Action

Films américains


PRINCIPAUX INTERPRETES


Christian Bale
(Bruce Wayne/Batman)

Michael Caine
(Alfred Pennyworth)


Liam Neeson
(Henry Ducard)


Morgan Freeman
(Lucius Fox)

Gary Oldman
(Lt James Gordon)

Ken Watanabe
(Ra's Al Ghul)

Cillian Murphy
(Dr Crane/l'épouvantail )


Rutger Hauer
(Richard Earle)


Tom Wilkinson
(Carmine Falcone)

Katie Holmes
(Rachel Dawes)

Maggie Gyllenhaal
(Rachel Dawes dans "The dark knight")

Aaron Eckhart
(Harvey Dent/Double face)

Heath Ledger
(Le joker)


Eric Roberts
(Salvatore Maroni
)





PHOTOS



BATMAN BEGINS



 


 




THE DARK KNIGHT - Le Chevalier Noir



 






HISTOIRES

Batman begins (2005)

Le crime et la violence règnent à Gotham City. Le jeune Bruce Wayne, héritier d’une fortune colossale, se sent responsable de la mort de ses parents, tués sous ses yeux par un malfrat. Il est confié aux soins d’Alfred, le majordome de la famille. Quelques années plus tard, il part en Orient pour oublier ce souvenir malheureux qui l’obsède. Il y rencontre Ducard, au service de la Ligue des Ombres, une organisation secrète dirigée par Ra’s Al Ghul, partisan d’une justice expéditive. Tout en l’initiant aux techniques de combat des guerriers ninjas, Ducard lui apprend à maîtriser sa peur. Arrivé à la fin de sa formation, Bruce refuse d’intégrer l’organisation et se mesure à son chef, qu’il tue après un combat acharné. Il sauve la vie de Ducard. De retour à Gotham, Bruce entreprend de débarrasser la ville des criminels aux ordres du mafieux Falcone. Il retrouve Rachel Dawes, une amie d’enfance devenue substitut du procureur et fait la connaissance de Richard Earle qui, depuis la mort de son père, a pris la direction de l’entreprise.

Lucius Fox, l’ingénieur chargé des recherches, lui perfectionne un costume inspiré de la peur des chauves-souris qui remonte à son enfance, ainsi qu’un véhicule blindé grâce auxquels devenu Batman, le justicier masqué, il fait arrêter Falcone. L’étrange docteur Crane expérimente sur celui-ci une drogue qui libère les peurs puis, sous prétexte de tendances suicidaires, le fait interner dans un asile psychiatrique. Quand Rachel rend visite à Falcone, Crane lui injecte une dose mortelle de poison. Il est en réalité au service de Ra’s Al Ghul. Avec l’aide du policier Gordon, Batman trouve le repaire de Crane. Fox, qui a mis au point un antidote, sauve la jeune fille. Ducard, qui poursuit la tâche de Ra’s Al Ghul, a imaginé un plan diabolique pour anéantir la ville tout entière en répandant un gaz hallucinogène. Batman l’affronte et l’emporte au prix d’une lutte acharnée. Plutôt que d’accepter l’amour de Rachel, Bruce poursuit sa lutte contre le crime.

 

The dark knight, le chevalier noir (2008)

Batman et le lieutenant de police James Gordon ont uni leurs efforts pour tenter d’éradiquer le crime organisé de la ville de Gotham. Bientôt, le procureur Harvey Dent, « chevalier blanc » de la cité, souhaite s’allier à eux. Mais leur mission va s’avérer bien plus compliquée que prévue. Un criminel sans foi ni loi, se faisant surnommer le Joker, sème le chaos dans Gotham. Bien décidé à distiller la mort et la violence dans la ville, il compte avant tout faire tomber ceux capables de l’en empêcher. Batman, Dent et Gordon se retrouvent alors en ligne de mire d’un fou furieux que rien, même pas la puissance mafieuse, ne peut arrêter...

 

SECRETS DE TOURNAGE

A l'origine, Batman est un personnage de bande dessinée dont les aventures sont publiées par DC Comics. Il est devenu, avec Superman et Spiderman, un des super héros les plus populaires. Il a été créé par Bob Kane et Bill Finger, mais seul le nom de Kane restera officiellement crédité.

Au début de l'année 1939, le succès de Superman dans la revue "Action Comics" a poussé les éditeurs de National Publications (qui deviendra plus tard DC Comics) à vouloir créer de nouveaux héros. C'est ainsi que le personnage de Batman est né. Bill Finger, le collaborateur de Bob Kane a donné certaines indications sur la forme que devrait prendre le personnage : lui mettre une cagoule plutôt qu'un simple masque, une cape plutôt que des ailes, lui faire porter des gants..." C'est aussi Finger qui a trouvé le nom Bruce Wayne, expliquant dans le livre "History of the Comics,vol. 1" que le prénom de Bruce vient de Robert 1er d'Ecosse (...), j'ai cherché un nom de famille suggérant le colonialisme. J'ai essayé Adams, Hancock... puis j'ai pensé à Anthony Wayne..."

La première histoire de Batman, "The Case of the Chemical Syndicate," est apparue dans "Detective Comics n°27" du mois de Mai 1939. Finger a écrit le tout premier comic de Batman, et Kane l'a dessiné. La bande dessinée fut un tel succès que dès 1940 il eut droit à sa propre série. À cette époque, National Publications était le plus gros vendeur et l'éditeur le plus influent de l'industrie des comics, et Batman et Superman étaient la raison de leur succès. Ces deux personnages eurent des histoires communes dans "World's Finest Comics".

Bob Kane, l'un des créateurs du célèbre homme chauve-souris.
Detective comics n°27 dans lequel est apparue la première histoire
de Batman.
 

 

Anecdotes sur "Batman begins"

Le film "Batman begins" est inspiré des comics "Batman : the man who falls", "Batman : year one" et "Batman : the long halloween".

Lors de l'élaboration du projet, les producteurs songèrent à donner une autre dimension au personnage de Batman, un Bruce Wayne plus âgé a donc été envisagé (avant de choisir l'option inverse). Ils proposèrent donc à Clint Eastwood de réaliser le film et d'endosser le costume de l'homme chauve-souris. L'acteur-réalisateur déclina cette offre.

Après un grand nombre de scénarios rejetés par un studio soucieux de ne pas brader sa franchise la plus prometteuse en terme de dollars, le sort de Batman a été confié à un réalisateur anglais, Christopher Nolan, connu pour ses deux polars "Memento" et "Insomnia". Le nom des frères Wachowski fut un temps annoncé pour la réalisation mais ils refusèrent pour se lancer dans l'écriture et la réalisation de "Matrix reloaded" et "Matrix révolutions". Plusieurs autres grands noms se virent proposer le projet, dont celui de Joël Schumacher qui finit par refuser. Les producteurs optèrent alors pour David Fincher, qui déclina l'offre également. Darren Aronofsky fut un temps envisagé et proposait de revenir au graphisme du comic book. Mais en 2002, la production eut une nouvelle idée : Superman vs Batman, avec comme réalisateur, Wolfgang Petersen mais ce dernier se lança dans l'adaptation et le tournage de "Troie" pour la Warner.

Christopher Nolan (né en 1970) est réalisateur, producteur, directeur de la photographie et scénariste d'origine britannique. Après un premier film pourtant passé inaperçu ("Following"), il est révélé avec le polar "Memento". Ce long métrage va récolter d'excellentes critiques et apporter une certaine renommée à son auteur, lui permettant ainsi de diriger de grands acteurs comme Al Pacino et Robin Williams dans "Insomnia" et de filmer le renouveau cinématographique de Batman et sa suite. Auparavant, il a adapté le roman "Le prestige" de Christopher Priest au cinéma.

Avant de commencer le tournage, Christopher Nolan organisa une projection privée pour toute l'équipe du film, où il projeta "Blade runner" (1982) de Ridley Scott. Après avoir visionné le film il déclara aux personnes présentes : "C'est comme ça que nous allons faire notre Batman". C'est donc ce film culte qui a inspiré Christopher Nolan pour créer l'atmosphère sombre et futuriste de Batman begins.

Les producteurs ont d'abord pensé à des acteurs jeunes pour endosser le costume de Batman, dont deux jeunes acteurs de série : Joshua Jackson (Dawson) et Ashton Kutcher mais aussi Jake Gyllenhaal (le secret de Brokeback Mountain), David Boreanaz (Angel), John Cuzack, Guy Pearce (Memento). Deux inconnus (ou presque) ont pu aussi tenter leur chance : Eion Bayley (vu dans Fight Club), Hung Dancy (le roi Arthur). David Duchovny (X-files) et Cillian Murphy (28 jours plus tard) auditionnèrent aussi. Ce dernier fut finalement retenu par le réalisateur pour jouer le Dr Jonathan Crane alias l'Epouvantail. Contacté en même temps que les autres, c'est finalement Christian Bale qui fut retenu pour le rôle du héros.

Le casting pour le rôle de Rachel Dawes fut presque aussi difficile que pour le rôle titre. Natalie Portman et Sarah Michelle Gellar furent sérieusement envisagées, et battues d'une courte tête par Katie Holmes.

Christopher Nolan a souhaité modifier considérablement le costume de son héros par rapport aux versions antérieures : "J'ai étudié les grands comics et romans graphiques qui ont jalonné l'histoire de Batman pour tenter d'en distiller l'essence. Chaque artiste a interprété ce héros à sa façon, mais il existe aussi certaines constantes qui donnent la clé du personnage."
Il ajoute : "La cape de Batman me semblait avoir été quelque peu desservie dans les films antérieurs. Il existe de merveilleuses illustrations de Batman, dans des poses très typées, sa longue cape flottant au vent. C'est ce feeling que nous avons voulu retrouver à l'écran, en concevant une cape noire, aussi souple et aérienne que celles des grands romans graphiques."
Selon Lynda Hemming, la chef costumière, le réalisateur refusa l'aspect "armure" des précédentes versions, il voulait retrouver l'esprit romantique et sombre des comics. Elle précise : "Chris a insisté pour que ce costume ne soit pas seulement un bel objet, mais qu'il soit fonctionnel. Ainsi les jambes devaient-elles être assez souples pour permettre des flexions aisées, et le cou permettre des rotations de la tête indépendamment du torse et des épaules, geste impossible dans les précédentes versions."
Grâce à ces changements, les combats d'arts martiaux que livre Batman sont devenus crédibles à l'écran.

Le chef décorateur Nathan Crowley plancha sur la fameuse Batmobile. Son design est un compromis entre vigueur et finesse, voiture de sport élancée à la Lamborghini et véhicule utilitaire. Crowley élabora des modèles tridimensionnels en plastique, extrêmement détaillés, dont le chef d'atelier Andy Smith et son équipe tirèrent cinq versions capables de toutes les performances souhaitées par le réalisateur. Alors que la plupart des véhicules de cinéma sont des voitures préexistantes, revêtues d'une simple coque de plastique, la Batmobile est customisée de A à Z, des roues au châssis en passant par la carrosserie. La production fit construire 8 Batmobiles : 5 modèles à essence totalement opérationnels ; une version électrique avec toit coulissant pour faciliter l'entrée et la sortie de Batman et ses passagers (le pilote/cascadeur se tenant derrière le siège principal) ; deux versions légères, sans moteur, pouvant être catapultées dans les airs pour certaines cascades. La construction d'un véhicule aussi imposant et puissant obligea Andy Smith et son équipe à tester rigoureusement chaque fonction de la Batmobile avant de la confier aux cascadeurs et comédiens.

Gotham City, théâtre des aventures de Batman, est une ville imaginaire qui pourrait se situer n'importe où aux Etats-Unis selon ses créateurs. C'est pourtant à 10 000 km de là que la ville fut reconstituée. La majeure partie des extérieurs de Gotham City furent en effet construits à Cardington, un ancien hangar situé à une heure de route de Londres, dont les dimensions gigantesques excédaient largement celles d'un studio classique (270 m de long et 60 de haut, contre 15 pour un plateau de tournage standard). L'équipe y disposait d'une surface au sol équivalente à 16 piscines olympiques.

Anecdotes sur "The dark knight"

Pour ce deuxième volet réalisé à nouveau par Christopher Nolan, si on retrouve Christian Bale, Michael Caine et Gary Oldman, Katie Holmes a dû toutefois laisser sa place à Maggie Gyllenhaal dans le rôle de Rachel Dawes. Officiellement, la jeune actrice n'était pas disponible pour le tournage.

Matt Damon, Hugh Jackman et Ryan Philippe furent un temps préssentis pour incarner Harvey Dent / Double face avant qu'Aaron Eckhart n'obtienne le rôle.
Pour le rôle du Joker, des acteurs aussi prestigieux qu' Adrien Brody, Sean Penn et Robin williams avaient également émis le souhait d'incarner le célèbre psychopathe. Le réalisateur a dévoilé son approche du Joker : "Le Joker est LE méchant suprême. Il est une icône au même titre que le Chevalier Noir (...) Fidèle au ton que nous avions établi dans "Batman begins", nous avons décidé que ce Joker serait, en dépit de son surnom, un homme plutôt sérieux. Nous sommes partis de l'idée qu'il incarnait l'anarchie et le chaos à l'état pur, qu'il n'avait d'autre but que de détruire pour le seul plaisir de détruire, et qu'il était par là même totalement insaisissable... et passablement terrifiant." Pour se préparer à ce rôle difficile, Heath Ledger a passé plusieurs semaines, seul dans une chambre d'hôtel, à tenir un journal où il ressassait toutes les idées sombres que pouvait avoir le Joker tout en travaillant la posture et l'attitude du personnage.

La costumière révèle quelques secrets de fabrication du costume du Joker : "Lorsque j'ai su qu'il serait joué par Heath Ledger, j'ai opté pour un style plus jeune, plus mode que dans ses précédentes incarnations. J'ai cherché aussi bien du côté de Vivienne Westwood que de Johnny Rotten, d' Iggy Pop de Pete Doherty et d'Alexander McQueen. L'ensemble, très éclectique, dénote un côté dandy avec une touche de grunge. Les couleurs vont du pourpre au vert. Les souliers, de fabrication milanaise, ont le bout légèrement relevé, comme les chaussures de clown. La cravate est d'une étoffe tissée par mes indications par "Turnbull & Asser", fournisseurs de la famille royale."

Dans le premier volet, le costume de Batman n'était composé que de trois pièces. Dans "The Dark Knight", le nouveau "Batsuit" est un assemblage de 110 pièces en polyuréthane flexible sur un maillage de polyester respirant. Il a également été conçu de telle manière à ce que Christian Bale puisse tourner la tête sans problème, ce qui lui était impossible dans le premier film.

L'art martial que Batman pratique est le Keysi Fighting Method. "C'est une technique fascinante qui se fonde sur l'instinct animal, explique Christian Bale. Alors que certains arts martiaux exigent une attitude quasi zen, cette pratique tire profit de la montée d'adrénaline que nous ressentons dans une situation violente. Elle part littéralement des tripes."

L'une des cascades les plus marquantes du film est celle où un camion effectue un tonneau vertical dans un des avenues de Gotham. Aussi incroyable que cela puisse paraître, la scène a été tournée dans Chicago même avec un véritable camion. Il a toutefois fallu six semaines de calculs, une répétition dans un terrain vague, et l'assurance que la cascade n'allait pas endommager les infrastructures de la ville avant de pouvoir tourner en toute sécurité.

Le tournage du film s'est déroulé à Chicago (dont la ville de Gotham est inspirée), à Hong Kong et dans les impressionnants studios de Cardington situés au Nord de Londres.
Le réalisateur n'a jamais caché que le film "Heat" de Michael Mann (avec Al Pacino et Robert de Niro) était une de ses influences majeures pour le tournage de "The Dark Knight", notamment pour l'attaque de la banque.

Le tournage du film a, une première fois, été endeuillé en septembre 2007 par le décès d'un cascadeur (Conway Wickliffe) lors d'une répétition à bord d'un véhicule 4x4. Mais c'est en janvier 2008 que le choc fut le plus rude lorsque le monde a appris la nouvelle du décès de Heath Ledger qui interprète le Joker. Le comédien ayant déjà tourné l'intégralité de ces scènes, le tournage ne fut toutefois pas remis en cause. Le film leur est dédié.

Précédé d'une campagne marketing particulièrement intense, "The Dark Knight", a connu une sortie spectaculaire aux Etats-Unis puisque le film pouvait être vu dans près de 4 360 cinémas, ce qui est un record ! Plusieurs séances à 6h du matin ont même été ajoutées aux programmes afin de satisfaire les demandes des spectateurs dont certains avaient réservé leur billet plusieurs jours à l'avance. Fort de cet impressionnant dispositif, le film a récolté plus de 155 millions de dollars lors de son premier week-end d'exploitation aux Etats-Unis, battant au passage le record de "Spiderman 3". Sur sa lancée, il a même été le premier film à atteindre les 200 millions de dollars de recettes en cinq jours sur le territoire américain (rentabilisant au passage son budget) ! Le précédent record était de... 8 jours.

De 1989 à 1997, Batman a déjà fait l’objet de quatre films signés Tim Burton (BATMAN, 1989 ; BATMAN LE DÉFI, 1992) et Joel Schumacher (BATMAN FOREVER, 1995 ; BATMAN ET ROBIN, 1997).

"Batman" est également apparu dans une série télévisée américaine en 120 épisodes de 25 minutes, créée par William Dozier et diffusée entre le 12 janvier 1966 et le 14 mars 1968 sur ABC. En France, la série a été diffusée à partir du 29 avril 1967 sur la 2e chaîne de l'ORTF et rediffusée à partir de 1984 sur Canal + puis sur Cartoon Network. Le héros est interprété par Adam West.

"Batman" et "Batman le défi" réalisés par Tim Burton avec Michael Keaton dans le double rôle de Batman/Bruce Wayne.
"Batman forever" signé Joël Schumacher avec Val Kilmer.


"Batman et Robin" encore une fois réalisé par Joël Schumacher avec George Clooney.


La série TV "Batman" datant des années 60 réalisée par William Dozier avec Adam West.

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Christopher Nolan s'est réapproprié la franchise "Batman", et ce pour notre plus grand bonheur car ces deux films sont une réussite totale ; les versions antérieures de Tim Burton ou Joël Shumacher sont largement détrônées et Christian Bale est le meilleur interprète de Batman à ce jour. Bref, le côté sombre et torturé du comics est respecté, les effets spéciaux sont époustouflants, et Heath Ledger en joker mérite largement un oscar à titre posthume.



Fiche technique "Batman begins"

Réalisation Christopher Nolan
Scénario Bob Kane, David S Goyer, Christopher Nolan
Directeur de la photographie Wally Pfister
Musique James Newton Howard, Hans Zimmer
Costumes Lindy Hemming
Effets spéciaux Janek Sirrs et Dan Glass
Production Warner Bros / Di Bonabentura Pictures
Distribution Warner Bros
Durée 2 h 19

 

Différences avec le comics

  • Le personnage principal Rachel Dawes (incarné par Katie Holmes puis par Maggie Gyllenhaal ) et tout ce qui s'y rattache ont été inventés pour les besoins du film.
  • Le docteur Crane n'est pas membre de l'asile d'Arkham bien que cela lui aurait beaucoup plu dans le comics.
  • Lucius Fox (incarné par Morgan Freeman) ne sait pas dans le comics que Bruce Wayne est Batman alors qu'ici il le devine. De plus, ce n'est pas non plus un expert en technologie doublé d'un biologiste mais un très bon gestionnaire d'entreprise (ce qu'il devient à la fin).
  • La Ligue des Assassins dirigée par Ra’s Al Ghul a été renommée Ligue des Ombres. De plus, Ducard (interprété par Liam Neeson) n'est pas un de ses membres dans le comics mais un simple chasseur de primes français qui entraînera Bruce Wayne.



 Fiche technique "The dark knight"

Réalisation Christopher Nolan
Scénario Christopher Nolan / Jonathan Nolan
Auteurs Bob Kane, David S. Goyer, christopher Nolan
Directeur de la photographie Wally Pfister
Musique James Newton Howard, Hans Zimmer
Production Warner Bros / Legendary pictures /D.C comics / Syncopy
Distribution Warner Bros France
Durée 2 h 27

Autres interprètes

Inspecteur Ramirez Monique Gabriela Curnen
Inspecteur Wuertz Ron Dean
Mike Engel Anthony Michael Hall

"Batman the animated series", la série animée produite par Bruce Timm et Eric Radomski et diffusée entre 1992 et 1999 sur le réseau Fox puis sur WB. En France, la série a été diffusée à partir de 1992 sur Canal + puis France 3.

Série animée "Batman" créée par Duane Capizzi et Michael Goguen, diffusée depuis 2004 sur le réseau WB, puis en France depuis 2005.



HEATH LEDGER, INOUBLIABLE JOKER

Né le 4 avril 1979 à Perth (Australie), Heath Ledger a été élève à la Guildford Grammar School, où il a reçu une formation sportive et artistique poussée : capitaine de l'équipe de théâtre, coordinateur de l'équipe de danse, il a été gratifié entre autres d'un prix de comédie et d'une récompense en hockey sur gazon...
Aprés une première apparition, enfant, dans "Clowning around" en 1992, il s'est également fait remarquer dans la série "Sweat". Parti tenter sa chance à Sydney à 16 ans, il a réussi à obtenir rapidement des rôles principaux ("Two hands" en 1999, "10 bonnes raisons de te larguer" en 2000). Acteur très physique, il a interprété le rôle titre de la comédie médiévale "Chevalier" en 2001.
Fils de Mel Gibson dans "The patriot" en 2000, puis de Billy Bob Thornton dans "A l'ombre de la haine", ce jeune premier a également joué un roi du surf dans "Les seigneurs de Dogtown", bandit dans "Ned Kelly", officier britannique dans "Frères du désert". Valeur montante d'Hollywood, il a campé en 2004 un cow boy viril qui s'éprend de Jake Gyllenhaal dans "Le secret de Brokeback Mountain", un rôle périlleux, refusé par nombre de stars, qui lui vaudra une nomination à l'oscar. Aimant se métamorphoser physiquement, il s'est ensuite glissé dans la peau de personnages réels ou imaginaires : un des deux "Frères Grimm" de Terry Gilliam, "Casanova" (version Lasse Hallström), "Bob Dylan" (de Todd Haynes en 2007) et bien sûr le personnage du Joker dans "The dark Knight". En pleine gloire et pendant le tournage, il est décédé chez lui le 22 janvier 2008 à New York, à l'âge de 28 ans, victime d'une intoxication aiguë due aux effets combinés de six médicaments dont des antidépresseurs, des analgésiques, et des anxiolitiques. Il repose désormais dans le cimetière de Karrakata à Perth (Australie) auprès des siens.


L'étrange moto que conduit Batman, le Bat-Pod, est conduite par un cascadeur français : Jean-Pierre Guy. Le véhicule est, quant à lui, équipé des mêmes pneus que ceux de la Batmobile et embarque, sur chaque flanc, un canon de 40 mm, des mitraillettes de 50 et des lanceurs de grappins.

 


CHRISTIAN BALE
Le nouveau visage du justicier de la nuit

Né le 30 Janvier 1974 à Pembrokshire (Pays de Galles), Christian Bale débute sa carrière d'acteur à l'âge de 8 ans dans des publicités puis, à 10 ans, au théâtre dans la pièce "The Nerd" avec Rowan Atkinson. Il tourne son premier film, le conte fantastique "Mio Min Mio", trois ans plus tard, en russe. Choisi parmi 4000 candidats, il obtient la même année le rôle principal du drame de Steven Spielberg, "L'empire du soleil", qui lance sa carrière, son interprétation d'un jeune orphelin prisonnier d'un camp de concentration japonais lui valant des critiques unanimes. Il enchaîne alors les rôles d'adolescents dans des productions ambitieuses telles que "Henry V" de Kenneth Branagh, "Swing Kids", ou la comédie musicale "Newsies".
Habitué des adaptations littéraires au milieu des années 90, avec notamment "Les quatre filles du docteur March", "Portrait de femme"d'après Henry James ou "L'agent secret" d'après Joseph Conrad, il se glisse par la suite dans la peau d'un journaliste musical pour "Velvet goldmine" et dans celle d'un jeune homme traumatisé pour "All the little animals". Mais c'est son rôle très convoité de golden-boy meurtrier dans "American psycho" qui marque à nouveau le grand public.
Variant les registres, il exerce depuis ses talents dans des films très divers, qu'il s'agisse de science-fiction : "Le règne du feu" et "Equilibrium", de polar : "Shaft", ou de drame intimiste : "Laurel Canyon". En 2005, après avoir perdu 28 kilos pour les besoins de l'ambitieux "The machinist", il reprend du poids pour endosser le costume de l'homme chauve-souris dans "Batman begins", et rejoint Colin Farrell au générique de l'épopée historique, "Le nouveau monde" de Terence Malick. Il enchaîne les tournage en collaborant pour la première fois avec le réalisateur David Ayer, dans le film "Badtimes", et retrouve Christopher Nolan pour tourner "Le prestige"où il incarne le rôle d'un magicien au côté de Hugh Jackman. En 2008, son actualité est chargée : il réendosse le costume de Batman pour la seconde fois dans "The dark knight"et donne la réplique à Russell Crowe dans "3 h 10 pour Yuma".