Aventures

1952
Film français


PRINCIPAUX INTERPRETES


Gérard Philipe
(Fanfan la Tulipe)




Noël Roquevert
(Fier à Bras)

Gina Lollobrigida

(Adeline)

Olivier Hussenot
(Tranche-Montagne)


Marcel Herrand
(Louis XV)

Geneviève Page
(La Pompadour)

PHOTOS



 




 





HISTOIRE

Sous Louis XV, à l'époque de la guerre en dentelles. Fanfan, coureur de jupons, se voit contraint par ses concitoyens d'épouser sa dernière victime... Mais tandis qu'il attend le cortège nuptial, il croit aux prédictions de la bohémienne Adeline (en réalité la fille du sergent recruteur La Franchise) et s'engage sur le champ comme soldat. Celle-ci lui a prédit qu'il se couvrirait de gloire et qu'il épouserait la fille d'un Roi... Avant d'arriver à la caserne, il sauve d'un guets-apens la marquise de Pompadour et Henriette de France, la fille de Louis XV. Mais lorsqu'il veut quelques semaines plus tard présenter ses respects à la fille du Roi, il est arrêté et condamné à être pendu. Adeline, qui est tombée amoureuse de lui, obtient sa grâce auprès du Roi. Mais comme elle refuse les avances du roi , celui-ci charge son homme de main de l'enlever. S'ensuit une poursuite mouvementée entre les hommes du Roi et Fanfan la Tulipe. Réfugiés dans un moulin, les deux amoureux se trouvent au coeur d'une bataille. Grâce à la fougue et au courage intrépide de Fanfan, l'ennemi est battu. Pour le remercier, le Roi le nomme capitaine et adopte Adeline comme sa fille. De plus, il consent à ce que Fanfan épouse Adeline...

 

SECRETS DE TOURNAGE

A l'origine, Fanfan la Tulipe est un personnage populaire et imaginaire du 17ème siècle, apparu dans diverses chansons durant les guerres en dentelles . Il est décrit comme un aventurier au grand coeur amateur de vin et de jolies femmes.
Fanfan la Tulipe a inspiré le cinéma à plusieurs reprises. En 1907, il apparaît en noir et blanc dans un film muet d' Alice Guy, puis revient sur le devant de la scène en 1925 dans le "Fanfan la Tulipe" de René Leprince avec Aimé Simon-Girard. En 1952, c'est la consécration avec ce film de Christian-Jaque qui sera suivi d'une série de bandes dessinées publiées dans "L'Intrépide" puis dans "Pif" ainsi que dans deux albums en 1952 et en 1980.
A la fin des années quatre-vingt-dix, Patrick Bruel a un temps été envisagé pour incarner Fanfan, dans un projet de téléfilm finalement avorté.
Enfin, en 2002, Luc Besson lance un remake du film de Christian-Jaque, mis en scène par Gérard Krawczyk sur un scénario signé Jean Cosmos avec Vincent Perez dans le rôle titre.









Aimé Simon-Girard (1889-1950) interprète de "Fanfan la tulipe" de René Leprince en 1925.
"Fanfan la tulipe" publié en B.D dans le magazine "Pif" dans les années 70.



Vincent Perez dans le film de
Gérard Krawczyk en 2002.

"Fanfan la Tulipe" fut un succès immédiat dans le monde entier (dont 6,7 millions de spectateurs dans les salles françaises...).
Il est Aujourd'hui considéré comme l'un des chef d'oeuvres du film de cape et d'épée. Il a remporté l'Ours d'Argent au Festival de Berlin en 1952, et le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes la même année. Preuve de son extraordinaire renommée dans le monde, il fut le premier film français de l'histoire à être doublé en chinois.

Gérard Philipe a tenu à assurer lui-même toutes les cascades. Il finira tout de même le tournage avec le front fendu et la main percée par une épée.
Dans le duel sur le toit (tourné à 10 mètres du sol) contre Fier à Bras, on remarque que Gérard Philipe se dérobe vivement derrière une cheminée. S'il n'avait pas eu ce réflexe, il n'aurait pas échappé à un vrai coup de sabre !

Le film a été colorisé pour sa sortie en DVD, qui propose sur une face la version originale du film en noir et blanc, et sur l'autre face sa version colorisée. Selon tous les spécialistes, la version colorisée est réussie à la perfection, si bien qu'un néophyte pourrait aisément la prendre pour la version originale du long métrage...

"Fanfan la Tulipe" a été principalement tourné dans le sud de la France, dans une grande propriété fermière de la région de Grasse.


L'AVIS DE "CIN & TOILES"

La meilleure version à ce jour du célèbre héros au nom "fleuri". Gérard Philippe a apporté au personnage son physique de jeune premier, sa gouaille et son panache. Le remake avec Vincent Perez dans le rôle titre est loin de lui arriver à la "cheville". Gina Lollobrigida, excellente également dans le rôle d'Adeline, faisait ici ses débuts de comédienne dans un film français qui sera son premier triomphe international. Un long métrage qu'il faut compter parmi les grands classiques du cinéma français !

 

 

 



Fiche technique

Scénario René WHEELER, René FALLET
Dialogues Henri JEANSON
Directeur de la photographie Christian MATRAS
Musique Georges VAN PARYS, Maurice THIRIET
Production Films Ariane / Filmsonor (Paris) / Amato Produzione (Rome)
Durée 1 h 40

Autres interprètes

Lebel Jean-Marc TENNBERG
Le capitaine de la Houlette Jean PAREDES
Le maréchal d'Estrées Henri ROLLAN
La Franchise Nerio BERNARDI
Henriette de France Sylvie PELAYO
Mme Tranche-Montagne Georgette ANYS
Le maréchal de Brandebourg Lucien CALLAMAND
et la voix de l'historien Jean DEBUCOURT

GINA LOLLOBRIGIDA

Surnommée
"La plus belle femme du monde"

Elle naît en 1927 dans une famille modeste et grandit dans un petit village italien. Très vite attirée par les milieux artistiques, elle s'essaye au chant et au dessin, et participe à des concours de beauté. Sa plastique contribue à la rendre célèbre mais on la confine dans des rôles secondaires, sans grand intérêt cinématographique. C'est avec "Fanfan la tulipe" et le rôle d'Adeline que sa carrière d'actrice va réellement commencer. Devenue une vedette internationale, elle travaille avec des réalisateurs de talent (René Clair, Luigi Comencini), des acteurs renommés ( Humphrey Bogart, Anthony Quinn, Yul Brynner, Burt Lancaster, vittorio De Sica...) , et tourne aussi bien à Hollywood qu'en Italie. En 1962, après dix-neuf années de mariage, elle décide de se séparer de son mari, qui était aussi son imprésario. Dès lors, l'actrice met un frein à sa carrière et décide de se consacrer à sa passion pour la photographie. Elle ne s'éloigne cependant pas totalement du cinéma : en 1986, elle est présidente du jury du festival international du film de Berlin et y reçoit la Caméra de la berlinale. Son dernier film,"'XXL", remonte à 1996. Gina Lollobrigida,, moins présente sur le grand écran, s'est depuis quelques années beaucoup investie dans un domaine où personne ne l'attendait : la politique. En 1999, elle brigue, sans succès, un siège au Parlement Européen dans sa cité natale.