Fantastique

1999

Film américain


PRINCIPAUX INTERPRETES




Bruce Willis
(Malcom Crowe)



Haley Joel Osment
(Cole Sear)


Toni Collette
(Lynn Sear)



Olivia Williams
(Anna Crowe)

PHOTOS




 




HISTOIRE

Lors de l'hiver 1998, le psychologue Malcolm Crowe fête avec sa femme, Anna, une distinction remise par le maire de Philadelphie. Le soir même, il est agressé par un ancien patient, Vincent Gray, qui s'est introduit à leur domicile et qui lui reproche de n'avoir pas su l'aider et lui tire dessus avant de se suicider.
L'automne suivant, Malcolm entame une thérapie sur le jeune Cole Sear, garçon solitaire, qui semble présenter des troubles psychiques. Rapidement, une confiance mutuelle s'instaure. Les symptômes de Cole rappellent étrangement ceux de Vincent Gray et offrent au psychologue l'occasion de se racheter.
Quand Cole révèlera son secret (il voit des morts), Malcolm, dont les rapports avec sa femme devenue dépressive se dégradent de jours en jours, comprend que la psychologie est impuissante à sauver le jeune garçon de ses cauchemars. Il préconise de l'interner. Lynn, la mère de Cole, malgré sa tendresse constante, se sent tout aussi désarmée face aux silences angoissés de son fils.
A force de patience et d'écoute et grâce aux enregistrements des entretiens avec Vincent Gray, Malcolm découvrira l'existence réelle des fantômes vus par Cole. Celui-ci essaye alors de dialoguer avec les revenants pour savoir ce qu'ils désirent. Enfin débarrassé de sa peur, Cole accepte également de communiquer avec sa mère. Malcolm se sent soulagé de son sentiment de culpabilité. Cet apaisement l'amènera à découvrir la vérité sur ses rapports avec Cole et sur l'indifférence de sa femme....

 

SECRETS DE TOURNAGE

Titre original : "The sixth sense".

Le thème du film (un enfant qui a des visions de morts qui reviennent pour demander un service avant de trouver la paix eternelle) n'est pas original puisqu'on le retrouve dans un roman de Richard Matheson, A STIR OF ECHOES. Le film adapté par David Koep apparait d'ailleurs (volontairement ou involontairement ?) comme un prequel de SIXIEME SENS de M. Night Shyamalan.

M. Night Shyamalan , de son vrai nom Manoj Nelliyattu Shyamalan , est un scénariste et réalisateur d'origine indienne. Né le 6 août 1970 à Pondichéry (Inde), il grandit dans la banlieue chic de Philadelphie (Etats-Unis). C'est durant cette période qu'il réalisera de nombreux courts métrages amateurs, largement inspirés de son réalisateur fétiche : Steven Spielberg. Après deux films ignorés du public, dont le premier, "Praying with anger", fut réalisé en Inde, il connaît une ascension fulgurante pour la sortie de "Sixième sens" . Suivent ensuite "Incassable", "Signes", "Le village" et "La jeune fille de l'eau"... Shyamalan s'impose alors comme le nouveau patron du thriller et du fantastique à Hollywood.
Mike Night Shyamalan est un adepte des « clin d'œil » ("caméo" en anglais) à la manière d'Alfred Hitchcock (son autre réalisateur culte) ; c'est-à-dire d'apparitions brèves et discrètes dans chacun de ses films. Dans "Sixième sens", il joue un petit rôle, celui du docteur Hill, qui met en cause la mère de Cole. De l'avis du scénariste et réalisateur : "Sixième Sens" appartient à la veine de "Rosemary's Baby" , "Répulsion" ou "La Malédiction" : un genre qui ancre la peur dans la réalité. Les situations et les émotions sont vécues par des personnages crédibles, des enfants et des adultes que nous pourrions connaître. "

Grâce à son succès exceptionnel, le film est devenu - après seulement cinq semaines d'exploitation aux Etats-Unis - le 12ème plus gros succès de tous les temps. Il devance même "Les Dents de la Mer" de Steven Spielberg.
265 millions de dollars ! Depuis sa sortie le 6 août 1999, c'est la recette engrangée par le film aux Etats-Unis. Ce chiffre phénoménal permet au film d'accéder à la deuxième place du box-office de l'année 1999, juste derrière "Star Wars-La Menace Fantôme" .
Ce film est le premier vrai succès commercial, critique et public de Shyamalan, deuxième collaboration avec les studios Disney. Pourtant, son réalisateur rencontra quelques difficultés lors du projet : lorsque David Vogel a lu le script du film, il n'a pas pris le temps de contacter ses collègues, et a acheté le script pour 2 000 000 $, puis a ensuite engagé Night pour le tournage. Mais, lorsque ses supérieurs ont été mis au courant, ils ont désapprouvé, et ont vendu le film aux studios Spyglass Entertainment, en gardant une part des bénéfices.

Ce film a été nommé à six reprises aux Oscars, pour l'Oscar du Meilleur Réalisateur, du Meilleur Film, du Meilleur scénarion Original, du Meilleur Montage, des Meilleurs Seconds Rôles Masculins et Féminins.

HALEY JOEL OSMENT

La révélation du film, le jeune Haley Joel Osment, est né le 10 avril 1988 à Los Angeles. Il commence sa carrière à l'âge de 4 ans dans une publicité pour "Pizza Hut", qui lui permet d'enchaîner des rôles dans de nombreuses séries télévisées comme "Murphy Brown" ou "Ally McBeal". En 1994, il interprète le rôle du fils de Tom Hanks dans "Forrest Gump", pour lequel il obtient le Youth in Film Award. Il croise ensuite Gérard Depardieu et Whoopi Goldberg dans "Bogus", en 1996. En 1997, il émeut tout le monde dans deux épisodes de la série "Walker Texas Ranger" , où il interprète un enfant atteint du sida. Toujours à la télévision, il joue, en 1998, dans les deux derniers épisodes de la saison 2 du "Caméléon". En 1999, c'est la consécration avec le rôle de Cole Sear dans "Sixième sens" qui touche le monde entier et lui vaut un Saturn Award et une nomination aux Oscars dans la catégorie "Meilleur Rôle secondaire". La carrière d'Haley Joel Osment prend alors un formidable envol et, en 2000, il incarne Trevor dans "Un monde meilleur" , aux côté de Kevin Spacey et d' Helen Hunt. Après ce rôle touchant et humain, il incarne, en 2001, un enfant robot, David, dans "A.I Intelligence Artificielle" de Spielberg, rôle pour lequel il reçoit un second Saturn Award. Ce gamin surdoué prête par ailleurs sa voix à des personnages de dessins animés : ceux de Mowgli dans "Le livre de la jungle 2" (2002) et de l'ourson Beary Barrington dans "The country bears".

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Un film qui donne la chair de poule et une totale réussite pour un tout nouveau jeune réalisateur au talent prometteur. Chaque scène, chaque plan, chaque morceau musical est calculé pour jouer avec les nerfs du spectateur et le faire vibrer au diapason des personnages. On assiste aux débuts d'Haley Joel Osment qui joue à la perfection cet enfant tourmenté qui a un lourd secret à porter. Quant à Bruce Willis, quel plaisir de le retrouver dans un rôle inhabituel de pédo-psychiatre et de constater qu'il possède une large palette de possibilités en tant qu'acteur. L'effet "Sixième sens" est immédiat : une fois qu'on l'a vu, on veut le revoir encore... rien qu'une deuxième fois, juste pour se dire : Mais
bien sûr !

Fiche technique

scénario M Night SHYAMALAN
Directeur de la photographie Tak FUJIMOTO
Musique James Newton HOWARD
Production Frank MARSHALL, Kathleen KENNEDY
& Barry MENDEL
Distribution Gaumont Buena Vista International
Durée 1 h 29

Autres interprètes

Tommy Tammisimo Trevor MORGAN
Vincent Gray Donnie WAHLBERG
Stanley Cunningham Bruce NORRIS
Kyra Collins Mischa BARTON
Mr Collins Greg WOOD


Haley Joel Osment (derrière le canapé), le réalisateur et Bruce Willis séduit par le scénario : "Night (Shyamalan) est un homme qui possède une attitude futée bien à lui. Il ajoute beaucoup de sens et de mystère au scénario. Je n'ai connu que trois cas où je me suis décidé pour un rôle à la seule lecture du scénario. "Sixième Sens" est l'un d'eux.
100 millions de dollars, c
'est la somme que Bruce Willis a reçu grâce à ce film car il a demandé une part des recettes avant même qu'il ne sorte. Un sacré coup de flair !

TONI COLLETTE

L'interprète de la mère de "Cole" est né le 1er novembre 1972 à Sydney (Australie). Ayant quitté l'école à seize ans pour se consacrer à la comédie, elle s'inscrit au National Institute of Dramatic Art à Sydney, où elle ne restera que dix-huit mois, préférant se frotter au vrai monde du cinéma. Lorsqu'elle est remarquée à 22 ans dans "Muriel" de P.J. Hogan, dans le rôle d'une gamine boulotte attendant le prince charmant en feuilletant des catalogues de robes de mariée, elle n'est qu'au tout début de sa carrière. Après ce beau succès qui lui vaut une nomination aux Golden Globes et à l'Australian Film Institute Award de la meilleure actrice, elle se moule corps et âme dans des rôles très différents les uns des autres, avec une facilité désarmante. Elle peut être femme de rock star dans "Velvet Godmine", nonne dans '8 Femmes ½' , mère célibataire dans "Pour un garçon". Brillante dans tous ces seconds rôles, au point parfois de voler la vedette aux premiers, elle décroche le rôle principal dans "Japanese story", un film australien de Sue Brooks, présenté en sélection officielle au Festival de Cannes dans la section Un Certain Regard et qui rafle de nombreux prix sur sa terre natale. L'année suivante, elle revient à ses premières amours avec la comédie "Connie et Carla", "In her shoes", et plus récemment "Little miss sunshine".