussi des Egyptiens. Il accepte ce voyage parce qu'il a besoin de consulter des parchemins de la Bibliothèque d'Alexandrie.

Monica Bellucci pendant
les essayages
de costumes.




Alain Chabat et Christian Clavier sur le plateau.



Dominique Farrugia déguisé en Cléopâtre pour les besoins
du premier teaser du film.

Référence lors de certaines scènes à d'autres films :

- Forrest Gump (Astérix portant le message, encouragé par Numérobis).
- Matrix (combat entre Numérobis et Amonbofis).
- Cyrano de Bergerac (Tirade d'Obélix).
- Star Wars (Costume et dialogue de Caïus Ceplus).
- Titanic (Le chef pirate sur son bateau).
- Jurassic Park (La brebis et crocodile).
- Blade Runner (Nexusis = Nexus 6).

A des peintures célèbres :

- Le radeau de la méduse (les pirates après que leur bateau soit coulé).
- La joconde de Vinci (lorsque Cléopatre pose pour un tableau).

A des chansons :

- "Alexandrie, Alexandra" (sur le bateau de Numérobis).
- ZZ Top (Les égyptiens avec les blocs de pierres).

 


Jamel Debbouze interprète un titre en duo avec le rappeur Snoop Doggy Dogg qui constitue la chanson finale du film.

 

Créé en 1989, le Parc Astérix est le pionnier français des parcs à thème. Situé dans l'Oise, il est détenu par le groupe Grévin & Cie (Compagnie des Alpes) qui compte 13 sites de loisirs en Europe.