Fantastique



Films américains


PRINCIPAUX INTERPRETES


Christopher Reeve
(Superman/Clark Kent)


Marlon Brando
( Jor-El)

Gene Hackman
(Lex Luthor)

Terence Stamp
(Général Zod)

Margot Kidder
(Loïs Lane)

Ned Beatty
(Otis)

Glenn Ford
(Jonathan Kent)


Jeff East
(Clark Kent jeune)

Sarah Douglas
(Ursa)

Jack O'Halloran
(Non)

Marc McClure
(Jimmy Olsen)

Jacky Cooper
(Perry White)

PHOTOS


 


Superman I
         







 



Superman II









HISTOIRES

Superman I (1978)

Kal-El est né sur la planète Krypton. Lorsque son père Jor-El et sa mère Lara découvrent que la planète est menacée de destruction, ils construisent un vaisseau spatial grâce auquel leur fils pourra y échapper. Et le jour J, Kal-El s'envole à travers l'espace vers la planète Terre. Il est trouvé, puis adopté par Jonathan et Martha Kent, citoyens de Smallville. A l'âge adulte, il découvre ses origines et sa destinée sur la planète Terre. Il part accomplir sa mission à Métropolis sous le costume de "Superman". Pour camoufler sa véritable identité, il devient Clark Kent, journaliste du "Daily Planet". Même Lois Lane, dont il est amoureux, même Perry White, le rédacteur en chef du journal, ignorent que le jeune homme réservé et maladroit et Superman ne sont qu'une seule et même personne. Garder le secret est essentiel dans la poursuite de sa lutte permanente contre le crime et pour assurer la protection du faible et de l'innocent. Où qu'il soit, quoiqu'il fasse, Clark Kent se lancera dans l'action chaque fois que, quelque part dans le monde, l'innocence en danger fera appel à ses dons extraordinaires. Ainsi, lorsque le criminel Lex Luthor voudra l'éliminer grâce à la kryptonite ou provoquer un séisme en Californie, grâce à ses pouvoirs, Superman rétablira la paix et la justice dans le monde.

Superman II (1980)

A Paris, des terroristes prennent des otages et les emmènent en ascenseur jusqu'en haut de la tour Eiffel. Ils ont avec eux une bombe à hydrogène et menacent d'anéantir la ville. La journaliste et amie de Superman, Lois Lane, se débrouille pour trouver les otages. Superman sait que Lois est en danger et en un éclair, il se retrouve sur les lieux. L'ascenseur dans lequel se trouve Lois est précipité au sol à grande vitesse ; Superman le rattrappe avant qu'il ne s'écrase, laisse sortir Lois et lance dans l'espace l'ascenseur qui contient la bombe. Captifs dans une autre dimension, le général Zod, Ursa et Non, conspirateurs bannis de Krypton avant sa destruction, se trouvent libérés par l'explosion. Les trois évadés s'attaquent aux États-Unis et prennent le Président en otage à la Maison Blanche... Mais Superman saura triompher de toutes les difficultés...

 

SECRETS DE TOURNAGE

Superman voit le jour en 1933 imaginé par Jerry Siegel et Joe Shuster, deux amis qui se sont rencontrés au lycée de Cleveland. Passionnés de science-fiction, ils publient un "fanzine" (revue de faible diffusion) intitulé justement "Science Fiction" ; Siegel écrit les scénarii et Shuster les dessine. C'est dans ce fanzine qu'apparaît pour la première fois le nom de Superman, dans une histoire des plus étonnantes : un savant fou dote un humain de super-pouvoirs qui devient un homme vil et cruel.
Après cette première version passée totalement inaperçue, Siegel décide de revoir entièrement son personnage : il fait de son Superman un héros, défenseur de la veuve et de l'orphelin. Il adapte aussi ses histoires pour les faire tenir dans un format comics : en effet le début des années 30 voit le développement rapide de ce genre de bande dessinée aux Etats-Unis. Néanmoins les éditeurs n'accrochent pas et Superman se retrouve au placard.
L'année 1934 marque la seconde naissance de Superman. Siegel et Shuster mettent au point tout l'univers entourant le super-héros : les origines kryptoniennes, Kal-El, Clark Kent, Metropolis, Loïs Lane, le costume rouge et bleu avec le S. Mais encore une fois les éditeurs rechignent à publier. Quatre ans après, Siegel et Shuster sont repérés par la maison d'édition DC Comics qui publie les aventures du superhéros dans les pages du magazine "Action Comics".
Depuis 1938, Superman est resté le même, un personnage surpuissant défenseur de la veuve et de l'orphelin.

Jerry Siegel et Joe Shuster, les créateurs de Superman.
Première apparition de Superman dans Action Comics n° 1 en juin 1938.


Dès les années 40, Superman est un héros de dessins animés projetés dans les cinémas avant les films. Ils faisaient parfois partie de la propagande de guerre. En effet, au cours du second conflit mondial, dans ses films courts, Superman combat souvent des méchants japonais. Mais dans bien d'autres épisodes, il affronte aussi des savants fous à Metropolis.
Dans la seconde moitié des années 1990, Superman apparaît dans des dessins animés en tant que seul héros (Superman) puis dans les années 2000, aux côtés d'autres super-héros de l'éditeur DC dans " La Ligue des Justiciers" comprenant Batman, Green Lantern, Wonder Woman, Flash, Aquaman …

Le cartoon datant de 1941 créé par Max et Dave Fleischer.
"Superman l'ange de Metropolis" série de dessins animés créés à la fin des années 90.

A la fin des années 70, "monter" un film sur "Superman" était à l'époque un pari risqué car personne ne croyait dans le potentiel commercial du film ni comment rendre crédible à l'écran un homme qui vole. Si la Warner a accepté le projet, elle a tout de même laissé tous les risques au départ aux producteurs du film. Elle n'avalisera le projet qu'après avoir vu un premier montage du film.
C'est d'abord grâce à la présence au générique de Mario Puzo en tant que scénariste (également auteur du "Parrain"), que le projet gagna en crédibilité même si le script fut maintes fois réécrit par la suite (notamment par Tom Mankiewicz non crédité au générique). Mais c'est surtout l'arrivée de Marlon Brando qui concrétisa le projet. La méga star ne se fit pas prier pour endosser le costume du père de Superman. Son cachet fut de l'ordre de 4 millions de dollars pour douze jours de tournage. Une performance pour laquelle il a refusé d'apprendre ses répliques, mais a préféré les lire directement sur un texte écrit sur les couches de Kal-El !
Initialement, le film devait être tourné par Guy Hamilton ("Goldfinger") mais lorsque le tournage dût être délocalisé d'Italie en Angleterre, le metteur en scène anglais abandonna la partie pour des raisons fiscales. Fort de son succès du film " La malédiction" , Richard Donner fut choisi et n'hésita pas une seule seconde.
Le film nécessita trois ans et demi de préparation, dont six mois de bataille juridique autour des se
uls droits d'auteur, un an et demi de tournage en studio avec 11 équipes et plus de 1000 techniciens répartis entre les plateaux de Shepperton et Pinewood en Grande-Bretagne, et en extérieurs à New York, à Alberta (Canada) et au Nouveau-Mexique.
Le film coûta près de 45 millions de dollars, soit environ 25 milliards de centimes. Pour justifier de tels moyens financiers, les producteurs Alexander et Ilya Salkind se basèrent sur l'énorme succès de ce personnage de bande dessinée.

Alexander Salkind, un des producteurs, en compagnie de Marlon Brando.
Richard Donner, le réalisateur, et le jeune interprète
de Kal-El enfant, Aaron Smolinsky.

Christopher Reeve, jusque là inconnu, fut choisi pour interpréter Superman parmi 200 acteurs sollicités pour ce rôle parmi lesquels : Clint Eastwood, Steve McQueen, Charles Bronson, Robert Redford, James Caan, Sylvester Stallone et Nick Nolte. Son cachet s'éleva à 225 000 dollars.

Pour obtenir une musculature convenable, Christopher Reeve a suivi un programme intensif de bodybuilding avec Davis Prowse, connu pour son rôle de Dark Vader dans la trilogie "Star Wars". Son corps évolua tellement vite que les scènes tournées au début durent être refaites.

Le rôle des parents de Lois Lane est tenu dans la scène du train, par les héros de la série "Superman" des années 50 : Kirk Alyn, qui était le héros aux collants, et Noel Neill, qui jouait Lois Lane.

Pour le role de Lois Lane, toutes les actrices de New York, Los Angeles, du Canada veulent décrocher le rôle de la journaliste éprise du super-héros. Lesley Ann Warren, Anne Archer, Stockard Channing, toutes les actrices ayant l'âge approprié se bousculent pour passer les tests devant Lynn Stalmaster. Une actrice se démarque par sa personnalité quelque peu fantasque mais qui à l'écran durant le test possède une touche magique qui foudroie le coeur du directeur de casting. L'actrice se prénomme Margot Kidder, elle restera pour toujours Lois Lane.

25 costumes de Superman ont été fabriqués pour répondre aux différentes scènes de vol, scènes où Reeve portait un harnais, etc... cela va même jusqu'à la taille du slip rouge du super-héros où Christopher Reeve s'est vu obligé d'essayer plusieurs coquilles en métal pour trouver la taille adéquate ! Le costume des kryptoniens a été fabriqué à partir de petites billes en verre cousues sur une texture servant à fabriquer des écrans de cinéma. Ainsi, une fois éclairés, les costumes étaient illuminés à l'écran.

Ce premier volet remporta l'oscar des meilleurs effets spéciaux et le "Saturn Award" du Meilleur Film de Science-Fiction.

Malgré l'énorme succés rencontré par le premier opus, Richard Donner fut remplacé par Richard Lester pour la réalisation de Superman II (1980) et ensuite Superman III (1983). Il était déjà présent comme producteur (non crédité) sur le premier volet.

Une des originalités du deuxième volet est qu'une partie des plans ont été tournés en même temps que le premier en 1978, avec les acteurs qui devaient être présents lors du deuxième épisode, comme Gene Hackman ou, évidemment, Christopher Reeve.
Richard Lester s'explique : "À plusieurs reprises, nous avons inséré des passages de dialogues préexistants en changeant la question qui les amenait ou la réponse qui les suivait. Car ces passages correspondaient à des gros plans tournés par des acteurs qui ne participaient plus au tournage et depuis le lieu de l'action avait changé ainsi que son déroulement. Par exemple le tournage de Gene Hackman était terminé bien que son rôle occupe une place importante dans Superman II. Aussi, pour les scènes supplémentaires où il devait figurer, j'ai utilisé une doublure et un imitateur vocal". " Nous avons reconstruit certains endroits de New York puis nous avons rajouté des photographies. On a aussi construit une rue entière grandeur nature et une rue en modèle réduit à l'échelle de 1/8 : cette séquence représente d'ailleurs une rue très importante et l'on voit des voitures exploser. On a même créé des personnes en miniature courant dans cette rue ! Les bras et les jambes de ces gens fonctionnaient, et ils couraient : on s'est arrangé pour que l'écart entre ces personnages courant paniqués, et les voitures soit très faible, de sorte que lorsqu'ils sont à côté des voitures, c'est si rapide que l'on n'a pas le temps de remarquer les jambes de ces robots par trop " mécaniques " !

Pour la scène du début du film se déroulant à Paris, Richard Lester a tourné deux jours dans la capitale et la Tour Eiffel a été en partie reconstruite en studio en Angleterre.

Dans la version française, c'est l'acteur Pierre Arditi qui prête sa voix au personnage de Superman.

Superman III réalisé en 1983 par Richard Lester après le succès du second volet.
Sidney J. Furie prit la relève pour le dernier opus, Superman IV (1986), avec toujours Christopher Reeve dans le double rôle de Clark Kent/Superman mais sans rencontrer le succès de ses prédécesseurs.
En 2006, Bryan Singer (X-men 1 et 2) a réalisé le superman du nouveau millénaire intitulé "Superman returns" avec un acteur inconnu, Brandon Routh. Le film n'a pas rencontré le succés escompté.

Il n'existe donc désormais pas une, mais deux versions radicalement opposées de "Superman 2" . Les différents ayant opposé Richard Donner et la production de l'époque ont fait que la quasi intégralité des rushes tournées par le réalisateur ont été oubliées pour aboutir au film que nous connaissons tous aujourd'hui. 30 ans plus tard, le réalisateur avec l'aide du département vidéo est parvenu à remonter le film qu'il souhaitait. Au programme : le retour de Marlon Brando et une toute nouvelle intrigue autour de Loïs Lane, démasquant la véritable identité de Superman. Sa version comporte les scènes tournées avant qu'il soit remercié par les producteurs ainsi que de nombreuses nouvelles scènes. Certes, pour une bonne continuité de l'histoire, le réalisateur a dû conserver des scènes filmées par Richard Lester. Le DVD est sorti en France le 8 novembre 2006.

SUPERMAN "The man of steal"


Man of steal est un film américain prévu pour une sortie en 2013 et réalisé par Zack Snyder (réalisateur de 300, Watchmen, Sucker punch). Le film est produit par la Warner Bros, DC Comics et Christopher Nolan. Ce sera une histoire originale (et non pas un remake de 1978) qui s'interessera aux premiers jours de Superman. C'est l'acteur Henry Cavill (qu'on a pu voir dans La vengeance de Monte Cristo, la série The Tudors) qui va succéder à Christopher Reeves et Brandon Routh. On retrouvera également Amy Adams (Loïs Lane), Kevin Costner et Diane Lane (Jonathan et Martha Kent) et Russel Crowe (Jor-El)...

MARGOT KIDDER

La plus célèbre des
"Lois Lane"



De son vrai nom Margaret Ruth Kidder, la célèbre interprète de Lois Lane à l'écran, est née le 17 octobre 1948 à Yellow Knife (Canada). Son père étant ingénieur des mines, elle passe son enfance et le début de son adolescence dans diverses villes minières. Elle découvre l'art dramatique à 16 ans à la British Columbia University de Vancouver. A Toronto, elle fait ses débuts sur scène dans le musical "Oliver !" et travaille tout à la fois comme apprentie monteuse, mannequin et interprète de films publicitaires. Norman Jewison, qui a vu des photographies d'elle dans le magazine de mode "Mc Lean's", lui confie un des principaux rôles de "GAILY, GAILY". Elle travaille comme assistante monteuse à la CBC (Canadien Broadcasting Corporation) et sur "BREWSTER McCLOUD", de Robert Altman. Elle tient le rôle régulier de Ruth dans la série western NBC "Nichols" (1971-1972) et son premier rôle dans un téléfilm, "Suddenly Single" de Jud Taylor. Elle incarne la sensuelle psychopathe de "SŒURS DE SANG" ce qui lui vaut une médaille d'or au Festival International d'Atlanta. A la télévision elle apparaît en "guest star" dans des épisodes des séries "Banacek", "Hawaï : Police d'État", "Barnaby Jones", "Baretta", et "Switch", et tient le principal rôle féminin dans divers téléfilms. En 1975, Margot Kidder écrit et réalise un documentaire de cinquante minutes consacré au deltaplane, "AND AGAIN". Puis elle rencontre Thomas McGuane, écrivain et scénariste ("MISSOURI BREAKS") qui la dirige dans son premier film, adapté d'un de ses romans. Après l'avoir épousé - ils auront une fille, Margaret - Margot Kidder se retire dans leur ranch du Montana, pendant près de trois ans, jusqu'à leur séparation. Elle retourne alors à Los Angeles où elle reprend son activité d'actrice avec le rôle de Lois Lane, la journaliste amoureuse de Superman dans les 4 volets. Après avoir été mariée six jours (!) à John Heard, elle rencontrera son troisième mari, Philippe de Broca, durant le tournage de "LOUISIANE". A la télévision, on la revoit dans deux téléfilms : "Le cauchemar hollywoodien", de Stuart Margolin (1984) et "Sauve qui peut !", de Paul Wendkos (1986), et au théâtre dans la reprise, en 1982, de "Bus Stop", de William Inge. Elle est apparue récemment dans des épisodes de la saison 4 de la série "Smallville".

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

Superbes adaptations du plus célèbre superhéros de la planète. Pour l'époque, les effets spéciaux sont spectaculaires mais il est vrai qu'avec les technologies actuelles, ceux-ci paraissent dépassés. Néanmoins, je ne me lasse pas de voir et revoir le beau Christopher Reeve dans le costume rouge et bleu qui est pour moi le meilleur interprète à ce jour. Gene Hackman joue à merveille un Lex Luthor diabolique mais non dénué d'humour. Les deux premiers volets sont les plus réussis et figurent parmi les meilleures adaptations cinématographiques de heros DC Comics.



Fiche technique
"Superman I"




Réalisation
Richard DONNER
Scénario
Mario PUZO, David et Leslie NEWMAN, Robert BENTON
D'après une histoire de
Mario PUZO
Et les personnages créés par
Jerry SIEGEL et Joe SHUSTER
Directeur de la photographie
Geoffrey UNSWORTH
Directeur de la photographie aérienne
Denys COOP
Musique
John WILLIAMS
Décors
John BARRY
Effets spéciaux
Les BOWIE, Colin CHILVERS,
Roy FIELD, Derek MEDDINGS,
John RICHARDSON, Wally VEEVERS
Production
Alexander et Ilya SALKIND,
Pierre SPENGLER - Dovemead /
International Film Production
Distribution
Warner Bros
Durée
2 h 40

Autres interprètes

Deux Anciens
Trevor HOWARD, Harry ANDREWS
Eve Teschmacher
Valerie PERRINE
Vond-Ah
Maria SCHELL
Martha Kent
Phyllis THAXTER
Lara
Susannah YORK
Le Major
Larry HAGMAN




Fiche technique
"Superman II




Réalisation
Richard LESTER
Scénario
Mario PUZO, David NEWMAN, Leslie NEWMAN
D'après une histoire de
Mario PUZO
 
Bob PAYNTER
Musique
Ken THORNE
Production
Pierre SPENGLER,Alexander et Ilya SALKIND
Distribution
Warner-Columbia
Durée
2 h 05

Autres interprètes

Eve Teschmacher
Valerie PERRINE
Lara
Susannah YORK
Le Président
EG MARSHALL
L'officier français à la Maison Blanche
Jean-Pierre CASSEL

Richard Donner, réalisateur du premier film.
Richard Lester, réalisateur du 2ème et 3ème film.

Christopher Reeve est accroché à des cables pour simuler les séquences de vol.


Kirk Alyn, interprète de l'homme d'acier de 1946 à 1950 dans la série TV "Superman".


George Reeves, dans la série télé des années 50 "The New adventures of Superman".
Dean Cain et Teri Hatcher dans la série des années 90 "Loïs et Clark, les nouvelles aventures de Superman"



La série TV "Superboy" (1988 à 1992) qui relate L'adolescence de Clark Kent, et ses débuts en tant que super-héros, interprété par Gérard Christopher et Stacy Haiduk (dans le rôle de Lana Lang).


Dernière version en date du mythe de "l'homme d'acier" à la télévision, la série "Smallville" qui a débuté en 2002 (pour 10 saisons) et qui retrace le parcours de Clark Kent jusqu'à ce qu'il devienne Superman..



Auteur universellement reconnu des musiques de Star Wars, Les Dents de la Mer, Superman, Indiana Jones, Harry Potter...collaborateur attitré de Steven Spielberg, John Williams est l’un des compositeurs de musiques de film ayant le plus marqué les tympans de la population mondiale, depuis les années 1970.

 


Les plus célèbres adaptations de "L'homme d'acier" (sur une chanson du
groupe Five for fighting : "Superman, it's not easy").