Aventures

1932

Film américain


PRINCIPAUX INTERPRETES


Johnny Weissmuller
(Tarzan)

Maureen O'Sullivan
(Jane Parker)

Neil Hamilton
(Harry Holt)

C. Aubrey Smith
(James Parker )

PHOTOS


 




 


 




HISTOIRE

Alors que son père James Parker recherche le fabuleux cimetière des éléphants, Jane fait la connaissance dans la jungle de Tarzan l'homme-singe dont elle s'éprend. Tarzan sauve Jane, son père et l'aventurier Harry Holt des mains des féroces pygmées. En suivant un éléphant mortellement blessé, Tarzan, Jane, Parker et Holt atteignent finalement le cimetière tant convoité. Parker meurt et Holt repart pour l'Europe alors que Jane décide de rester dans la jungle avec Tarzan.

 

SECRETS DE TOURNAGE

Titre original : "Tarzan the ape man"

Tarzan est un personnage créé par Edgar Rice Burroughs en 1912 dans le roman (Tarzan of the Apes), publié pour la première fois en France chez Fayard en 1926 sous le titre Tarzan chez les singes . Ce premier roman est ensuite publié sous les noms suivants : Tarzan (1946), Tarzan le seigneur de la jungle (1970), Tarzan des grands singes et Tarzan seigneur de la jungle . Il sera suivi de 25 autres ouvrages.





Edgar Rice Burroughs, le créateur de Tarzan (1875-1950).
Première publication française d'un roman de Tarzan en 1926.
W. S. Van Dyke, le réalisateur.

Tarzan l'homme singe est le premier des six films tournés par Johnny Welssmuller et Maureen O'Sullivan. S'ajouteront ensuite, Tarzan et sa compagne (1934), Tarzan s'évade (1936), Tarzan trouve un fils (1939) (dans lequel on voit apparaître Boy joué par Johnny Sheffield), Le trésor secret de Tarzan (1941) et enfin Les aventures de Tarzan à New York (1942), contribuèrent au triomphe de ce couple mythique.
Par la suite, Johnny Weissmuller continuera de tourner d'autres aventures de Tarzan mais avec une autre actrice dans le rôle de Jane : Brenda Joyce (le mystère de Tarzan, le triomphe de Tarzan, Tarzan et les amazones, Tarzan et la femme léopard....).






Brenda Joyce a pris la relève de Maureen O'Sullivan dans le rôle de Jane auprès de Johnny Weissmuller.

Cette première aventure de Tarzan a été tournée dans la jungle botanique hollywoodienne. W. S. Van Dyke avait auparavant réalisé, en décor naturel, des séquences d'aventures ou exotiques qu'il a ensuite insérées dans son film.

Selon la légende, le réalisateur aurait d'abord pressenti pour le rôle le champion de lancer de poids Herman Brix. Victime d'une fracture de l'épaule, Brix aurait été remplacé par le champion de natation Johnny Weissmüller. Interprète inégalable de l'homme singe, Johnny Weissmüller avait pour lui un charme juvénile, une plastique impeccable, mais une absence totale de métier qu'il a compensé par une interprétation empreinte d'une gaucherie de jeune sauvage remplie de mystère.





 

JOHNNY WEISSMULLER

Champion de Natation et acteur

Inoubliable Tarzan, il était d'origine austro-hongroise et, même s'il est né à Freidorf (Roumanie) en juin 1904, il n'était pas roumain, la capitale de la Roumanie faisant alors partie de l'Empire d' Autriche-Hongrie des Habsbourg et ne s'appelant pas encore Timisoara. Il se nommait en réalité Pietr Janos Weissmuller. D'une carrure impressionnante ce naturalisé américain fut, avant de devenir un acteur mondialement connu, un fabuleux champion de natation. Il fut en effet le premier à passer en dessous de la minute en 100 mètres nage libre, en juillet 1922. Il pulvérisa trois records du monde en 1927 et décrocha cinq médailles d'or en deux participations aux Jeux Olympiques (1924 et 1928) et une médaille de bronze au water-polo en 1924. Au total, Johnny Weissmuller établit 28 records du monde, 67 titres de champions du monde et cumula 52 titres de champion de natation des Etats-Unis. Il n'a, en fait, jamais perdu une compétition durant sa carrière sportive ! Ses exploits physiques lui permirent ainsi une reconversion aisée dans le monde cinématographique et il devint l'image vivante de Tarzan, le personnage emblématique de l'écrivain américain Edgar Rice Burroughs. Il joua le rôle pour la première fois en 1932, alors qu'il n'avait que 28 ans. Sur trente-deux rôles tenus pour le cinéma, il interpréta douze fois celui de Tarzan. En 1946, il changea de registre en incarnant l'aventurier Johnny Duval dans «Le marais en feu» avec Buster Crabbe, un autre ex- Tarzan célèbre. Le succès fut mitigé et Johnny envisagea alors de se retirer du cinéma. En 1948, vedette sur le déclin, la Paramount lui proposa malgré tout, le rôle de "Jungle Jim" dans «Le trésor de la forêt vierge». Contre toute attente, le triomphe de cette production de série B fut phénoménal. Jusqu'en 1955, seize épisodes cinématographiques des aventures du héros de la jungle seront tournés. Par la suite, vingt-six épisodes seront réalisés pour la télévision, tous au cours de l'année 1955. Dans les années soixante, fortune faite, Johnny Weissmuller se retira à Fort Lauderdale, en Floride, tout en conservant une propriété avec villa et piscine dans le chic quartier de «Bel Air» proche de Hollywood. Cependant, une mauvaise gestion de ses biens et les énormes pensions alimentaires qu'il devait verser à ses ex-femmes le ruinèrent partiellement. Il fut alors contraint de pratiquer plusieurs petits métiers pour subvenir à ses besoins. Il prêta même son nom à des constructeurs de piscines pour gagner quelques royalties. Il participa aussi à diverses émissions de télévision. Il effectua une ultime apparition au cinéma aux côtés de Charlton Heston dans «Won Ton Ton, le chien qui sauva Hollywood» (en 1976). Au début des années quatre-vingt, Johnny Weissmuller n'était plus que l'ombre de lui même. Victime de thromboses cérébrales à répétition, paralysé, il vivait reclus et devint sénile. Certaines personnes diront qu'il se prenait pour Tarzan dans ses crises de démence. Lors d'un séjour de convalescence à Acapulco (Mexique), il mourut paisiblement dans son sommeil, le 20 janvier 1984.

Le célèbre cri de Tarzan aurait été créé par le technicien du son Douglas Shearer grâce à l'utilisation d'effets audio spéciaux comprenant un yodel (ou tyrolienne) (technique de chant utilisée dans les zones alpines de Suisse, d'Allemagne et d'Autriche) joué à l'envers et en accéléré. Weissmuller lui-même a toujours prétendu avoir inventé le cri de Tarzan lors d'un concours de yodels pendant son enfance. Plus tard, il sut le reproduire tellement bien que les gens pensaient que c'était véritablement lui que l'on entendait dans les films.

Comme tous les grands héros, Tarzan a été régulièrement copié, parodié ou plagié : Charley Chase puis Jimmy Durante ("Schnarzan") furent d'inhabituels "seigneurs de la jungle" ; Tarzoon la honte de la jungle (1975), un dessin animé franco-belge, racontait les aventures de Tarzoon et de June, enlevée par la reine Bazonga...
En 1939, apparût même un Tarzan "chinois" joué par Peng Fei aux côtés d'une Jane interprétée par une certaine Lee Cha Cha.

Le cinéma s'empare dès 1918 de ce héros que personnifiera pour la première fois Elmo Lincoln. Suivront ensuite Gene Pollar (1920), Perce Dempsey Tabler (1920), James Plerce (1927), Frank Merrill (1928), Johnny Weissmuller (1932), Buster Crabbe (1933), Herman Brix (1935), Glenn Morris (1938), Lex Barker (1949), Gordon Scott (1955), Dennis Miller (1959), Jock Mahoney (1962), Mike Henry (1966) et plus récemment Miles o'Keefe, Christophe Lambert (1984) et Casper Van Dien (1998) , sans oublier les "Tarzan" apparus à la télévision : Ron Ely et Wolf Larson.

 

L'AVIS DE "CIN & TOILES"

C'est le premier donc le plus mythique des Tarzan, un peu comme "King Kong". L'entrée dans le cimetière des éléphants est assez somptueuse. Et puis Johnny Weissmuller et Maureen O'Sullivan sont inoubliables tellement ils sont touchants, un brin "à l'eau de rose" mais replaçons-nous dans l'époque aussi... Un moment fort du film d'aventures en noir et blanc de l'époque de l'âge d'or d'Hollywood.


Fiche technique




Scénario de Cyril HUME
D'après le roman de Edgar RICE BURROUGHS
Dialogue de Ivor NOVELLO
Directeurs de la photographie Harold ROSSON, Clyde DE VINNA
Production et distribution MGM
Durée 1 h 40


Autres interprètes

Madame Cutten Doris Lloyd
Beamish Forrester Harvey
Riano Ivory Williams
La créature Johnny Heck

DU ROMAN A LA BANDE DESSINEE

"Tarzan of the Apes", le premier roman de la série, est tout naturellement adapté par Harold Foster en mars 1929, pour le "Metropolitan newspaper Service". Le succès est immédiat. Il faut dire que le trait de Foster est nerveux, précis, tout à fait adapté à la rapidité de l'homme singe. Pas moins de 75 "daily strips" (bande dessinée composée de quatre images et d'un court texte) voient le jour dans le journal metropolitan News Service, entre le 7 janvier et le 16 mars 1929. Avec lui, Tarzan prend ses lettres de noblesse. Après un court intérim assuré par Rex Masson en juin de cette année, Foster reprendra du service jusqu'en 1937, au rythme d'une page dominicale qui passionne les foules. Mais cet année là, Hal Foster abandonne le dessin de Tarzan et s'attache à celui de Prince Vaillant. C'est alors qu'arrive Burne Bogarth, jeune illustrateur de 26 ans, qui reprend le flambeau dès 1937. Sa première planche paraît en mai. Ainsi, après avoir respecté le style de Foster, Hogarth va vite imposer son propre graphisme. Cet homme singe qui le rendra célèbre, Hogarth le dessinera jusqu'à l'aube des années 1980, avant de mourir à Paris en 1985. Entre temps des dizaines de recueils de ces Strips seront publiés sous forme de magazines ou de livres, d'abord en noir et blanc puis, plus tard, colorisés. C'est aussi à Paris, dans le journal Ric et Rac que sont publiées, du 3 juin 1933 au 30 juin 1934, en français, les premières planches de Hal Foster.
Coté albums, là aussi le choix est large. Vingt albums furent édités par Hachette de 1936 à 1950, suivis d'environ 120 brochures de 16 pages que les éditions Mondiales mettront sur le marché entre septembre 1945 et novembre 1956.


Sheeta, le chimpanzé, qui a tourné dans ce film et ses suites a célébré son 74e anniversaire en avril 2006. Aujourd'hui grisonnante, l'ancienne star, qui pèse 70 kilos, est toujours très active. "Il a toutes ses dents", assure son gardien Dan Westfall, qui gère la réserve de primates CHEETA, installée dans le désert californien, à l'est de Los Angeles. Cheeta figure dans le livre Guinness des records comme le plus vieux chimpanzé du monde. Dans la nature, les chimpanzés vivent rarement au delà de 40 ans, mais ils peuvent dépasser 60 ans en captivité.
 

Série télé des années 60 (1966-1968) avec Ron Ely.


Dessin animé américain "Tarzan le seigneur de la jungle" (1976-1982)

Série télé des années 90 (1991-1994)
avec Wolf Larson et Lydie Denier.

La dernière aventure de "Tarzan" apparue au cinéma fût le film d'animation des studios Disney en 2001.