Musical

1984

Film américain


PRINCIPAUX INTERPRETES


Kevin Bacon
(Ren McCormack)

Lori Singer
(Ariel Moore)

John Lightgow
(Réverend Shaw Moore)

Dianne Wiest
(Vi Moore)

Chris Penn
(Willard)

Sarah Jessica Parker
(Rusty)


Jim Youngs
(Chuck Cranston)

PHOTOS


 






 




HISTOIRE

L’histoire se situe dans la petite ville de Beaumont, aux Etats-Unis, vivant sous le joug d’une loi sévère. Depuis l’accident de voiture qui a emporté son fils, le Révérend Shaw Moore s’est donné pour mission de préserver la jeunesse de toute forme de perversion. La danse et la musique « qui mènent au mal » y sont totalement interdites.
Vivant à Chicago, Ethel McCormack et son fils Ren sont contraints de quitter la grande ville pour s’installer à Beaumont. C’est donc dans ce contexte difficile que Ren, jeune danseur, débarque dans cette petite bourgade aux moeurs strictes. Essayant d’abord d’ignorer la loi, il va finalement décider de la combattre et prouver au Révérend que la danse et la musique ne mènent pas nécessairement à la dépravation. C’est ainsi que Ren attirera aussi l’attention de la belle Ariel, la fille du Révérend dont il est tombé amoureux…

 

SECRETS DE TOURNAGE

Le film est librement adapté d'une anecdote réelle – celle d’Elmore City, en Oklahoma, où danser a été interdit par la loi en 1978 jusqu'à ce qu'un groupe de lycéens bouscule les règles et fasse valoir son droit à la liberté d'expression.

Avant Herbert Ross, Michael Cimino devait au départ réaliser le film mais fut renvoyé après qu'il eut demandé une avance de 250 000 dollars pour réécrire entièrement le scénario avant le début du tournage.

Herbert Ross, le réalisateur (décédé en 2001), compte de nombreux autres films à son actif tels que "Funny lady"(1975), avec Barbara Streisand, " "le tournant de la vie" (1977) avec Shirley Mc Laine, "Le secret de mon succès" (1987) avec Michael J. Fox. A noter également sa biographie remarquée de "Nijinski" dans le film du même nom en 1980. Mais il s'est également penché sur la réalisation de comédies dont l'une des plus célèbres reste "Tombe les filles et tais toi" (1972), un hommage parodique à l'acteur Humphrey Bogart dans lequel il dirigeait Woody Allen.. Quatre ans plus tard, dans "Sherlock Holmes attaque l'Orient Express", d'après un roman de Nicholas Meyer, il livrait un portrait pour le moins décalé du célèbre limier britannique, ici psychanalysé par le docteur Freud.

Le rôle de Ren a d’abord été offert à Jon Bon Jovi, qui a décliné l’offre pour se consacrer à son groupe. Les producteurs l'ont ensuite proposé à Tom Cruise mais il était déjà sur un tournage et enfin à Rob Lowe qui entretemps s’est blessé au genou. Après avoir regardé un film avec Kevin Bacon ("Vendredi 13"), le directeur du casting l’a imposé auprès des producteurs.

Lori Singer était déjà connue pour avoir joué dans la série « Fame », mais aussi en étant la sœur de Marc Singer connu dans les années 80 notamment pour son rôle de Mike Donovan dans la série « V : les visiteurs ». Elle aurait soufflé le rôle à Madonna, présente au casting.

Tout le monde aura reconnu Sarah Jessica Parker, alors comédienne débutante ayant eu peu de rôles à son actif, qui interprète Rusty. Grâce à ce rôle, elle va être nominée pour le meilleur second rôle féminin au « Young Artist Award » en 1985.

La bande originale du film a été nommée à deux reprises aux Oscars 1985. Deux de ses titres se sont retrouvés en compétition pour la statuette de la meilleure chanson : le titre phare "Footloose" interprété par Kenny Loggins et "Let's hear it for the boy" interprété par Deniece Williams. "Footloose" a également été nommé au Golden Globe de la meilleure chanson originale. Ce titre a été vendu à 12 millions d'exemplaires dans le monde et a tenu 3 semaines en tête du Billboard au moment de sa sortie.

 
Les scènes où Chris Penn (frère de Sean) apprend à danser (sur la chanson de Deniece Williams "Let's hear it for the boy") ont été ajoutées au scénario parce que ce dernier ne savait réellement pas danser.


 
Pilier de la programmation à Broadway et à Londres, une comédie musicale tirée du film a également été adaptée en France par Jacques Collard et Nicolas Laugero Lasserre à l'espace Cardin puis au Palace de Paris d'octobre 2010 à fin janvier 2011. Le producteur de" Fame" Lorenzo Vitali a choisi de travailler avec le duo Guillaume Ségouin et Raphaël Kaney-Duverger (Hair, Cléopâtre, Le Roi Soleil) pour les chorégraphies et la mise en scène. Côté casting, Arno Diem joue le rôle du héros Ren Mc Cormack et Tatiana Matre incarne Ariel Moore, la fille du révérend, et la fiancée du héros dans l'histoire.

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

La bande son est extra, les acteurs peu connus à l'époque ont fait du chemin (surtout Kevin Bacon et Sarah Jessica Parker) et l'histoire simple mais efficace donne "la pêche". Un de ces rares films qui font pousser les meubles, monter le son, et danser !


Scène culte où Ren exprime sa colère et sa tristesse dans une danse endiablée sur la musique du groupe Moving Pictures "Never".

 


Fiche technique



 
Scénario Dean Pitchford
Directeur de la photographie Ric Waite
Costumes Gloria Gresham
Musique Miles Goodman
Production Lewis J. Rachmil, Craig Zadan, Daniel Melnick
Distribution Paramount Pictures
Durée 1 h 50

Autres interprètes

Woody John Laughlin
Wendy Joe Elizabeth Gorcey
Ethel McCormack Frances Lee McCain
Andy Beamis Timothy Scott


KEVIN BACON
Acteur, réalisateur, producteur et musicien



Le célèbre danseur rebelle de "Footloose" est né le 8 juillet 1958 à Philadelphie. Il s'est formé au sein du « Circle in the Square Theater » de New York. Il débute au cinéma en 1978 dans "American College" de John Landis. Il se fait connaître grâce à son rôle de Ren Mc Comrick et en 1983, il monte pour le première fois sur les planches de Broadway aux côtés de Sean Penn dans "Slab Boys" et se produit depuis régulièrement au théâtre. C'est avec son personnage de procureur militaire dans "Des hommes d'honneur" de Rob Reiner que Kevin Bacon confirme son statut d'acteur de premier plan. Il joue dans des films comme "La Riviere Sauvage" de Curtis Hanson, pour lequel il est cité au Golden Globe en 1994, et "JFK" d'Oliver Stone.
Il a ensuite été l'interprète de "Sleepers", de Barry Levinson et de "Apollo 13" de Ron Howard. Pour le rôle de Henri Young dans "Meurtre A Alcatraz" de Marc Rocco, il a été élu meilleur acteur par la Broadcast Critics Association et a été cité comme meilleur acteur de second rôle par la Screen Actors Guild et le London Film Critics Circle. Kevin Bacon a été ensuite la vedette du thriller psychologique "Hypnose" de David Koepp et a également tenu le rôle-titre de "Hollow man" de Paul Verhoeven. En 1996, il réalise son premier film, "Losing Chase", où il dirige sa femme, l'actrice Kyra Sedgwick, Beau Bridges et Helen Mirren, qui a été citée au Golden Globe. Le film a reçu deux autres citations, dont celle du meilleur film de télévision. Sorti en salles en décembre 1996, il a été présenté au Festival de Sundance 1997 et au Festival de Toronto 1996 et a obtenu trois citations aux Golden Globes, dont celui du meilleur téléfilm.
Après avoir composé et joué de la musique pendant plus de 20 ans, Kevin et son frère Michael ont créé The Bacon Brothers, groupe à l'inspiration folk, rock, soul et country. On leur doit trois albums, "Forosoco", "Getting There" et "Can't Complain". En 2003, l'acteur tourne dans "Mystic River" de Clint Eastwood et "In the cut" de Jane Campion. En 2005, Kevin Bacon joue aux cotés de Colin Firth pour le thriller d’Atom Egoyan "La vérité nue", présenté en selection officielle à cannes, puis incarne le rôle d’un père ivre de vengeance dans "Death sentence", de James Wan, sorti en 2008. On le retrouve ensuite dans la mise en scène de l’affaire du Watergate par Ron Howard,"Frost/Nixon l'heure de vérité". En 2009, Kevin Bacon joue aux côtés de Renée Zellweger dans "My one and only", avant de remporter le Golden Globe 2010 du meilleur acteur dans une mini-série ou téléfilm pour son rôle dans "Taking chance".





Un remake de "Footloose" est sorti en décembre 2011 réalisé par Craig Brewer avec Kenny Worwald et Julianne Hough. La distribution compte également Dennis Quaid et Andie MacDowell. Contrairement à la version précédente, celle-ci est passée inaperçue en France et n'a été programmée que dans deux cinémas dans le nord du pays.