PORTRAITS


 

PHOTOS DE TOURNAGE


L'interprète

Le cavalier électrique

Tootsie


Jeremiah Johnson

Sabrina

Havana

 

BIOGRAPHIE

Enfant d'immigrés juifs russes, Sydney Pollack nait le 1er juillet 1934 à La Fayette dans l'Indiana. Il part après le lycée étudier l'art dramatique à New York. Il s'inscrit à la Neighborhood Playhouse où il suit les cours de Sanford Meisner. Après deux ans de service militaire, c'est dans cette école qu'en 1958, Sydney Pollack revient comme enseignant cette fois. La même année, il épouse alors Claire Criswold qui lui donnera trois enfants.

Débutant comme acteur en 1955, Pollack se produit à Broadway dans des pièces comme"A Stone for Danny Fisher", "The Light Is Dark Enough" ou "Stalag 17", ainsi que dans de nombreuses dramatiques télé, avant de réaliser plusieurs épisodes des séries "Dr. Kildare","Le fugitif" ou encore "Mission : Impossible".

Il apparaît pour la première fois au cinéma en 1962, en tant qu'acteur dans le film "La guerre est aussi une chasse". il se lie alors d'amitié avec un autre jeune acteur prénommé Robert Redford.

Sydney Pollack signe sa première réalisation en 1965 avec "Trente minutes de sursis" où le lyrisme de sa mise en scène est déjà sensible. Mais c'est grâce à "Propriété interdite" (1966), plus abouti et première de ses sept collaborations avec Robert Redford, qu'il se fait vraiment remarquer. Il tourne ensuite trois films consécutifs avec Burt Lancaster, dont le film de guerre "Un château en enfer" (1969).

Nominé en 1970 à l'Oscar du Meilleur Réalisateur pour "On achève bien les chevaux", (1969), son western "Jeremiah Johnson" (1972) est en sélection officielle lors du 26ème Festival de Cannes.

Drame, western mais aussi suspense ("Les trois jours du condor" en 1975), comédie ("Tootsie", en 1982 avec lequel il a obtenu le New York Film Critics Award ) ou encore fresque romanesque ("Out of Africa" en 1985, pour lequel il remporte l'oscar du Meilleur Réalisateur), Sydney Pollack a touché à tous les genres cinématographiques qui lui permettait d'aborder le thème des libertés humaines face à la nature, aux médias ou aux institutions.

Malgré quelques autres films (dont "La firme" en 1993), les années 90 ne sont pas aussi inspirées que les précédentes et marquent surtout un retour à sa formation initiale d'acteur. On le voit par exemple dans "Maris et femmes" de Woody Allen et dans "Eyes wide a shut" de Stanley Kubrick. Mais c'est à travers sa boîte de production Mirage (fondée en 1985) qu'il est encore le plus actif, en finançant notamment "Présumé innocent" d' Alan J. Pakula ou encore "Raison et sentiments" d'Ang Lee.

En 2005, il dirige Nicole Kidman et Sean Penn dans "L'interprète", un thriller politique. Ce film marque son retour derrière la caméra et lui permet surtout de rentrer dans l'histoire du cinéma comme le premier réalisateur autorisé à tourner au siège de l'O.N.U.

Sydney Pollack est membre fondateur du Sundance Institute, Président honoraire de l'American Cinematheque, fondateur de la Film Foundation de la Director's Guild of America, et fait partie du comité de direction de la Motion Picture and Television Fund Foundation.

En 2006, on a pu l'apercevoir dans le film "Fauteuils d'orchestre" de Danièle Thompson dans le rôle d'un réalisateur américain.

Le réalisateur américain est décédé le 26 mai 2008 à l'âge de 73 ans. Il souffrait d'un cancer et s'est éteint chez lui à Los Angeles.

 

FILMOGRAPHIE SELECTIVE

2006 -  Fauteuils d'orchestre de Danièle Thompson (Acteur)
2005 -  L'interprète (Réalisateur, producteur exécutif)
2004 -  Cold Mountain d'Anthony Minghella (Producteur)
2003 -  Nadia de Jez Butterworth (Producteur Exécutif)
2002 -  Heaven de Tom Tykwer (Producteur Exécutif)
2002 -  Dérapages incontrôlés de Roger Michell (Acteur)
2001 -  Un américain bien tranquille de Philip Noyce (Producteur Exécutif)
1999 -  L'ombre d'un soupçon (Réalisateur, Producteur, Acteur)
1998 -  Eyes wide shut de Stanley Kubrick (Acteur)
1995 -  Sabrina (Réalisateur)
1993 -  Flesh and blood de Steve Kloves (Producteur Exécutif)
1993 -  La firme (Réalisateur, Producteur)
1992 -  Maris et femmes de Woody Allen (Acteur)
1990 -  Havana (Réalisateur, Producteur)
1985 -  Out of Africa (Réalisateur, Producteur)
1982 -  Tootsie (Réalisateur, Producteur, Acteur)
1981 -  Absence de malice (Réalisateur, Producteur)
1979 -  Le cavalier électrique (Réalisateur)
1977 -  Bobby Deerfield (Réalisateur)
1975 -  Les trois jours du condor (Réalisateur)
1973 -  Nos plus belles années (Réalisateur)
1972 -  Jeremiah Johnson (Réalisateur)
1968 -  Les chasseurs de scalps (Réalisateur)
1966 -  Propriété interdite (Réalisateur)

"Jeremiah Johnson"


"Tootsie"

 


AFFICHES DE FILMS