Science-fiction

1997

Film américain


PRINCIPAUX INTERPRETES


Jodie Foster
(Eleanor "Ellie" Arroway)



Matthew McConaughey
(Palmer Joss)

Tom Skerritt
(David Drumlin)


John Hurt
(S.R Hadden)


James Woods
(Michael Kitz)


Angela Bassett
(Rachel Constantine)

PHOTOS






 




HISTOIRE

Depuis l'enfance, Ellie Arroway est passionnée d'astronomie. Ayant perdu sa mère à la naissance et son père à neuf ans, elle a toujours rêvé d'entrer en communication avec d'éventuelles civilisations lointaines et - pourquoi pas ? - avec ses chers disparus. Aujourd'hui, elle travaille à Arecibo (Porto Rico) où se trouve le plus grand radio-téléscope du monde. Elle y vit une brève liaison avec Palmer Joss, un ex-séminariste très sceptique à l'égard des " progrès " de la science. Un jour, David Drumlin, son mentor, lui annonce que son programme est interrompu, faute de résultats. Après des mois de démarches, elle obtient l'appui financier de S. R. Hadden, un mystérieux milliardaire. Installée dans le désert de Socorro (Nouveau-Mexique), elle continue, grâce à une batterie d'antennes paraboliques, d'"écouter" les étoiles.

Quatre ans plus tard, un message est capté en provenance de Véga. Évinçant Ellie, Drumlin s'attribue tout le mérite de la découverte. Michael Kitz, conseiller à la sécurité, s'inquiète d'éventuelles intentions belliqueuses de ces étranges " correspondants". Richard Rank, leader d'une organisation religieuse ultra-conservatrice, se retranche derrière la Bible... Ellie, cependant, a deux alliés : Rachel Constantine, la conseillère du Président, et Palmer devenu entre temps un proche de Clinton. Un nouveau message fournit les plans d'un engin spatio-temporel. Avec plusieurs autres nations, les États-Unis décident d'en financer la construction. Un jury international doit choisir celui ou celle qui y prendra place. Ellie est supplantée par Drumlin, habile à flatter la majorité religieuse. Juste avant le lancement, Joseph, un prophète "new age" opposé à l'expérience, fait sauter l'installation, tuant Drumlin. Alors que tout semble perdu, Hadden (qui vit ses derniers jours dans la station Mir) annonce à Ellie qu'un second engin a été secrètement construit à son intention. Le voyage, pour la jeune femme, est bouleversant. Pendant dix-huit heures, elle survole des mondes inconnus, d'une splendeur stupéfiante. Elle arrive enfin sur une planète où les extra-terrestres ont pris l'apparence de son père pour pouvoir communiquer avec elle. De retour sur Terre, on lui affirme que l'engin n'a jamais décollé et que l'expérience n'a duré au total que quelques secondes. Pour Kitz, il s'agit à l'évidence d'un énorme canular monté par Hadden. Mais Ellie, soutenue par Palmer, sait bien qu'elle n'a pas rêvé, d'autant que l'enregistreur de vol a bien fonctionné pendant dix-huit heures...

 

SECRETS DE TOURNAGE

Tout commence en 1980 lorsque Carl Sagan, éminent astronome, réalise pour la télévision, et avec sa femme Ann Druyan, une série de documentaires de vulgarisation scientifique sur les splendeurs et les mystères de l'espace qui remportera un franc succés ; cette série intitulée "Cosmos" sera suivie par 500 millions de personnes dans 60 pays.
Lynda Obst, alors productrice chez Polygram et déjà en relation avec Sagan, lui suggère l'idée d'un film sur le thème du contact que les Terriens pourraient avoir avec une intelligence extraterrestre. "Lynda, raconte Ann Druyan, nous a contactés en précisant que personne ne saurait mieux que Carl réaliser ce film". Il faut rappeler qu'il était le premier scientifique à oser aborder ce sujet." Peter Guber, le patron de Lynda Obst chez Polygram, qui deviendra l'un des hommes forts d'Hollywood en produisant le premier "Batman" , achète l'idée. Aussitôt, Carl Sagan, Ann Druyan et Lynda Obst s'atellent à la tâche pour rédiger un récit de plus de cent pages qui devrait servir de base à un film.
Entretemps, Peter Guber et Lynda Obst quittent la société, en 1985, pour Warner, le projet sous le bras. Carl Sagan, lassé de voir que son scénario n'est toujours pas exploité, en fait un livre. Du coup, la Warner se réveille ; elle se dit "fière d'annoncer l'acquisition du nouveau roman du lauréat du prix Pulitzer, Contact ".... Autre preuve de l'intérêt que la Warner porte au projet : elle interdit à Peter Guber de l'emporter avec lui lorsqu'il part, en novembre 89, chez Sony.
Le 15 novembre 1993, la Warner annonce la reprise du projet sous la direction de George Milller. À nouveau, plusieurs scripts sont écrits, dont un signé de Menno Meyjes, le scénariste de "La couleur pourpre" .
Dès qu'elle apprend que le créateur de "Mad Max" a repris le film, Jodie Foster, qui est au courant du projet et qui rêve de travailler avec lui, annonce qu'elle est intéressée.
Puis, c'est la rupture. En octobre 1995, George Miller se retire du projet à la suite de différends quant au scénario : le metteur en scène veut un nouveau script alors que le studio est satisfait de la dernière mouture écrite cette fois, par James V. Hart et Michael Goldenberg. Carl Sagan, Ann Druyan et Lynda Obst, qui sont alors sur le projet depuis quinze ans et avaient apprécié tout le travail de George Miller, sont découragés. Ils n'y croient plus. Mais dès décembre 95, un nouveau metteur en scène entre en piste : Robert Zemeckis : "J'ai accepté de faire le film, avoue-t-il, parce que le succès de "Forrest Gump" me donnait le genre de moyens dont peu de réalisateurs pouvaient bénéficier et qui étaient nécessaires pour faire "Contact ." Le film a, en effet, coûté la bagatelle de 90 milions de dollars.
Carl Sagan ne pourra pas juger du résultat puisqu'il meurt le 20 décembre 1996. Il n'aura pas le temps, non plus, d'apprendre que l'aventure de "Contact" allait connaître encore un épisode : un procès. En effet, Zoetrope, la compagnie de Francis Ford Coppola attaque la Warner et la veuve de Carl Sagan en justice. Le cinéaste du "Parrain" demande l'interdiction de la sortie du film et réclame 250 000 dollars de dommages et intérêts. Motif : l'idée du film aurait été initialement la sienne ! Il affirme qu'il y a plus de vingt ans, en 75, il s'est associé à une société de télévision (Children's Television Workshop) afin de développer le projet d'un film intitulé "First Contact" , racontant le contact de Terriens avec des extraterrestres, et qu'il a ensuite signé un contrat avec Carl Sagan au mois de mars 1975 pour que l'astronome lui serve de collaborateur. Le projet ayant capoté, Sagan aurait demandé à Coppola l'autorisation d'écrire un livre largement inspiré des idées et concepts de leur travail. Coppola aurait donné son accord en précisant que les droits d'exploitation du livre à la télévision ou au cinéma - si expoitation il y avait - devraient être partagés entre Carl Sagan, Francis Ford Coppola et Children's Television Workshop. Autant de propos que la veuve de Carl Sagan balaie d'un revers de main méprisant : "Carl et Francis Coppola n'ont jamais collaboré ensemble en 75. La seule similitude qui existe entre l'idée de Coppola et l'idée de Carl, c'est celle d'un contact extraterrestre. Il n'y a ni personnage ni concept en commun. Comme si Carl avait jamais eu besoin que quelqu'un lui donne une idée ! Toute sa vie, il a écrit sur ce sujet."

Robert Zemeckis et Jodie Foster pendant le tournage.

Pour s'imprégner du personnage d'Ellie, Jodie Foster s'est plongée dans des revues scientifiques pendant 6 mois. Elle a visité des observatoires et discuté avec de véritables passionnés d'astronomie. Elle a également beaucoup parlé avec Carl Sagan, avant sa mort, et avec son épouse Ann Druyan.

Bill Clinton, alors Président des Etats-Unis, a protesté contre le détournement d'une conférence de presse que Zemeckis avait intégrée au film sans son autorisation.

Le tournage s'est déroulé au Parc National de Gros Mornes (scène des mers du Japon) (Canada), à Cap Canaveral, Los Angeles , Socorro, Victorville et Washington (États-Unis), à l' Observatoire d'Arecibo et Ciales ( Porto Rico).

En 1998, le film a été nominé pour l'Oscar du Meilleur Son et Jodie Foster a été nominée au Golden Globe de la Meilleure Actrice dans un rôle dramatique.

Le radiotéléscope d'Arecibo, que l'on peut voir dans le film, est le plus grand radiotéléscope du monde (305 m de diamètre) situé à Porto Rico au large d'Haïti. Il possède une structure unique au monde ; son réflecteur est construit à même le sol dans un cratère creusé par une météorite. C'est actuellement la source de données la plus importante pour les travaux SETI : programme qui permet à des scientifiques d'observer des étoiles ressemblant au soleil et ainsi capter d'éventuels signaux de vie intelligente.


La célèbre séquence d'ouverture du film



L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Ce film est un de mes favoris dans la catégorie "Science-fiction". Il regroupe absolument tous les points qui en font un chef-d'oeuvre : scénario de grande qualité, interprétation fabuleuse (Jodie Foster est génialissime), effets spéciaux magnifiques, du suspense, de l'amour et une fin digne de ce nom, qui laisse le champ libre à la discussion et à la réflexion. Et c'est la peut-être toute la force du film : il vous pousse à réfléchir et à prendre part au débat.

 

 

 

Fiche technique

Réalisation et production Robert ZEMECKIS
Scénario James V HART,
Michael GOLDENBERG
D'après le roman de Carl SAGAN
Directeur de la photographie Don BURGESS
Musique Alan SILVESTRI
Production Steve STARKEY /
South Side Amusement
Distribution Warner Bros
Durée 2 h 30

Autres interprètes

Theodore "Ted" Arroway David MORSE
Joseph Jake BUSEY
Richard Bank Rob LOWE


Le roman ne donnait qu'une vague description du "lanceur" de la capsule spatiale, cette structure géante composée d'anneaux en révolution dont l'accélération génère un champ énergétique très intense. Lorsque la capsule est larguée dans ce vortex, son occupant est immédiatement transporté à travers l'espace-temps.
Avant d'exposer ce concept dans son roman, Carl Sagan l'avait testé auprès d'un technicien réputé de Cal Tech, qui en garantit la viabilité et fournit à Carl une "bible" des voyages spatio-temporels dont il s'inspira directement.
Pour être le plus crédible possible, l'équipe du film a effectué plusieurs visites au Centre Spatial Kennedy de Cap Canaveral, où elle a eu accès à des sites habituellement fermés au public. Ils ont ainsi pu visiter le pas de tir No 5 avant le lancement de la navette spatiale et en étudier et photographier les installations : acenseur, chevalet de levage, plate-forme d'accès, etc. Tous ces détails furent ultérieurement intégrés au schéma du lanceur. La fabrication de la capsule, de l'intérieur de l'ascenseur et du chevalet demanda près de quatre mois de travail. Le reste de la structure géante, telle qu'on l'aperçoit dans les plans d'ensemble, fut créée en images de synthèse par sony Imageworks...

CARL SAGAN (1934-1996)

"L'astronome le plus célèbre de la planète"

Couvert de prix pour ses recherches astronomiques et ses ouvrages de vulgarisation scientifique (prix Pulitzer), collaborateur au sein de la NASA, Carl Sagan a aussi joué un rôle décisif dans les expéditions Vicking, Voyager et Galileo. Il a été entre autre un pionnier de l'exobiologie. Il a mis en place le programme SETI de recherche d'intelligence extra-terrestre qui l'a inspiré pour l'histoire de "Contact" mélant science et conscience. Il a apporté un soin méticuleux à la précision scientifique pendant le tournage du film. Après un long et difficile combat contre la myelodisplasie, il est décèdé le 20 décembre 1996 à l'âge de 62 ans.

MATTHEW MCCONAUGHEY

"Le type du héros moderne"


Matthew McConaughey est né le 4 novembre 1969 à Uvalde (Texas). Il n'est encore qu'un étudiant à l'université lorsqu'un ami commun lui présente Richard Linklater, qui décide de lui confier une figuration dans son film "Génération rebelle" en 1993. Après le tournage, Matthew reprend consciencieusement ses études avant d'enchaîner quelques petits rôles, qui lui permettent surtout de faire connaître son physique avantageux. Le grand public va vraiment retenir son nom grâce au film "Le droit de tuer ?". Grâce à ce personnage d'avocat battant, l'acteur se retrouve de plus en plus en tête d'affiche, avec les plus grands de la profession. Il est choisi par Steven Spielberg pour interpréter l'un des rôles principaux d'"Amistad" aux côtés de Anthony Hopkins et donne la réplique à Jodie Foster dans le rôle du charismatique Palmer Joss de "Contact". Avec son physique de séducteur, Matthew McConaughey s'est imposé comme un des meilleurs acteurs de sa génération avec entre autres les films : "U-571", "En direct sur Ed TV", "Un mariage trop parfait", "Emprise", "Comment se faire larguer en 10 leçons", "Sahara" "Le règne du feu"...