Policier


1994

Film français

 

PRINCIPAUX INTERPRETES


Jean Réno
(Léon)

Gary Oldman
(Stansfield)

Natalie Portman
(Mathilda )

Danny Aiello
(Tony)

PHOTOS




 


 





HISTOIRE

Léon, immigré italien à New York, est un tueur à gages. Redoutablement efficace, insaisissable, aimant boire du lait et s'occuper de sa plante, il a pour voisins de palier une famille dont le père trafique de la drogue pour le compte de Malky et de Stansfield, un fou furieux. Mécontents d'une livraison « coupée », et après ultimatum, ceux-ci font irruption dans l'appartement et massacrent père, mère, fille aînée ainsi que le petit frère. Descendue effectuer des achats, la fille cadette, Mathilda, douze ans, découvre le massacre et comprend vite ce qu'il s'est produit. Pour échapper aux tueurs qui la traquent, elle frappe, en larmes, à la porte de Léon : celui-ci l'abrite pour la protéger mais entend se débarrasser d'elle au plus vite. Elle s'accroche à lui, trouve mots et arguments pour l'émouvoir. Elle veut devenir « nettoyeuse » comme lui pour venger son petit frère, le seul qu'elle aimait. En échange de ses leçons, elle s'occupera du ménage et de la cuisine. Il finit par accepter, l'initie à son métier et lui édicte ses règles, tandis qu'ils s'installent à l'hôtel dans un autre quartier. Découvrant les premiers émois véritables de la vie, elle se dit vite amoureuse de lui. Revenue chez elle pour y récupérer l'argent caché par son père, Mathilda surprend Stansfield en train de s'expliquer avec les policiers chargés de l'enquête, dont elle a déjoué la surveillance. Elle découvre qu'il est un de leurs collègues, et le suit jusqu'à l'immeuble de la police, où elle s'introduit avec un sac bourré d'armes. Stansfield la surprend : elle n'est sauvée que par l'intervention de Léon. Pour les retrouver, Stansfield menace l'indicateur Tony, patron d'un restaurant italien et seul ami de Léon. Celui-ci lui a confié son argent, lui faisant promettre de le reverser à Mathilda, s'il lui arrivait quoi que ce soit. Deux cents policiers assiègent le logement de Léon. Plusieurs d'entre eux vont périr sous les coups du tueur avant que celui-ci rende l'âme, entraînant Stansfield avec lui dans la mort. Grâce à l'argent de Léon, Mathilda poursuivra ses études dans une institution privée.

 

SECRETS DE TOURNAGE

Le film est sorti aux Etats Unis sous le titre : "The professionnal".

Le personnage de "Léon" est directement inspiré de Victor, tueur à gages ou "nettoyeur" de son état, inventé par Luc Besson dans son film "Nikita" . Entre les deux films, le personnage aura changé de prénom et gagné en humanité, passant d'un caractère froid et mystérieux dans Nikita à un fond émouvant et presque enfantin dans Léon . Pour l'obtention du rôle, Jean Reno a été en compétition avec d'autres acteurs : Mel Gisbon, Robert De Niro, Al pacino... Mais c'est finalement l'interprète de "Victor" qui le remporta.

Luc Besson trouva la jeune partenaire de Jean Réno, Natalie Portman à l'issue d'un casting effectué auprès de mille jeunes filles du même âge, autant à New York qu'à Paris, Londres, Los Angeles, Miami, Boston, Dallas. Le script d'origine ayant été jugé trop violent par les parents de la jeune actrice, Luc Besson accepta d'y effectuer quelques modifications.

Luc Besson dirigeant Natalie Portman lors d'une scène.

Le cinéaste ne tarissait pas d'éloges sur Gary Oldman, interprète du DRACULA de Coppola. «Il n'a aucune barrière. Je pense qu'il a l'ouverture et la folie que pouvait avoir De Niro dans MEAN STREETS ou TAXI DRIVER».

Autour de ce film, il y eut une polémique sur le refus de certaines instances de lui accorder la nationalité française, celui-ci ayant été tourné en langue anglaise alors que l'argent était 100 % français et que les intérieurs, par exemple, avaient été réalisés en studio à Épinay. «Alors pas de fonds de soutien, pas de coproduction TV, pas de Sofica.»

Une version longue comportant 26 minutes supplémentaires est sortie en France le 26 juin 1996 avec l'accroche "Vous ne savez pas tout". Cette version comporte des scènes supprimées suite aux projections test réalisées à Los Angeles avant la sortie de la version standard. Ces scènes ont aussi été coupées car jugées trop équivoques par les parents de Natalie Portman qui auraient fait pression pour que la relation Léon-Mathilda paraisse moins ambiguë à l'écran. Les scènes ajoutées sont :

  • Mathilda prétend à Léon qu'elle a 18 ans.
  • Mathilda menace de se tuer à la roulette russe si Léon ne lui enseigne pas le métier de "nettoyeur".
  • Léon présente Mathilda à Tony.
  • Mathilda commence son entraînement de tueuse.
  • Léon et Mathilda mettent à feu et à sang l'appartement et la marchandise d'un dealer, tuant ce dernier.
  • Léon et Mathilda célèbrent dans un restaurant l'exécution de leur premier contrat. Le champagne aidant, Mathilda est prise d'un fou rire lorsqu'elle demande à Léon de l'embrasser.
  • Mathilda demande à Léon de faire l'amour avec elle, il refuse.
  • Léon lui explique pourquoi il a dû quitter l'Italie pour New York à l'âge de 19 ans.
  • Mathilda et Léon dorment ensemble dans le même lit.

Filmé à New York pour les extérieurs (Spanish Harlem, Chinatown mais aussi Wall Street) puis aux studios Eclair d'Epinay sur Seine pour les intérieurs, Léon marque un tournant dans la carrière de Luc Besson. Le film lui permit d'accroître sa popularité aux Etats-Unis (où Nikita avait connu une sortie limitée) et de conserver sa notoriété en France, où Léon attira près de 3,5 millions de spectateurs.

Ce film a obtenu :

  • 7 nominations aux César 1995 : meilleur acteur (Jean Reno), meilleure photographie, meilleur réalisateur, meilleur montage, meilleur film, meilleur musique de film et meilleur son.
  • 1 nomination au prix du meilleur film étranger lors des Awards of The Japanese Academy 1996.
  • 1 Lion tchèque du meilleur film étranger lors du Festival du film de Prague en 1996.

Pour anecdote : durant le tournage d'une séquence impliquant de nombreuses voitures de police, un homme s'enfuyant d'une boutique proche qu'il venait de dévaliser arriva sur le lieu de tournage et se rendit aux figurants en uniforme de policier.

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Un grand film de Luc Besson ! Quelle belle idée cette histoire de tueur à gages qui se prend d'affection pour une jeune orpheline de 13 ans. Beaucoup d'émotion, un peu d'humour et de violence. Dans ce film, on peut voir les débuts prometteurs de Natalie Portman qui joue avec un naturel incroyable et on retrouve Jean Réno, acteur fétiche de Besson, dans un de ses meilleurs rôles. Un film devenu culte !

 

Fiche technique



Réalisation, scénario, dialogues et production Luc BESSON
Directeur de la photographie Thierry ARBOGAST
Musique Éric SERRA
Production Gaumont / Les Films du Dauphin
Distribution Gaumont Buena Vista International
Durée 1 h 45
2 h 05 (version longue)

Autres interprètes

Malky Peter APPEL
Le père de Mathilda Michael BADALUCCO
La mère de Mathilda Ellen GREENE
La soeur de Mathilda Elizabeth REGEN
Le frère de Mathilda Carl J MATUSOVICH
Le réceptionniste de l'hôtel George MARTIN
Le premier homme de Stansfield Randolph SCOTT

Jean Réno, Luc Besson et Natalie Portman lors de la tournée promotionnelle du film aux Etats-Unis.

NATALIE PORTMAN
La découverte d'une future star !


Née le 09 juin 1981 à Jérusalem, Natalie Portman, quitte son Israël natal à l'âge de 3 ans et s'installe avec ses parents à Washington, puis dans le Connecticut et enfin à Long Island. Elle n'a que douze ans lorsqu'elle interprète le personnage de Mathilda dans "Léon".Ce film sonne le début de sa carrière d'actrice. Deux ans plus tard, elle joue dans le polar de Michael Mann "Heat", puis dans "Mars attacks" en 1996. Woody Allen la dirige dans "Tout le monde dit i love you". En 1998, elle participe même à la pièce de théâtre "Le journal d'Anne Frank" à Broadway. Son interprétation de la reine Amidala dans les deux premiers épisodes de la saga "Star wars" la révèle comme une actrice très prometteuse et douée. Les propositions ne manquent pas : elle participe à "Ma mère, moi et ma mère", "Ou le coeur nous mène", "Retour à cold mountain", "Closer - entre adultes consentants", "V pour Vendetta"...