Fantastique

1990

Film américain

 

PRINCIPAUX INTERPRETES


Patrick Swayze
(Sam Wheat)


Demi Moore
(Molly Jensen)


Whoopi Goldberg
(Oda Mae Brown)



Tony Goldwin
(Carl Bruner)

PHOTOS


 



 




HISTOIRE

Sortant du théâtre avec la jeune femme qu'il doit épouser, Molly Jensen, Sam Wheat est agressé par un malfrat. En voulant le neutraliser, un coup de feu éclate. Sam se voit mort dans les bras de Molly qui le pleure. Il est devenu un fantôme. Il parvient à suivre et identifier son assassin, Willie Lopez, et de découvrir que c'est son collègue et "ami " Carl Bruner qui a engagé ce dernier pour l'éliminer. En effet, Carl est cadre dans une banque et il est à la solde de mafieux dont il blanchit les fonds sur des comptes fictifs pour les transférer ensuite à l'étranger. Sans savoir que Carl était l'auteur des "blanchiements", Sam les avait contrecarrées en modifiant les codes d'accès. il s'agit donc, pour Carl et Lopez, de s'emparer de ces codes. D'où le danger encouru par Molly, Pour la prévenir, Sam contacte une jeune femme noire, fantasque et voyante, Oda Mae Brown, qui perçoit ses paroles et accepte non sans mal de se faire son interprète. D'abord incrédule, Molly est vite troublée, et va voir la police. Mais son histoire de revenant est mise sur le compte de l'émotion et d'un abus de confiance de la part d'Oda Mae, fichée depuis longtemps pour diverses escroqueries. Sam, qui parvient à acquérir auprès d'un fantôme du métro la concentration nécessaire pour avoir prise sur la matière, sauve Oda Mae des griffes de Lopez, venu la tuer, et lui fait jouer le rôle de Rita Miller, titulaire d'un des comptes fictifs de Carl, dont elle retire la totalité juste avant le transfert que devait effectuer celui-ci. Pris de panique, Carl se précipite avec Lopez chez Oda Mae pour récupérer le chèque de caisse, entre-temps endossé au profit d'une oeuvre de charité. Suite à l'intervention de Sam, Lopez meurt sous une voiture en s'enfuyant. Alors que Molly, désormais convaincue de la "présence" de Sam, vit avec lui d'ultimes instants amoureux par l'intermédiaire d'Oda Mae, Carl surgit, enragé. A son tour il est mortellement puni, et emporté par les mauvais esprits. Sam peut désormais partir vers "l'autre monde" non sans avoir dit "je t'aime" une dernière fois à Molly.

 

SECRETS DE TOURNAGE

Bruce Joel Rubin, le scénariste, décide d'écrire une histoire de fantôme, du point de vue du fantôme, sans savoir réellement comment s'y prendre. C'est en voyant une version de "Hamlet" de Shakespeare et notamment la scène où le fantôme du père de ce dernier demande à ce que sa mort soit vengée, qu'il imagine l'histoire du fantôme qui se venge. Une fois le scénario fini, Rubin se demande ce que va devenir le film qui est confié par la production à Jerry Zucker qui est connu pour être le réalisateur de comédies telles que "Y'a t'il un pilote dans l'avion ?" ou "Top secret". Aussitôt sur le film, Zucker commence à émettre des critiques sur le scénario que tout le monde trouve bon. D'abord inquiété, Rubin se rend compte que Zucker a parfaitement cerné le sujet et qu'il ne prend pas le film « à la légère ». Les deux hommes reprennent alors le scénario pour l'améliorer. Avec un budget de 22 millions de dollars, "Ghost" remportera un énorme succès aux Etats-Unis.


Bruce Joel Rubin, le scénariste

Jerry Zucker, le réalisateur.

Pour le rôle de Sam Wheat, le premier choix de Bruce Joel Rubin est Patrick Swayze. La proposition est soumise à Jerry Zucker qui ne voit pas en Swayze l'acteur idéal pour le personnage. Le rôle est alors proposé à d'autres acteurs dont Harrison Ford, Tom Hanks ou encore Tom Cruise qui refusent tous car aucun ne veut jouer un mort.
Après avoir lu le scénario et conscient que ça peut être le rôle de sa vie, Patrick Swayze réussit à passer une audition. D'après l'acteur, les mots de Zucker à son égard sont : « Il faudra me passer sur le corps pour qu'il ait ce rôle ! », mais il le persuade de le laisser jouer une scène. C'est sur la scène finale d'adieu à Molly que Swayze conforte Rubin dans son choix et qu'il convainc finalement le réalisateur de lui donner le rôle.

Nicole Kidman et Madonna ont auditionné, parmi d'autres actrices, pour le personnage de Molly. C'est Molly Ringwald qui obtient alors le rôle mais refuse de jouer dans le film. C'est finalement Demi Moore qui est choisie après que Zucker ai vu le film "la septieme prophétie". Demi Moore, a pris quelques cours de poterie pour être plus crédible.

Pour jouer Oda Mae Brown, le choix est plus compliqué. Plusieurs comédiennes ou chanteuses sont auditionnées, dont Tina Turner, mais aucune ne correspond à l'attente de Rubin ou Zucker. Whoopi Goldberg est alors plusieurs fois proposée aux deux hommes mais ils ne sont pas convaincus et refusent à chaque fois. Après plusieurs auditions sans résultat, Zucker et Swayze se rendent sur le tournage de "The long walk home" afin de rencontrer Goldberg et faire la lecture d'une scène. La lecture n'est pas extraordinaire mais son humour lui fait avoir le rôle.

Les effets spéciaux sont l'oeuvre de Bruce Nicholson, spécialiste des effets visuels à "l'Industrial Light and Magic" de George Lucas. Il s'attela particulièrement aux effets de "traversée" de main, de portes et même de rames de métro en pleine course.

Durant le tournage de la scène extérieure dans laquelle Willy Lopez (Rick Aviles) se fait renverser par une voiture, la température sur le plateau était assez basse pour laisser apparaître le souffle des acteurs. Pour une raison de crédibilité, l'haleine de Patrick Swayze -un fantôme- ne devait pas être visible. Il lui fallut donc croquer régulièrement des glaçons pendant les prises de vue.

Une bonne partie de la famille de Jerry Zucker apparaît furtivement dans le film, dont ses neveux, sa sœur, la sœur de son beau-frère, sa femme et sa fille (essentiellement dans la scène de l'enterrement de Sam et de la réunion qui suit), ainsi que son père et sa mère.
La none qui reçoit le chèque d'Oda Mae n'est autre que la mère du scénariste, Bruce Joel Rubin, actrice amateur. L'autre sœur qui la seconde est quant à elle la chef scénariste du film, Faye Brenner-Peake.

Les "cris" des "mauvais esprits" furent créées à partir de cris de bébés diffusés au ralenti.

Le film fût récompensé à 4 reprises :

- BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle pour Whoopi Goldberg.
- Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle pour Whoopi Goldberg.
- Oscar du meilleur scénario original pour Bruce Joel Rubin.
- Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Whoopi Goldberg.


WHOOPI GOLDBERG

Actrice et productrice

De son vrai nom Caryn Elaine Johnson, elle est née le 13 novembre 1955 à New York. Dès ses 8 ans, elle monte sur scène pour jouer au théâtre. N'aimant pas les cours, elle décide d'aller travailler et enchaîne plusieurs petits boulots (maquilleuse dans un funérarium, maçon, caissière de banque...). C'est en 1983 que commence sa vraie carrière en tant que comédienne. "The Spoke Show" sera sa première pièce pour laquelle elle recevra un Grammy Award. Elle fait son entrée au cinéma en 1985, avec "La Couleur Pourpre" de Steven Spielberg, qui lui vaudra une nomination aux Oscars. C'est grâce au rôle de Celie, qu'elle deviendra mondialement connue et que la porte du cinéma s'ouvrira. Son plus gros succès public, c'est avec le film "Ghost" qu'elle le décroche, en 1990. Son rôle de voyante sans scrupules au bagout intarissable est l'élément comique indiscutable du long métrage et lui offre deux récompenses prestigieuses : l'Oscar et le Golden Globe. Elle a également joué dans divers films tous plus différents les uns que les autres ("Jumpin' Jack flash", "Fatal beauty", "La Pie voleuse" , "Sister Act", "Sister Act Acte 2", Made in America", "Sarafina", Corrina, corrina", "Bogus"... Whoopi a aussi prêté sa voix à divers dessins animés comme "Le roi lion", a fait une apparition dans diverses séries plutôt humoristiques, et a créé sa propre série intitulée "Whoopi" , en 2003. Elle a eu l'honneur de présenter quatre fois la cérémonie des Oscars.


L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Ce film qui a révélé Demi Moore combine habilement romantisme et suspense sur le ton de la comédie. Whoopy Goldberg y est magnifique et irrésitible : ses dialogues semblent écrits pour elle seule. L'histoire très originale du départ est servie par un très bon scénario. Et je ne parlerai même pas de la bande son et de la chanson du film qui est restée un grand classique des musiques de film et qui nous fait frissonner à chaque fois qu'on l'entend.



Fiche technique

Scénario
Bruce Joel RUBIN
Effets spéciaux
Bruce Nicholson - I.L.M
Directeur de la photographie
Adam GREENBERG
(Technicolor)
Musique
Maurice JARRE
Production
Lisa WEINSTEIN, Howard W KOCH-Paramount
Distribution
UIP
Durée
2 h 06

Autres interprètes

Willie Lopez Rick AVILES
Le fantôme du métro Vincent SCHIAVELLI
Clara, soeur d'Oda Mae Armelia McQUEEN
Louise, soeur d'Oda Mae Gail BOGGS
Lyle Ferguson Bruce JARCHOW
Orlando Augie BLUNT
Susan Susan BRESLAU
Rose Martina DEGNAN

 


Jerry Zucker, Patrick Swayze et Demi Moore sur
le plateau de tournage.


"Unchained Melody" , le thème musical du film est une des chansons les plus enregistrées du 20ème siècle : plus de 500 versions. Dans une seule semaine dans les années 50, pas moins de 4 versions ont été dans les classements aux U.S.A et au Royaume-Unis. Les paroles de Hy Zaret racontent l'histoire d'un prisonnier qui souffre de l'absence de sa petite amie. Le premier vrai succès vint avec Harry Belafonte, qui le chanta aussi pour les Oscars du cinéma 1956. Une des versions les plus connues est celle créditée par The Righteous Brothers qui était un duo musical composé de Bill Medley et Bobby Hatfield. Ils ont enregistrés des disques entre 1963 et 1975, et ont chanté en live jusqu'à la mort de Hatfield en 2003.




Scène finale du film qui est devenue "culte".