Musical

1978

Film américain

PRINCIPAUX INTERPRETES


John Travolta
(Tony Manero)


Karen Lynn Gorney
(Stéphanie Mangano)

Barry Miller
(Bobby C.)

Joseph Cali
(Joey)

Paul Pape
(Double J.)

Bruce Ornstein
(Gus)

Donna Pescow
(Annette)

PHOTOS

 

 


 


 




HISTOIRE

Tony Manero, issu d'une famille italienne, vit à New York. Toute la semaine, il travaille chez un marchand de couleurs, et est mal rémunéré. Pour parer à cette activité ingrate, il se défoule lors de ces sorties le samedi soir. C'est en compagnie de ses camarades Bobby C, Joey, Double J et Gus qu'il part pour une tournée dans les discothèques. Dans un des night-clubs, Tony, par son talent de danseur, est l'attraction n° 1. Heureux de ses succès à la discothèque et aussi par les quatre dollars d'augmentation que son patron lui a accordé, le jeune homme arrive de moins en moins à supporter les reproches de ses parents. Un concours de danse, s'organise au " 2001 odyssée" et Tony propose à une jeune fille, Stéphanie Mangano, de faire équipe avec lui pour tenter de gagner les 500 dollars mis en jeu. Le jeune couple réussit à gagner le concours mais révolté, Tony estime qu'il ne le méritait pas et refuse la récompense. Il entraîne Stéphanie et tente d'abuser d'elle mais la jeune fille s'enfuit. Un soir d'ébriété, Tony et sa bande jouent les équilibristes sur le pont Verrazano-Narrows. Double J pert l'équilibre et tombe dans le vide. Sous le choc, Tony erre toute la nuit dans les rues et se dirige vers la maison de Stéphanie, lui fait ses excuses et pour toute réponse, elle lui tend la main.

 

SECRETS DE TOURNAGE

Titre original : "Saturday night fever"

Le film est né d'un article à tendance sociologique de Nick Cohn publié par le magazine "Rolling Stones". Dans "Tribal Right of Saturday Night" (les nouveaux rites tribaux du samedi soir) , on découvrait alors les nouvelles mœurs nocturnes de jeunes américains qui enflammaient les discothèques le week-end, électrisés par la musique disco, pour mieux oublier leur vie quotidienne. Robert Stigwood, producteur malin et avisé ("Jésus Christ Superstar", "Tommy") sent bien que le disco, jugé à l'époque aussi diabolique que vulgaire, est une "lame de fond". Il adapte alors l'article et lance la production. Pour jouer une de ses créatures de la nuit, Stigwood choisit John Travolta. Aux États-Unis, celui-ci est loin d'être un inconnu. Si un petit rôle dans "Carne" de Brian de Palma l'a fait remarquer au cinéma, c'est grâce à la télé américaine qu'il s'est fait connaître et où il est, depuis septembre 1975, l'une des vedettes de la sitcom "Welcome Back Kotter". Par hasard, il acceptera le rôle de Tony Manero, tout simplement parce qu'il aime la danse ! Il répète alors cinq mois avec un professeur et perd dix kilos.

La bande originale (enregistrée en grande partie en France aux studios d'Hérouville) reste l'une des plus célèbres du septième art. Elle a en partie été composée par les frères Barry, Maurice et Robbin Gibb, membres du groupe des Bee Gees, qui ont composé pour l'occasion les tubes planétaires Saturday night fever et Staying alive . C'est Robert Stigwood qui contacta les Bee Gees avec lesquels, à partir d'une copie du scénario, il discuta les différents types de chansons qu'ils pourraient composer, car étant donné la nature de la production, il était nécessaire que la partition fut écrite avant le début du tournage.
La bande originale du film se vendit à 20 millions d'exemplaires à travers le monde, un record qui ne fut battu que 6 ans plus tard par l'album "Thriller" de Michael jackson.


The Bee Gees : "Saturday night fever".

C'est à Brooklyn, plus précisément dans les quartiers de Bay Ridge et de Bensonhurst, que John Badham choisit de planter ses caméras en 1977. Dès le générique, on voit John Travolta déambuler dans la rue située le long de la ligne de métro aérien qui traverse Bensonhurst, celle là-même qui servit de cadre quelques années plus tôt à la course poursuite de "French Connection". Le magasin de couleurs où il travaille est situé sur la 86 ème Rue, tandis que la maison de ses parents s'élève à quelques blocks de là, au 221 de la 79 ème Rue. Mais le lieu phare du film reste sans aucun doute la boîte de nuit "2001 Odyssey", située à l'angle de la 8e Avenue et de la 64ème Rue, où JohnTravolta fait un malheur chaque fois qu'il y danse. Un des derniers lieux de tournage important reste sans aucun doute le pont Verrazano-Narrows, qui relie Brooklyn à Staten Island. C'est là que Tony et sa bande s'amusent à faire des numéros d'équilibrisme les soirs d'ébriété.

John Badham, le réalisateur.
John Badham et ses deux acteurs principaux pendant le tournage.

Dans le film, on peut voir la sœur de John Travolta (la femme à la pizza) ainsi que sa mère (la femme pour laquelle il prend la peinture).

Le tournage dut être interrompu quelque temps en raison du décès de Diana Hyland, la compagne de John Travolta à l'époque.

Le succès du film fut une véritable explosion au box-office américain. En 186 jours, le film totalisa
186 496 000 dollars. De plus, il fût nominé aux Oscars et Golden Globes à plusieurs reprises en 1978 :

  • Nomination à l' Oscar du Meilleur Acteur pour John Travolta.
  • Nomination au Golden Globe du meilleur film (comédie/musical).
  • Nomination au Golden Globe du meilleur acteur pour John Travolta.
  • Nomination au Golden Globe de la meilleure musique de film.
  • Nomination au Golden Globe de la meilleure chanson originale pour How Deep Is Your Love  des Bee Gees.

Six ans après La Fièvre du samedi soir , John Travolta a retrouvé son personnage de Tony Manero pour "Staying alive", une suite tout aussi dansante réalisée par Sylvester Stallone et qui empruntait à nouveau le titre d'un tube des Bee Gees. C'est Frank, le frère de Stallone qui interprète la bande son du film.

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Ah la belle époque du disco !! Une musique qu'on a toujours du plaisir à entendre sur les ondes ou en discothèque (surtout les tubes légendaires des Bee Gees). John Travolta est superbement sexy dans ce film. Une histoire somme toute banale mais qui vaut surtout pour les déhanchements du héros dans son beau costume blanc et la bande son qui donne envie de se trémousser. Un film culte des seventies !




Fiche technique

 
Scénario Norman WEXLER
D'après l'article de Nick COHN
Directeur de la photographie Rail D BODE (couleurs)
Musique Barry, Robin et Maurice GIBB et les BEE GEES
Production Paramount
Distribution CIC
Durée 1 h 59

Autres interprètes

Linda Manero Lisa Peluso
Frank Manero Sr
Val Bisoglio
Flo Manero
Julie BOVASSO
Frank Jr
Martin SUAKAR
Fusco
Sam J COPPOLA

 

Robert Stigwood (à gauche), producteur et instigateur du film. Il a été également le manager des Bee Gees.


Le fameux costume trois pièces blanc porté par John Travolta dans le film fût acheté 2 000 dollars par le critique de cinéma Gene Siskel lors d'une vente aux enchères. Après en avoir fait profiter ses amis pendant plusieurs années (ils demandaient tous à l'essayer quand ils lui rendaient visite), il le revendit 145 500 dollars en 1995.


Scène mythique du film : Tony et Stéphanie participent au concours de danse organisé par le "2001 Odyssée" sur le tube des Bee Gees : "More than a woman".