Policier

1995
Film américain

 

PRINCIPAUX INTERPRETES


Al pacino
(Vincent Hanna)


Robert De Niro
(Neil McCauley)

Val Kilmer
(Chris Shiherlis)

Jon Voight
(Nate)


Tom Sizemore
(Michael Cheritto)

Ashley Judd
(Charlene Shiherlis)

PHOTOS


 




 




HISTOIRE

À la tête d'une équipe formée d'amis de longue date (Chris, Nate, Michael et Trejo) et d'un nouveau venu nommé Waingro, Neil McCauley attaque un fourgon blindé et s'empare d'une somme importante en obligations. Toutefois, Waingro perd son sang-froid et abat les trois convoyeurs. Neil décide de se débarrasser de ce complice peu fiable, mais celui-ci réussit à s'échapper. Afin d'en tirer plus d'argent, Nate, le receleur de la bande, propose de revendre les obligations à leur propriétaire, l'affairiste Roger Van Zant. Pendant ce temps, le lieutenant Vincent Hanna et ses collègues Drucker et Casals mènent l'enquête. Vincent essaie par ailleurs de resserrer les liens avec son épouse Justine dont il élève la fille Lauren, une adolescente troublée née d'un précédent mariage. Chris, lui, est très épris de sa compagne Charlene, une ancienne délinquante. Quant à Neil, il tombe amoureux d'Eady, une graphiste qui ignore tout de ses activités. Après l'échec d'une planque devant un entrepôt que devait dévaliser Neil, Vincent rencontre brièvement ce dernier. Les deux hommes s'admirent mutuellement, mais ils savent aussi qu'ils resteront de farouches adversaires jusqu'à ce que l'un d'eux l'emporte définitivement. Neil monte un dernier coup, censé clore en beauté sa carrière : l'attaque d'une banque. Au dernier moment, Trejo, menacé par Waingro (désormais allié à Van Zant), fait défection et Neil le remplace par Breedan, un ancien co-détenu. La police ayant été alertée, le hold-up finit en fusillade en pleine rue et se solde par la mort de Cheritto et de Breedan. Résistant aux pressions de Drucker, Charlene refuse de trahir Chris, qui peut ainsi échapper au traquenard des policiers. Neil retrouve Trejo torturé à mort et le venge en exécutant Van Zant. Il met Eady au courant de son passé et, après quelques hésitations, celle-ci accepte de l'accompagner à l'étranger. La fuite a été organisée par Nate qui, au dernier moment, révèle à Neil l'hôtel où se cache Waingro. Au mépris de toute prudence, Neil ne peut s'empêcher d'exercer sa vengeance. Ce faisant, il tombe dans le piège tendu par Vincent qui, après une poursuite haletante, aura finalement raison de lui.

 

SECRETS DE TOURNAGE

A l'origine écrit dans les années 70, "Heat" contait déjà l'histoire d'un flic et d'un braqueur, tous deux professionnels endurcis, mais animés d'un respect mutuel. A force de se côtoyer dans les filatures, ils prenaient un café ensemble. Là, au beau milieu d'un restaurant de Los Angeles, tranquillement attablés au milieu d'une foule de gens ordinaires, ils discutaient de leurs points communs. Dans le duel final, déjà, le flic tuait le braqueur. Michael Mann savait qu'il tenait là une histoire unique, et était bien décidé à la voir un jour réalisée.
En 1989, il eut l'opportunité de mettre en scène un téléfilm policier. Mais ne disposant que d'une dizaine de jours de préparation, et d'une vingtaine d'autres pour tourner, il ne pu rendre justice à son script. Le titre fut changé à la diffusion par "L.A. Takedown" , et Mann troqua son nom pour celui plus anonyme d'Alan Smithee.

"Heat" n'est autre que le remake du téléfilm "L. A. Takedown" , écrit et réalisé en 1989 par Michael Mann et Xander Berkeley. Robert De Niro et Al Pacino ont ainsi repris les rôles tenus à l'origine par Michael Rooker et Scott Plank dans ce téléfilm.

En 1994, alors en bien meilleure situation financière, Michael Mann se vit proposer de reprendre son scénario originel. Armé cette fois d'un budget de 60 millions de dollars, d'une pléiade d'excellents comédiens, dont Robert De Niro et Al Pacino, de six mois de préparation et de 107 jours de tournage, il réalisa enfin son rêve.

En réalisant ce film, le réalisateur a voulu rendre hommage à un ami détective, Chuck Adamson, dans la police de Chicago. Cet officier de police a réellement connu un véritable criminel dénommé Neil McCauley (le personnage interprété par Robert De Niro dans le film) et son témoignage a été une source d'inspiration pour le film : la conversation dans un café, la planque de nuit, le braquage d'un magasin qui sonna le glas du vrai McCauley…). Michael Mann a été fasciné par l'admiration qui se créé très souvent entre flics et truands et la frontière particulièrement ténue qui sépare les deux. C'est cette dualité que le cinéaste a cherché à retranscrire tout au long du film.

Pour préparer le tournage, Michael Mann a patrouillé avec de véritables officiers de police un peu partout dans Los Angeles et a même été jusqu'à dîner avec de véritables truands !
De même, les acteurs ont suivi un entraînement aux armes à feu particulièrement poussé notamment en préparation de la fusillade en centre-ville qui fut tournée sur plusieurs week-ends.

ASHLEY JUDD

"Diplômée en Français de l'Université du Kentucky"


C'est dans le Kentucky, que l'interprète de Charlène (la petite amie de Chris/Val Kilmer), naît le 19 avril 1968 à Ashland. Elle est diplômée en français de l'Université du Kentucky et parle donc couramment notre langue. Elle étudie pendant de nombreuses années l'art dramatique et débute sur les planches dans une version de "Busted" puis elle décroche son premier rôle à la télévision dans la série "Sisters" . Elle fait également sa première apparition au cinéma aux côtés de Christian Slater dans "Kuffs" (1992). Révélée au grand public dans le rôle-titre de "Ruby in paradise" qui obtient le Grand Prix du Festival de Sundance en 1993, Ashley Judd incarne Felicity, la fille d'Harvey Keitel dans "Smoke" (1995). Au cours du tournage de "Heat", elle aura une brève liaison avec Robert De Niro. En 1997, elle partage avec Morgan Freeman l'affiche du "Collectionneur". Dès lors, elle s'impose dans des rôles physiques et se familiarise davantage avec le registre du thriller . Elle n'hésite pas à remplacer Jodie Foster dans le rôle de Libby Parsons pour les besoins de "Double jeu" (1999). Elle tourne à nouveau avec Morgan Freeman dans "Crimes et pouvoir" (2002), un film à suspense. Elle déploie également ses charmes dans la comédie romantique où elle élabore une théorie sur le machisme dans "Attraction animale" (2001). Trois ans plus tard, elle pousse la chansonnette aux côtés de Kevin Kline dans "De-lovely" (2004), une comédie musicale retraçant la vie du compositeur Cole Porter. Se faisant plus discrète sur les écrans, c'est sous la houlette de William Friedkin qu'elle revient sur le devant de la scène cinématographique avec "Bug" un huis clos remarqué au Festival de Cannes 2006.

Le film a été un succès commercial, rapportant 67 436 818 $ aux Etats-Unis, et 120 000 000 $ dans le reste du monde. En France, il a réalisé 1 421 131 entrées. Il est également considéré comme faisant partie des meilleurs films policiers de tous les temps selon l'American Film Institute.

Ce film a permis aux deux monstres sacrés, Al Pacino et Robert De Niro, de se donner la réplique. Les deux acteurs s'étaient croisés sur le tournage du "Parrain 2ème partie" en 1974, mais n'avaient aucune scène à tourner ensemble. Par ailleurs, afin de garder intacte la magie de la rencontre, Michael Mann a fait en sorte que les deux acteurs ne soient pas visibles simultanément à l'écran, même durant la scène de discussion dans le café.

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Un grand polar orchestré de main de maître par Michael Mann très inspiré ! L'un de ses meilleurs films (avec "Collateral"). On retrouve avec un grand plaisir deux monstres sacrés du cinéma : Al Pacino et Robert de Niro dans un affrontement légendaire dont le final est un pur bonheur pour les cinéphiles. Un film à voir absolument !!!



Fiche technique



 
Directeur de la photographie Dante SPINOTTI
Musique Elliot GOLDENTHAL
Production Art LINSON / Regency Enterprises / Forward Pass
Distribution Warner Bros
Durée 2 h 50

Autres interprètes

Trejo Danny TREJO
Justine Hanna Diane VENORA
Eady Amy BRENNEMAN
Lauren Natalie PORTMAN
L'inspecteur Drucker Mykelti WILLIAMSON
L'inspecteur Casals Wes STUDI
Waingro Kevin GAGE
Roger Van Zant William FICHTNER
Breedan Dennis HAYSBERT


Le véritable Neil McCauley (interprété par Robert De Niro).


Tournage de la scène de fusillade dans le centre ville de Los Angeles.

VAL KILMER

La troisième tête d'affiche du film est née le 31 décembre 1959 à Los Angeles (Californie). Après des études à la "Professional School" d'Hollywood, il débute sa carrière de comédien sur les planches et interprète notamment "Hamlet" de Shakespeare. En 1984, il obtient son premier rôle au cinéma : celui du rocker Nick Rivers dans "Top secret". Il se fait ensuite remarquer aux côtés de Tom Cruise dans "Top gun" en 1986, puis évolue dans l'univers fantastique de "Willow" en 1988. A la demande d' Oliver Stone, il pousse la chansonnette en interprétant le chanteur défunt Jim Morrison dans "the doors" en 1991. Après le western "Tombstone", il enfile la panoplie de l'homme-chauve-souris pour "Batman forever" en 1995. Connu pour son talent il l'est également pour ses caprices et certains mauvais choix cinématographiques. Il est ainsi nommé au Razzie Award du pire acteur pour "Le saint", du pire second rôle masculin pour "L'ombre et la proie" et "L'ile du docteur Moreau". Après avoir prêté sa voix à Moïse et à Dieu dans le film animé "Le prince d'Egypte" en 1998 et l'échec commercial de "Planète rouge", Val Kilmer est revenu en 2002 avec "Salton sea", L'année suivante, malgré sa réticence au départ, le comédien fait le choix risqué d'incarner John Holmes pour les besoins de "Wonderland", un drame criminel de James Cox s'inspirant d'un fait divers sordide dans lequel fut impliquée la porno star. Contacté par Michael Mann pour camper le détective de "Collateral", il refuse finalement le rôle afin d'interpréter à la même époque le roi Philippe de Macédoine dans la fresque "Alexandre" en 2005.