Drame

1985
Film américain


PRINCIPAUX INTERPRETES


Meryl Streep
(Karen "Anne" Dinesen)


Robert Redford
(Denys Finch-Hatton)

Klaus Maria Brandauer
(Bror Von Blixen, le baron "Blix" )

Michael Kitchen
(Berkeley Cote)

PHOTOS




 


 




HISTOIRE

Par convenances sociales et amitié, Karen Dinesen accepte d'épouser le Baron Bror von Blixen, grand coureur de jupons, homme ruiné, qui est prêt à se lancer dans l'élevage en Afrique. Elle part le rejoindre pour le mariage. Dans le train qui la conduit de Mombasa à Nairobi, elle rencontre le chasseur de fauves Denys Finch-Hatton. A la ferme, elle se consacre entièrement à ses terres et cherche à améliorer le sort des Kikuyus, les indigènes qui travaillent pour elle. De son côté, Bror s'absente de plus en plus, courant le jupon, chassant le gibier. La Première Guerre mondiale éclate. Karen veut un enfant de Bror mais celui-ci lui transmet la syphilis. La gravité de son état l'oblige à retourner au Danemark pour se faire soigner. Guérie mais stérile, elle revient à Nairobi. Les deux époux décident de se séparer. Karen se remet à la tâche à la ferme. Elle est gênée par les nombreux égards de Denys, le chasseur (il lui offre un phonographe et l'invite à une partie de chasse). Lors du safari, elle se laisse guider par son coeur. Naît alors une liaison amoureuse passionnée mais elle attend plus de la part de Denys ; mais celui-ci est trop attaché à sa liberté, même s'il avoue que sa solitude est désormais gâchée. Une nuit, la plantation est en flammes. Karen Blixen est ruinée, obligée de vendre ses biens pour rembourser les banques. Le jour de son départ pour l'Europe, Bror vient lui apprendre que Denys s'est tué dans un accident d'avion. En 1934, Karen Blixen publiait ses premiers récits. Elle ne devait plus jamais retourner en Afrique.

 

SECRETS DE TOURNAGE

Karen Blixen, l'héroïne du film (1885-1962), qui devait signer ses oeuvres du nom d'Isak Dinesen, vécut au Kenya de 1914 à 1931. Ernest Hemingway considérait l'ouvrage où elle raconte cette expérience ("La ferme africaine" écrit en 1937) comme un chef d'oeuvre de la litterature mondiale.
Le véritable Denys Finch Hatton (interprété par Robert Redford), l'amant de Karen Blixen.

En 1982, Kurt Luedtke fût contacté par Sydney Pollack qui le chargea d'une première esquisse d'adaptation. Il se rendit à Venise pour acheter les droits de "Silence will speak", la biographie de Denys Finch Hatton, l'amant de Karen Blixen, écrite par Errol Trzebinski. Il fit à cette occasion la connaissance de Judith Thurman, qui venait pour sa part de signer une biographie de Karen Blixen "Life of a storyteller". Avec l'aide de Luedtke et David Rayfiel, le réalisateur écrivit au moins 7 versions d'un scénario qui ne lui donnait jamais satisfaction tant il lui paraissait difficile de traduire en images un roman, qui pour lui était une élégie, un morceau de musique.

Écrit au départ pour Greta Garbo, avant qu' Audrey Hepburn ne soit ensuite pressentie, le rôle fut finalement confié, de nombreuses années plus tard, à Meryl Streep.

Le tournage débuta à Karen, un faubourg de Nairobi ainsi nommé en l'honneur de la baronne Von Blixen. Les trois quarts du film furent réalisés dans deux décors : une ferme d'élevage où furent reconstitués la demeure et l'exploitation des Blixen ainsi que le village Kikuyu et la façade du club où Karen et Bror s'étaient mariés ; d'autre part, Langata où fut reconstruite Coronation Street, la grande rue de Nairobi, telle qu'elle était en 1914.
Des extérieurs furent filmés dans les réserves naturelles du Kenya et de Tanzanie. Toutes sortes d'animaux sauvages mais apprivoisés, dont des lions et un aigle, furent importés de Californie car les autorités kenyanes avaient interdit d'utiliser ceux des réserves.

Une partie du mobilier visible dans le film, en particulier celui de la chambre de Karen, avait appartenu aux Blixen. Ces meubles furent prêtés par les personnes qui les avaient achetés à Karen juste avant son départ définitif d'Afrique.

Le tournage sur place dura 101 jours, pendant lesquels il fallut nourrir et loger, sous la tente, une équipe de plus de 200 comédiens, techniciens et collaborateurs.
Des milliers de figurants, principalement africains et asiatiques, furent recrutés sur place, notamment dans les tribus Masaïs et Kikuyus.

Ce film a obtenu diverses récompenses :

  • Prix de la meilleure photographie et du meilleur second rôle masculin (Klaus Maria Brandauer), lors des New York Film Critics Circle Awards en 1985.
  • Oscars du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario adapté, meilleure photographie, meilleure direction artistique, meilleure musique et meilleur son en 1986.
  • Prix de la meilleure photographie, lors de la Brittish Society of cinematographers en 1986.
  • Prix David Di Donatello du meilleur film étranger et meilleure actrice étrangère (Meryl Streep) en 1986.
  • Golden Globe du meilleur film, meilleure musique et meilleur second rôle masculin (Klaus Maria Brandauer) en 1986.
  • Prix du meilleur scénario adapté, meilleure photographie et meilleur son, lors des BAFTA Awards en 1987.
  • Prix de la meilleure musique de film, lors des BMI Films et MTV Awards en 1987.
  • Nomination au César du meilleur film étranger en 1987.

KLAUS MARIA BRANDAUER

C'est d'Autriche, et plus précisément de Alt Aussee, où il est né le 22 juin 1944, que nous vient Klaus Maria Brandauer. Etudiant en musique et en art dramatique à la Hochschule de Stuttgart, en Allemagne, il débute sur scène en 1962 où il devient rapidement une figure connue, notamment au sein du Burgtheater de Vienne, dont il est sociétaire. Il y joue régulièrement, met en scènes de nombreuses pièces de théâtre ainsi qu'un opéra ("Le pays du sourire"). Ses premiers rôles au cinéma ne sont que de petite envergure, mais sa rencontre avec le réalisateur hongrois István Szabó change la donne. Celui-ci lui confie le rôle principal de "Mephisto". Cette interprétation lui permet d'obtenir le Prix du Meilleur acteur au Festival de Cannes et lui ouvre les portes du cinéma international. Il hérite ainsi du rôle d'un méchant dans le James Bond "Jamais plus jamais", Mais c'est à nouveau sous la direction de Szabó que Klaus Maria Brandauer trouve son plus important rôle, avec "Colonel Redl", où sa composition d'officier parvenu est éblouissante, et l'impose comme une star. Hormis le rôle du Baron Von Blixen dans "Out of Africa" (avec une nomination aux Oscars et aux Golden Globes à la clé), il ne se montre guère plus à Hollywood. Après avoir retrouvé Szabó pour un troisième film ("Hanussen"), il se tourne vers la réalisation avec "Georg Elsner" puis incarne Danton dans la fresque "La révolution française". En 1999, il interprète avec un certain panache, le rôle-titre de "Rembrandt", et il incarne également Jules César dans le "Vercingétorix" de Dorffman.

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Très belle histoire d'amour signée Sydney Pollack. Robert Redford est encore une fois formidable dans ce rôle d'aventurier épris de liberté et romantique à la fois. Meryl Streep confirme son statut de grande actrice capable de tout interpréter. Les paysages sont de toute beauté et donnent envie de partir pour un safari dans la savane africaine. Sans oublier la très belle musique de John Barry qui illustre à merveille ce magnifique moment de cinéma.



Fiche technique

Scénario Kurt LUEDTKE et David RAYFIEL
Directeur de la photographie David WATKIN (Technicolor)
Costumes Milena CANONERO
Musique originale écrite et dirigée par John BARRY
Et " concerto pour clarinette " de WA MOZART
Interprété par The Academy of
St-Martin-in-the-Fields
Dirigée par Neville MARRINER
Production Mirage Entreprises
Distribution CIC
Durée 2 h 41

Autres interprètes

Tarah Aden Malick BOWENS
Kamante, le jeune gardien de chèvres Joseph THIAKA
Kinanjui, chef des Kikuyus Stephen KINYANJUI
Delamere, "D" Michael GOUGH
Felicity, le "garçon manqué" Suzanna HAMILTON
Lady Belfield Rachel KEMPSON


Sydney Pollack, le réalisateur,
dirigeant Meryl Streep.


Robert Redford et Meryl Streep discutant d'une scène en dehors du tournage.

 


Séquences du film illustrées par la musique magnifique de John Barry.