Péplum

1960
Film américain


PRINCIPAUX INTERPRETES


Kirk Douglas
(Spartacus)

Laurence Olivier
(Crassus)

Jean Simmons
(Varinia)

Tony Curtis
(Antoninus)

John Gavin
(Jules César)

Charles laughton
(Gracchus)
Peter Ustinov
(Batiatus)

 

PHOTOS




 


 




HISTOIRE

En 69 avant Jésus-Christ, une révolte de gladiateurs a lieu dans l'école de Capoue dirigée par Batiatus. Un esclave de Thrace, Spartacus, en a pris la tête. Aimé par Varinia, entouré d'amis fidèles comme Antoninus, Spartacus et son armée se replient sur les flancs du Vésuve. Envoyée pour les attaquer, la garnison de Rome commandée par Glabrus, est décimée par l'armée des esclaves. A Rome, les événements inquiètent le Sénat. Des centaines d'esclaves s'enfuient chaque jour pour retrouver les insurgés. Un seul homme peut désormais prendre la direction d'une armée puissante pour les vaincre : Crassus. Mais il réclame le pouvoir absolu en récompense...Spartacus et son armée finissent par être vaincus et les survivants sont crucifiés le long de la voie Appienne. Puis Gracchus, sénateur qui a osé défier Crassus est destitué de son poste. Avant de se suicider, celui-ci affranchit Varinia et son enfant. Elle parvient à s'enfuir avec l'aide de Batiatus. Spartacus meurt sur la croix, mais son fils sera un homme libre...

 

SECRETS DE TOURNAGE

Edward Lewis, un producteur délégué travaillant pour Kirk Douglas au sein de sa société de production Bryna, lui apporta le roman Spartacus. Séduit par l'histoire, Douglas prit une option pour les droits cinéma, et proposa le film à United Artists, firme à laquelle il venait de faire gagner beaucoup d'argent avec Les vickings qu'il avait également coproduit. Elle refusa le projet, prétextant avoir un scénario identique en vue s'intitulant Les gladiateurs avec Yul Brynner. Ce film, qui devait être dirigé par Martin Ritt ne verra jamais le jour. Furieux, Douglas soumit alors le film à Universal, qui accepta sous réserve d'avoir un scénario plus complet, une affiche prestigieuse, et d'imposer leur metteur en scène.

Kirk Douglas confia d'abord l'écriture du script à Howard Fast, l'auteur du livre. Le résultat ne fût pas à la hauteur et la tâche fut alors confiée à Dalton Trumbo. Ce dernier, toujours sur la terrible "liste noire" anti-communiste de MacCarthy, ne pouvait signer le film de son véritable nom, et travailla sous le pseudonyme de Sam Jackson pendant toute la production du film. Grâce à ce film et son producteur, il retrouvera sa véritable identité au générique.
Douglas compléta rapidement le casting, et reçut les accords de Laurence Olivier, d'abord intéressé par le rôle principal , Charles Laughton, et Peter Ustinov. En revanche, l'interprète féminine fut difficile à trouver. Après le refus ou la défection d' Ingrid Bergman, Elsa Martinelli, Jean Simmons, et Jeanne Moreau, le choix se porta sur une parfaite inconnue d'origine allemande, Sabina Bethmann. Quant au choix du metteur en scène, le problème fut semblable. Ainsi se succédèrent David Lean, Martin Ritt, puis Universal imposa Anthony Mann.
Le tournage débuta le 27 Janvier 1959. Très vite, Kirk Douglas ne s'entendit pas du tout avec le réalisateur, Anthony Mann. Le vendredi 13 Février, celui-ci était renvoyé. Il est vite remplacé par Stanley Kubrick, alors âgé de 32 ans. Douglas avait auparavant travaillé avec lui sur Les sentiers de la gloire (1957).
La production se réorganisa, l'actrice Sabina Bethmann fut remerciée pour faire place à Jean Simmons.

Dalton Trumbo, le scénariste.
Stanley kubrik, le réalisateur alors âgé de 32 ans.

Mais Kubrick dut faire face à d'autres problèmes. Tout d'abord, il dirigea des acteurs-réalisateurs qui avaient tous leur avis sur la mise en scène. Ainsi, Laurence Olivier se plaignit à Douglas du manque d'expérience du jeune metteur en scène et regrettait le départ d'Anthony Mann. Charles Laughton, quant à lui, demanda à Peter Ustinov de réécrire ses dialogues, tandis que Douglas proposa systématiquement d'autres emplacements pour la caméra. De plus, le tournage se compliqua : Jean Simmons se fit opérer d'urgence, Tony Curtis se déchira le tendon d'Achille pendant une partie de tennis, et Kirk Douglas attrapa un virus.

Le film fût tourné en 167 jours (dont 6 semaines pour la scène de la bataille finale).
Au final, Kubrick ne fût pas satisfait du montage final d'une durée de 184 mn. Le metteur en scène exigea par la suite d'avoir le "final cut" sur tous ses films.

Avec 13 millions de dollars, Spartacus a été le second plus cher film de l'époque après Ben-Hur qui en a coûté 16.

Bien que Spartacus fût un succès public à sa sortie, les recettes ne remboursèrent pas le budget du film. Il réapparut dans les salles en 1991 dans une version augmentée de 14 mn. On peut y voir notamment une séquence évoquant l'homosexualité des rôles tenus par Tony Curtis et Laurence Olivier.

Spartacus remporta 4 Oscars :

- Meilleurs costumes,
- Meilleure direction artistique,
- Meilleure photographie,
- Meilleur Acteur dans un Second Rôle pour Peter Ustinov.


Peter Ustinov récompensé pour son rôle de Batiatus.

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Ce grand péplum, malgré ses aspects guerriers, est aussi très romantique et moralisateur. Même s'il y a eu un tournage apocalyptique, Kubrick et les grands acteurs du films ont réussi à faire un grand classique du cinéma, un chef d'oeuvre dans son genre. Mais si c'est le film le moins personnel du réalisateur, c'est aussi sa plus grosse production, et une très belle histoire (le soulèvement des esclaves, l'amour dans un monde de brutes...). Malgré ses 3 heures, on ne voit pas le temps passer et la chute finale est un beau moment de cinéma.


Fiche technique



Scénario Dalton TRUMBO
D'après le roman de Howard FAST
Directeur de la photographie Russell METTY (Technicolor)
Musique Alex NORTH
Costumes Bill THOMAS et J ARLINGTON VALLES
Production Bryna (Kirk Douglas)
Distribution Universal-International
Durée 3 h 10

Autres interprètes

Helena Nina FOCH
Tigranus Herbert LOM
Crixus John IRELAND
Glabrus John DALL
Marcellus Charles McGRAW
Draba Woody STRODE


Stanley Kubrik et kirk Douglas
discutant d'une scène.

En 2010, une série télé américaine intitulée "Spartacus Blood and sand" (1 saison de 13 épisodes) a été diffusée sur la chaine américaine starz (en France sur Orange ciné choc). Elle est réalisée par Steven S. De Knight, Robert Tappert et Sam Raimi, avec dans les rôles principaux : Andy Whitfield (Spartacus), Lucy Lawless (Lucretia), et John Hannah (Batiatus).

C'est dans le rôle de Spartacus que Kirk Douglas est caricaturé dans l'album "La galère d'Obélix" : il est Spartarcis , esclave grec qui s'est révolté et a volé la galère de César.